La KI-M WATERS aux rencontres de l’Alliance stratégique Montpellier-Barcelone

La KI-M WATERS aux rencontres de l’Alliance stratégique Montpellier-Barcelone plus (AMB +), les 4-5 Juillet 2018 à Montpellier
En juillet 2014, les présidents de l’Université de Montpellier, de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 et de l’Université de Barcelone signaient à Montpellier un accord d’alliance stratégique. Depuis, des rencontres scientifiques sont organisées aux dates anniversaires de cette signature. Elles permettent des sessions plénières et des ateliers portant sur de très nombreux sujets d’intérêt commun donnant lieu à des échanges fructueux. L’édition 2018 s’est tenue à Montpellier les 4 et 5 juillet et a été ouverte à l’ensemble de la communauté MUSE.
La KI-M WATERS a organisé 3 workshops à cette occasion.

1) Le WorkShop « KI-M WATERS – ReUSe », 5 juillet 10h30-12h45, Faculté de Droit, Montpellier.
La réutilisation des eaux usées traitées (ReUse) est une thématique de recherche et d’étude qui répond aux enjeux du changement climatique et de la préservation de la ressource.
S’inspirer des bonnes pratiques et des retours d’expériences, est au coeur de la réussite de ces projets pour lesquels il n’existe pas encore de réglementation commune aux pays de l’Union Européenne.
L’objectif de cette rencontre était de mettre en relation les chercheurs des sites de Montpellier et Barcelone spécialisés dans la réutilisation des eaux usées traitées. La mise en relation de ces acteurs vise à permettre la création de synergies entre les différentes institutions représentées.
Des solutions de traitements aux aspects technico-économiques des projets de réutilisation, la thématique au sens large a pu être abordée.

2) Le WorkShop « KI-M WATERS – International Field School », 4 Juillet 16h30-19h30, Saint Charles, Montpellier.
Au cours d’une Ecole internationale de terrain, les étudiants, issus de différentes formations et immergés dans des conditions réelles d’études, vont devoir appliquer différentes méthodes afin de proposer une analyse interdisciplinaire en réponse à une question sociétale.
La gestion de projet visant à la réalisation de l’école de terrain et la communication post-événement font partie intégrante de la formation. Les sites « hôtes » peuvent être adossés à des chantiers des partenaires scientifiques étrangers. L’objectif est de développer les savoirs, savoir-faire et savoir-être transdisciplinaires indispensables à la gestion holistique de site, d’élargir les compétences des apprenants avec une vision plus internationale et prospective des enjeux futurs de la gestion de l’eau. Il s’agit aussi de développer l’interface entre recherche et formation internationale.
Cet atelier a été l’occasion de partager quelques retours d’expérience sur les écoles internationales de terrain pilotées par différentes équipes et de réfléchir à la définition même de ce concept.

3) Le WorkShop « KI-M WATERS – Water extremes: floods and droughts », 4 Juillet 16h30-18h30, Faculté de Médecine, Montpellier.
Les risques hydrologiques (crues, sécheresses) causent de nombreux dommages en région Méditerranéenne. Aussi est-il nécessaire de mieux modéliser ces phénomènes afin d’améliorer leur prévision et leur évolution future dans un contexte de changement climatique.
L’objectif de cet atelier était de faire le bilan des travaux déjà menés sur cette thématique par les différentes équipes de Barcelone et de Montpellier, afin d’envisager des perspectives communes. En particulier dans le but de mener des études à l’échelle régionale, sur les impacts des changements climatiques sur les crues et sécheresses Méditerranéennes ainsi que les vulnérabilités socio-économiques associées.

2018-09-18T17:26:30+00:006 juillet 2018|