Vectopole Sud, le dispositif scientifique clef pour la lutte contre les vecteurs des maladies…

Six partenaires, le Cirad, le CNRS, l’EID Méditerranée, l’Inra, l’IRD et l’Université de Montpellier collaborent depuis 2010 autour de la problématique des arthropodes vecteurs de pathogènes, responsables de maladies infectieuses humaines ou animales, et des ravageurs de cultures.  Cette collaboration s’est concrétisée par la création du Réseau Montpelliérain sur les Vecteurs et les Maladies Émergentes (RMVME), renommé « Vectopole Sud » depuis juillet 2017. Ce réseau a bénéficié de l’aide de la Région et de l’État au travers de Contrats de Projets État-Région 2007-2013 et 2015-2021 pour la modernisation des laboratoires support de son action.

Vectopole Sud est un réseau internationale qui regroupe plus de 400 chercheurs et techniciens de 5 laboratoires appartenant aux communautés scientifiques de Montpellier Université d’Excellence (MUSE). Il contribue au bien-être des populations par l’amélioration de leur état sanitaire en luttant contre les maladies humaines (santé publique) et en luttant contre les maladies animales (santé publique vétérinaire) pour une meilleure productivité de systèmes agricoles durables (sécurité alimentaire).  Ce réseau mène des activités de recherche et de formation se situant à de multiples interfaces entre biologie et santé, écologie et environnement, évolution et médecine. Leurs travaux combinent santé publique humaine, animale et végétale en cohérence avec l’approche « une seule santé » (One Health).

A cette fin, Vectopole Sud regroupe sur Montpellier quatre plateformes d’expérimentation, insectariums confinés et laboratoires associés, sur les arthropodes vecteurs et ravageurs ouverts à des partenariats nationaux et internationaux.

2018-06-11T17:30:53+00:004 mai 2018|