Take off, Programme de soutien à l’innovation pédagogique

Take off, Programme de soutien à l’innovation pédagogique2018-07-12T17:54:44+00:00

Accompagner  à la transformation pédagogique des formations dans le cadre du développement des futurs Masters d’Excellence MUSE

  • Promouvoir un label d’enseignement de qualité à travers MUSE, reflétant l’excellence du site en matière d’enseignement.
  • Promouvoir l’innovation au sein des cursus d’enseignement et valoriser cette dimension dans le statut des enseignants.
  • Développer l’interdisciplinarité, en utilisant des méthodes pédagogiques innovantes.
  • Amener les programmes de Master existants vers les normes internationales en termes d’excellence et d’attractivité, et soutenir la création de nouveaux Masters avec le Programme « Excellence Curricula »

Ce premier appel à projets comporte quatre types d’actions :

  • Projets pédagogiques innovants (environ 35%)
  • Développement de ressources numériques et pédagogiques (environ 15%)
  • Création ou développement de laboratoires d’innovation pédagogique (environ 40%)
  • Formation linguistique dans le cadre de l’internationalisation des formations (environ 10%)

Les 36 lauréats de l’appel à projets Take-Off

Nom prénom du porteur projet : Ciandrini Luca

Acronyme : IGEM

Nom du projet : Team preparatory program

Composante : CNRS

Nom prénom du porteur projet : Maryline Margueritte et Céline Bourgier

Acronyme : EDUO

Nom du projet : E learning DU recherche translationnelle en oncologie

Composante : Ecole du Cancer

Nom prénom du porteur projet : Bourgier Celine et Maryline Margueritte

Acronyme : EDU

Nom du projet : DU recherche et digitalisation

Composante : Ecole du Cancer

Nom prénom du porteur projet : Elodie Nourrigat

Acronyme : MIMS

Nom du projet : Master International Métropoles du Sud

Composante : ENSAM

Nom prénom du porteur projet : Martine Ravetto Dubreucq

Acronyme : MECAS

Nom du projet : MOOC Mécanique des structures

Composante : ENSAM

Nom prénom du porteur projet : Philippe LYX

Acronyme : EPIIC

Nom du projet : EPIIC

Composante : ENSCM

Nom prénom du porteur projet : Mike Robitzer

Acronyme : GATE

Nom du projet : GATE

Composante : ENSCM

Nom prénom du porteur projet : Niaz PERNON

Acronyme : INGCH

Nom du projet : L’œil de l’ingénieur-chimiste

Composante : ENSCM

Nom prénom du porteur projet : Nicolas Floquet

Acronyme : MUSVR

Nom du projet : MUSE-VR

Composante : ENSCM

Nom prénom du porteur projet : Jean paul Veuillez

Acronyme : UNYE

Nom du projet : Unlock your english

Composante : IMT Ales

Nom prénom du porteur projet : Julien Rose

Acronyme : ESKIT

Nom du projet : Kit pour la mise en place d’un escape game

Composante : SUPAGRO

Nom prénom du porteur projet : Florian Fort

Acronyme : PLADR

Nom du projet : PlantDrought

Composante : SUPAGRO

Nom prénom du porteur projet : Gautier Pelissier François

Acronyme : MSGDE

Nom du projet : Serious Game en droit de l’environnement et enjeux agro

Composante : SUPAGRO

Nom prénom du porteur projet : Guilhem Brunel

Acronyme : AGFAB

Nom du projet : AgroFablab

Composante : SUPAGRO

Nom prénom du porteur projet : Emmanuelle Reungoat

Acronyme : M2O

Nom du projet : Master 2.0 pour des jeunes journalistes »haut courant »

