Programme de soutien à la recherche, l’appel à projets 2018

Programme de soutien à la recherche, l’appel à projets 20182018-07-13T15:51:53+00:00

OBJECTIF

MUSE vise à créer une université forte de nombreuses disciplines scientifiques, sachant combiner les talents des 19 établissements partenaires, et se distinguant d’autres universités à l’échelle internationale par sa capacité à produire des connaissances ou des solutions nouvelles en regard de trois défis sociétaux majeurs : la sécurité alimentaire, la protection de l’environnement, la santé humaine. Le présent appel à projets entend contribuer à cet objectif scientifique tout en apportant des éléments de réponses à diverses remarques du jury international. En effet, dans ses commentaires le jury international des IDEX-ISITE remarquait qu’il restait à changer la manière dont la science se développe autour des trois « piliers » de MUSE (nourrir-soigner-protéger), ainsi que la façon dont ces piliers interagissent et se renforcent mutuellement. Il remarquait également la nécessité de clarifier les liens entre les établissements de santé et l’université, et de manière plus générale, celle de mettre en lumière les relations entre les organismes de recherche et l’université.

Ce jury recommandait aussi de développer les trois secteurs clefs en cherchant des activités d’interface entre eux, de prendre soin à l’intégration des questions de sciences sociales au niveau de la recherche, et de définir une politique vers l’international s’appuyant sur un partenariat fort avec IRD et Cirad.

Les 10 projets lauréats de l’appel à projets 2018

Titre complet : Domestication passée et présente des cacaos fins et aromatiques d’Amazonie: approches paléogénomique, génétique, biochimique et économique

Prénom et Nom : Claire LANAUD

Unité porteuse MUSE : AGAP

Autres unités MUSE impliqués : QUALISUD, ART-DEV, IBMM

Partenaires extérieurs : INIAP (Equateur), société Valrhona

Pôle MUSE porteur : AEB, SOC, CHIMIE

Labex impliqués : AGRO CHEMYSIST

Titre complet : Artémis : une MUSE pour DéméteR ? Des mécanismes écologiques au service du pilotage de la culture du riz

Prénom et Nom : Cyrille VIOLLE

Unité porteuse MUSE : CEFE

Autres unités MUSE impliqués : AGAP, BGPI

Partenaires extérieurs : UC Davis, CFR, U Yunnan (Chine)

Pôle MUSE porteur : AEB

Labex impliqués : CEMEB, AGRO

Titre complet : Le risque arboviral en Camargue et au Burkina Faso : déterminants environnementaux, humains et sociétaux

Prénom et Nom : Philippe VAN de PERRE

Unité porteuse MUSE : FHU Chronic Infections

Autres unités MUSE impliqués : CEPEL, MIVEGEC, PhyMedExp, ASTRE, IRIM, TransVIHMI, CHU-N, CHU-M

Partenaires extérieurs : Centre Muraz (LNR-FHV), IRSS (Burkina), société HORIBA

Pôle MUSE porteur : BS, SOC, AEB

Labex impliqués : CEMEB, EPIGENMED

Titre complet : Better understanding biodiversity changes thanks to new observation tools

Prénom et Nom : Karen GODARY

Unité porteuse MUSE : LIRMM

Autres unités MUSE impliqués : MARBEC

Partenaires extérieurs : UC Davis, U Lurio (Mozambique)

Pôle MUSE porteur : MIPS, AEB

Labex impliqués : NUMEV, CEMEV

Titre complet : Ebola: un modèle « One Health  » pour comprendre et prévenir les risques d’émergence

Prénom et Nom : Eric DELAPORTE

Unité porteuse MUSE : TransVIHMI

Autres unités MUSE impliqués : ASTRE, TETIS, CHU-M

Partenaires extérieurs : U Gamal Nasser, CHU Donka (Guinée)

Pôle MUSE porteur : BS, AEB

Labex impliqués : EPIGENMED, AGRO

Titre complet : Alteration of plant nutrient contents by elevated CO2 : consequences for crop quality, human health and environmental protection

Prénom et Nom : Alain GOJON

Unité porteuse MUSE : BPMP

Autres unités MUSE impliqués : Eco&Sols, ECOTRON, QUALISUD

Partenaires extérieurs : UC Davis

Pôle MUSE porteur : AEB

Labex impliqués : AGRO, CEMEB

Titre complet : Modélisation microfluidique des maladies neurodégénératives humaines : Impact du transport d’ARN dans la jonction neuromusculaire.

