Retour sur le 1er petit déjeuner ERC

Le 24 mai dernier une trentaine de candidats, lauréats et experts-évaluateurs ERC du site se sont réunis à la Délégation régionale du CNRS pour le premier « Petit Déjeuner de l’ERC » organisé à Montpellier. Des membres de six organismes et établissements étaient présents : CEA, CNRS, IMT Mines d’Alès, INRA, INSERM et l’Université de Montpellier.

Cette session  a permis aux participants d’échanger autour de l’appel ERC Advanced Grant 2018 et a mis en lumière plusieurs points importants par rapport aux attentes de l’European Research Council Executive Agency (ERCEA). Ce type d’appel à projets  finance des projets individuels de recherche fondamentale où  l’excellence scientifique de la proposition et du candidat sont les seuls critères d’évaluation. Les propositions doivent être innovantes, ambitieuses et en rupture avec la thématique de recherche du candidat tout en étant faisables. Le candidat doit démontrer qu’il est un leader dans son domaine de recherche, qu’il a su faire preuve de créativité et d’innovation dans sa carrière et qu’il a lui-même formé des chercheurs devenus des scientifiques reconnus. Les propositions ERC sont complexes à rédiger. Il n’existe pas une méthode gagnante mais le candidat doit prendre le temps nécessaire pour mûrir son projet et réfléchir sur l’opportunité à ce moment de sa carrière de déposer une proposition ERC.

Cette première action s’inscrit dans le cadre du dispositif d’accompagnement ERC lancé par MUSE, qui a pour ambition de soutenir le dépôt et d’accroître le nombre de projets ERC du site par le renforcement de la détection, de l’accompagnement et de la préparation à l’oral des porteurs de projets. Parmi les actions mises en place figurent la possibilité de faire appel à des cabinets de consultants pour la relecture des propositions et la préparation à l’oral ainsi que la mise en place d’un « Réseau ERC » en vue de mettre en relation les candidats, lauréats et experts-évaluateurs ERC du site.

2018-05-30T18:16:50+00:00 24 mai 2018|