Composante : UM – Droit

Nom prénom du porteur projet : Françoise SEYTE

Acronyme : SAMAR

Nom du projet : Salle de marché MUSE

Composante : UM – Economie

Nom prénom du porteur projet : Agnes Perrin-Doucey

Acronyme : CONFPU

Nom du projet : CONFOR-PU

Composante : UM – FDE MTP

Nom prénom du porteur projet : Agnes Perrin-Doucey

Acronyme : PULE

Nom du projet : PULE : Pour Une Licence d’Excellence

Composante : UM – FDE MTP

Nom prénom du porteur projet : Damien Djaouti

Acronyme : FELAB

Nom du projet : FDE-LLAB

Composante : UM – FDE MTP

Nom prénom du porteur projet : Christian Jorgensen

Acronyme : PTBCS

Nom du projet : Pédagogie transdisciplinaire BioChem-Santé

Composante : UM – FDS

Nom prénom du porteur projet : Nicolas Saby

Acronyme : CESPR

Nom du projet : CESPROMA

Composante : UM – FDS

Nom prénom du porteur projet : Patricia Cucchi

Acronyme : BIPBIP

Nom du projet : BIPBIP

Composante : UM – FDS

Nom prénom du porteur projet : Stéphane Bodin

Acronyme : MIM

Nom du projet : Miscroscopy in Motion

Composante : UM – FDS

Nom prénom du porteur projet : Frederic Gueydan

Acronyme : GEAUL

Nom du projet : GEAULL

Composante : UM – FDS

Nom prénom du porteur projet : Stephan Matecki

Acronyme : BHMMS

Nom du projet : Biohealth Master : BHM

Composante : UM – FDS

Nom prénom du porteur projet : Arnaud Martin

Acronyme : ECOKY

Nom du projet : Ecology Keys for EUR MUSE

Composante : UM – FDS

Nom prénom du porteur projet : Veronique Bessiere

Acronyme : DUBV

Nom du projet : DU MUSE BUSINESS VENTURING

Composante : UM – IAE

Nom prénom du porteur projet : Florent Brugier

Acronyme : AMUSE

Nom du projet : AMUSE

Composante : UM – IUT Nimes

Nom prénom du porteur projet : Astrid Herrero

Acronyme : ARSIM

Nom du projet : Savoir- faire artisanal au service de l’innovation en simu méd

Composante : UM – Médecine

Nom prénom du porteur projet : Nicolas LONJON

Acronyme : PCRE

Nom du projet : Pédagogie chirurgicale en réalité étendue

Composante : UM – Médecine

Nom prénom du porteur projet : Favier Valentin

Acronyme : AACPE

Nom du projet : Apprentissage anatomie et chirurgie par simulation et impression 3D

Composante : UM – Médecine

Nom prénom du porteur projet : Fares Gouzi

Acronyme : ELAB

Nom du projet : Laboratoire num de sciences précliniques

Composante : UM – Médecine

Nom prénom du porteur projet : Eric delaporte

Acronyme : DUIEM

Nom du projet : DIU International : Infection émergentes

Composante : UM – Médecine

Nom prénom du porteur projet : Sophie Spring

Acronyme : MGAME

Nom du projet : a-MUSE Game : Start Your Business

Composante : UM – MOMA

Nom prénom du porteur projet : Alain Chavanieu

Acronyme : ELLSP

Nom du projet : Espaces learning Lab Santé Pharmacie

Composante : UM – Pharmacie

Nom prénom du porteur projet : Eric Anglaret

Acronyme : SSPOL

Nom du projet : Ecoles d’été Polytech

Composante : UM – Polytech

Télécharger le texte complet

Au printemps 2017, l’Etat validait les propositions faites par un consortium de 19 établissements, emmené par l’Université de Montpellier, en vue de créer une université de recherche intensive de rang international à Montpellier : c’est le projet MUSE, Montpellier Université d’Excellence, développé dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (Annexe 1).

MUSE, Montpellier Université d’Excellence est une initiative du Programme d’Investissement d’Avenir qui vise à faire émerger des universités de rang mondial qui se distinguent pour leur capacité d’innovation et leur impact sur la société (*I-SITE : Initiative Science Innovation Territoires Économie). Nous avons axé notre projet sur trois enjeux sociétaux majeurs et interdépendants : « Nourrir- Protéger- Soigner ». L’agro-environnement, l’écologie ou la santé sont en effet des domaines qui font la renommée à l’international de l’Université de Montpellier et de ses 18 partenaires en région. Ils sont surtout à l’interface des autres disciplines (chimie, sciences sociales, informatique, mathématiques, physique).

Si le projet repose sur l’excellence scientifique de notre consortium, son ambition vise l’ensemble des champs académiques dont celui de la formation. L’Université de Montpellier travaille ainsi, au sein de MUSE, avec 4 grandes écoles : l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier (ENSCM), l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier (ENSAM), Montpellier SupAgro et l’IMT Mines d’Alès, aux conditions d’un cadre commun pour une meilleure visibilité de l’offre de formation sur le territoire. Nous avons placé l’innovation pédagogique et l’enseignement  au centre de nos préoccupations communes. En ce sens,  un Centre de Soutien aux Innovations Pédagogiques a été créé, notre objectif en matière de formation reste de proposer aux étudiants des parcours d’apprentissage et d’enseignements qui se rapprochent des normes internationales, qui s’ouvrent aux grandes questions scientifiques du moment et embrassent des secteurs économiques dynamiques.