Prénom et Nom : Benoît CHARLOT

Unité porteuse MUSE : IES

Autres unités MUSE impliqués : IGMM, PhyMedExp-Inserm, L2C, IBMM

Partenaires extérieurs : Université de Tel Aviv

Pole MUSE porteur : MIPS, BS, CHIMIE

Labex impliqués : NUMEV, EPIGENMED

Titre complet : SUMO, une nouvelle cible thérapeutique dans les Leucémies Aiguës Myéloïdes

Prénom et Nom : Guillaume BOSSIS

Unité porteuse MUSE : IGMM

Autres unités MUSE impliqués : IBMM, CHU-M

Partenaires extérieurs : U.Heidelberg, U.Barcelona

Pôle MUSE porteur : BS, CHIMIE

Labex impliqués : EPIGENMED

Titre complet : Etude multidimensionnelle des relations abeille-environnement

Prénom et Nom : Matthieu ROUSSET

Unité porteuse MUSE : IBMM

Autres unités MUSE impliqués : LMGC, IES, LIRMM, CEFE, ICGM

Partenaires extérieurs : U.Wageningen

Pôle MUSE porteur : Chimie, AEB, MIPS, BS

Labex impliqués : NUMEV, CEMEB, EPIGENMED

Titre complet : Typology and assessment of policy instruments to promote agricultural adaptation to climate change

Prénom et Nom : Marie HRABANSKI

Unité porteuse MUSE : ART-DEV

Autres unités MUSE impliqués : Forêts et Sociétés, Hortsys, CEE-M (eco-envir), Innovation, G-EAU

Partenaires extérieurs : UC Davis, U.Barcelona, U.Sao Paulo et Brasilia, CIAT (Colombie), U.Pretoria, U.ISRA-BAM (Sénégal)

Pôle MUSE porteur : SOC, AEB

Labex impliqués : AGRO, CEMEB

Téléchargez l’appel à projet (FR .PDF)

Le 20 décembre 2017, le Comité de Pilotage MUSE annonçait les résultats du premier appel à projets en soutien à la recherche : 58 projets étaient retenus, portés par 54 unités de recherche différentes et concernant un nombre encore plus important de laboratoires, par le truchement des collaborations inter-laboratoires. Afin de poursuivre l’effort ainsi engagé, le Comité de Pilotage MUSE a décidé de lancer un deuxième grand programme destiné à soutenir la recherche, en utilisant les fonds de la dotation de l’ISITE débloqués grâce à la signature de la convention intervenue le 29 décembre 2017.

Cet appel s’adresse aux 6000 scientifiques des 19 partenaires de MUSE, intégrés dans les structures de recherche de MUSE.

Pour ce programme de soutien à la recherche, l’enveloppe est d’environ 3,6 M€ (ressources MUSE).

L’appel à projets comporte un seul type d’action. Il est envisagé de retenir environ une dizaine de grands projets de
recherche (pour des financements par MUSE voisins de 300 à 400 k€, éventuellement complété par des co-financements), incluant des salaires (doctorants et/ou post-doctorant qui constituent une part essentielle du développement de la recherche, mais aussi personnels de soutien, recrutés pour le projet) du fonctionnement ou de l’équipement.

