Accord-cadre avec l’Université Gamal-Abdel-Nasser

08.03.2018

L’Université de Montpellier, l’IRD, l’Inserm et le Cirad, ensemble dans la lutte contre le virus Ebola en Guinée.

Une délégation de Montpellier Université d’Excellence (MUSE) s’est rendue à Conakry (Guinée) le 27 février dernier afin de signer un accord-cadre entre l’Université de Montpellier et l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC) autour, notamment, du développement du Centre de Recherche et de Formation en Infectiologie (CERFIG) initié par l’équipe montpelliéraine TRANSVIHMI (UM, IRD, Inserm) avec leurs partenaires en Guinée et participer ainsi à la lutte contre le virus Ebola. Le laboratoire ASTRE (Cirad) complète le dispositif en apportant les compétences d’écologues.

Une délégation de Montpellier Université d’Excellence (MUSE) s’est rendue à Conakry (Guinée) le 27 février dernier afin de signer un accord-cadre entre l’Université de Montpellier et l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC) autour, notamment, du développement du Centre de Recherche et de Formation en Infectiologie (CERFIG) initié par l’équipe montpelliéraine TRANSVIHMI (UM, IRD, Inserm) avec leurs partenaires en Guinée et participer ainsi à la lutte contre le virus Ebola. Le laboratoire ASTRE (Cirad) complète le dispositif en apportant les compétences d’écologues.

La récente épidémie d’Ebola (2014-2016) a en effet mis en évidence le besoin urgent de développer des structures de recherche, de soins et de formation aussi proches que possible du terrain, capables de s’impliquer sur le long terme, au-delà des crises aiguës. C’est dans cette logique que des actions ont été conduites de longue date par l’unité de recherche TRANSVIHMI (UM – IRD – Inserm), dirigée par le Professeur Eric Delaporte, avec ses partenaires en Guinée, notamment le Ministère de la Santé et l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC). L’unité de recherche ASTRE (CIRAD) s’est jointe aux efforts lancés par la virologue Martine Peeters (TRANSVIHMI) pour étudier les chauves-souris éventuellement impliquées dans les épidémies d’Ebola.

Dans ce contexte l’I-SITE MUSE « Université de Montpellier de Excellence » soutient avec force le développement du Centre de Recherche et de Formation en Infectiologie (CRFIG). Ce n’est d’ailleurs pas une coïncidence si le premier chercheur post-doctorant financé par MUSE est recruté par TRANSVIHMI et CERFIG. Alpha Kabinet Keita, titulaire d’un diplôme en médecine de l’Université de Conakry (Guinée) et docteur en infectiologie (Université d’Aix-Marseille) vient en effet de lancer un programme de recherche de 2 ans sur Ebola sous la supervision du Professeur Eric Delaporte (UM). Alpha Kabinet Keita est un des 54 « ambassadeurs » du Next Einstein Forum, plate-forme qui relie science, société et politique en Afrique et dans le reste du monde – pour le développement humain à l’échelle mondiale.

Ce programme est une parfaite illustration de la vision de MUSE : participation conjointe des organismes nationaux de recherche français et de l’Université de Montpellier autour de problématiques liées à la santé humaine, à la protection de l’environnement ou à la sécurité alimentaire, à travers des actions internationales vers les pays du Sud.

Montpellier Université d’Excellence (MUSE) est une Initiative Science Innovation Territoires Economie (I-SITE) du Programme d’Investissement d’Avenir. Ce programme, porté par l’Université de Montpellier avec 18 partenaires, encourage la construction d’une université internationalement reconnue notamment pour son impact sur les grands enjeux sociétaux : NOURRIR, PROTÉGER, SOIGNER. Il couvre l’ensemble des champs académiques : recherche, formation, vie étudiante, international, partenariats avec le monde socio-économique.

Extrait du RTG du 06 Mars 2018


Doussou Lanciné Traore, recteur de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry et Jacques Mercier, Vice-président Recherche de l’Université de Montpellier lors de la signature de l’accord-cadre entre les deux universités.

Alpha Kabinet Keita, post-doctorant MUSE au TRANSVIHMI et CERFIG au sein de son laboratoire de recherche avec le Pr Eric Delaporte.

Inauguration de la salle de formation « Dr. Bandian CONDE »dédiée à l’enseignement des maladies infectieuses et la Santé globale.

2018-03-21T11:43:09+00:009 mars 2018|