Comme pour le premier appel à projets, les propositions devront être cohérentes avec la vision scientifique d’ensemble de MUSE – Il est reprécisé ici que l’orientation vers de grands enjeux de société n’est pas synonyme de « recherche finalisée » ; si des travaux à visée finalisée sont les bienvenus, la quête de connaissances, la poursuite de la compréhension de mécanismes ou phénomènes, sont également dans les missions d’une université – qui est orientée autour de trois grands enjeux (Nourrir – Soigner – Protéger) et ouverte à toutes les disciplines (voir
schéma en annexe). En plus de cette cohérence générale, et outre la qualité scientifique, les 3 aspects suivants devront être
respectés :

  • Capacité à créer des liens entre les communautés scientifiques et entre des enjeux de MUSE, entre des grands secteurs scientifiques qui contribuent à la vision scientifique de MUSE (voir annexe : agriculture // environnement-biodiversité // santé // sciences sociales // sciences formelles et technologies // chimie) :
    • Chaque projet devra comporter des problématiques (Quelles sont les questions abordées ?) qui génèrent des travaux (Comment traite-t-on ces questions ?) impliquant de manière significative des unités membres d’au moins deux Labex, et/ou d’au moins deux des cinq Pôles de Recherche de MUSE (rappel – les pôles de recherche de MUSE sont : Agriculture-environnement-biodiversité // Chimie // Biologie-santé // Sciences Sociales // Mathématique-informatique-physique-systèmes)
    • Toutefois, pour les projets s’intéressant spécifiquement à des questions relatives à la santé, on pourra ne pas avoir de croisement entre grands champs disciplinaires (et donc, rester au sein du secteur « biologie-santé ») ou ne pas intégrer 2 Labex. Il sera obligatoire dans ce cas que, en complément de la recherche fondamentale, une recherche impliquant la personne humaine soit mise en œuvre, démontrant ainsi l’implication effective de services cliniques via l’inclusion de sujets.
  • Ouverture aux partenaires extérieurs, démontrée par un apport significatif (en personnel et/ou en moyens financiers et/ou en équipement, etc. : l’ampleur de la participation de partenaires extérieurs sera un des critères de sélection). On entend par participation de partenaires extérieurs les situations suivantes :
    • Participation de la société civile : associations ; entreprises ; collectivités ; etc.
      et / ou
    • Participation de partenaires académiques internationaux qui peuvent être des universités « références internationales » (Universités dont la place dans les classements internationaux montre qu’elles ont une reconnaissance importante sur les questions abordées par MUSE) sur les thèmes de MUSE (avec une préférence pour les partenaires internationaux clés de MUSE : universités de Barcelone, Heidelberg, Wageningen, Kyoto, Davis) et/ou des partenaires des pays du sud (avec une préférence pour les lieux où IRD ou Cirad ont une présence solide, attestée par exemple par l’existence de dispositifs de type Laboratoire Mixte International).
  • La présence de questions propres aux sciences sociales sera requise pour les projets à visée finalisée, et sera appréciée dans les autres cas.

Ouverture de l’appel
29 janvier 2018

Dépôt des lettres d’intentions
avant le 15 mars 2018 (12h)

Sollicitation pour projets complets
1er avril 2018

Décision du conseil de MUSE
juillet 2018

Début des projets
à partir de septembre 2018

La procédure de soumission et de sélection se déroulera en deux temps :

  • Intention – Une lettre d’intention décrivant en deux à trois pages le thème abordé, la ou les questions traitées, et la méthodologie générale visée, et listant les unités MUSE impliquées et leurs implications dans le projet, le laboratoire porteur, les partenaires extérieurs. Les lettres d’intention seront évaluées et sélectionnées par le Comité de Pilotage MUSE.
  • Projet – Pour les lettres d’intention retenues, un projet détaillé incluant une justification des moyens. Les projets seront évalués par une commission comportant des personnalités scientifiques extérieures à Montpellier. Le Comité de Pilotage MUSE prendra les décisions finales en se basant sur ces évaluations.

A l’issue de la phase de soumission, 120 dossiers ont été déposés par les structures de recherche (UMR, UPR, EA, FHU, etc.) du périmètre MUSE, puis transmis pour évaluation à un groupe d’experts désignés par le Conseil MUSE. 31 projets sont présélectionnés :

Les porteurs de ces projets vont compléter les dossiers finaux qui seront ensuite évalués par un nouveau groupe d’experts, dont certains extérieurs au site. Annonce des résultats définitifs en juillet 2018.