L’innovation pédagogique est « un changement qui vise l’amélioration des apprentissages des étudiants par une transformation des pratiques d’enseignement, mais également du parcours de formation proposé pour encadrer ces pratiques. » (Bédard & Béchard, 2009)

Un appel à projet « Excellence Curricula » afin de faire émerger de nouveaux cursus de masters d’excellence sera lancé dans un deuxième temps.

Cet appel s’adresse aux équipes pédagogiques plurielles en charge des cursus Master et formations d’enseignement supérieur équivalentes, au sein du partenariat MUSE. Cependant et afin de commencer à construire l’université de demain, cet appel concerne également le niveau Licence dans la mesure où les dispositifs proposés se positionnent en amont des futurs Masters d’Excellence que MUSE a pour objectif de développer.

Un Centre de soutien à l’innovation pédagogique (CSIP) (Annexe 2) est mis en place dans le cadre de l’initiative MUSE. Entièrement focalisé vers les enseignants (chercheurs et enseignants impliqués dans les établissements MUSE) et les étudiants, il propose un dispositif d’accompagnement, pendant la phase de rédaction des propositions en lien avec le présent appel à projet, afin d’aider les équipes à développer et co-construire leurs projets. Ce dernier va se traduire par l’organisation d’ateliers autour de la transformation pédagogique aussi bien sur les aspects d’évolution des méthodes que ceux relevant des espaces dédiés. C’est bien une structure d’appui qui est mise à la disposition des porteurs de projets.

L’excellence

Avec ce critère, sont évalués la clarté et la pertinence des objectifs, la crédibilité de l’approche proposée, le bien-fondé du concept ; incluant la pluridisciplinarité, le caractère innovant et transformant du projet dans le domaine pédagogique. Parmi les objectifs, il convient de souligner la façon dont le projet participe au développement de l’esprit d’appartenance à « Montpellier Université d’Excellence ».

La mise en œuvre

Ce critère évalue la cohérence et l’efficacité du plan de travail, incluant l’adéquation de la répartition des tâches et des ressources ; les compétences et expériences des participants et la complémentarité des participants individuellement. La mise en œuvre du projet  inclut l’engagement et le soutien des institutions partenaires et des composantes.

L’impact

Pour répondre à ce critère, il convient de décrire jusqu’à quel point les résultats du projet contribuent – à court, moyen et long termes – à améliorer la capacité d’innovation et d’intégration de nouvelles connaissances  et compétences dans les enseignements. Si possible et en accord avec les thématiques MUSE, les projets prennent en compte les impacts environnementaux et sociétaux importants. De plus, la proposition doit convaincre de l’efficacité des mesures proposées pour communiquer sur le projet, diffuser et / ou exploiter les résultats, en incluant la gestion des droits de propriétés intellectuelles, si c’est nécessaire.

Soutien à la transformation pédagogique

Projets pédagogiques innovants

D’une manière générale, cette action soutient les projets et les initiatives visant à la transformation de pratiques pédagogiques et/ou à la création de nouvelles méthodologies.

Plus précisément, elle concerne initiatives pédagogiques qui visent, de manière non exhaustive, à :

  • Développer les pédagogies actives qui placent l’étudiant au centre des apprentissages dans une posture d’acteur (par exemple : classe inversée ou renversée, jeux, simulations et jeux de rôles, etc.) ;
  • S’appuyer sur la motivation et le fonctionnement des étudiants pour améliorer leur apprentissage ;
  • Développer la transversalité par l’interaction et la complémentarité des compétences ;
  • Favoriser et développer l’intelligence collective par des travaux de groupe ;
  • Favoriser le changement de posture et le développement professionnel des enseignants et enseignants-chercheurs ;
  • Favoriser la pédagogie de et par les projets afin d’améliorer les processus d’apprentissage et de développer les compétences visées par la formation dans son ensemble ;
Soutien au développement de formations MUSE

Ce volet de l’action dédiée à l’innovation pédagogique soutient les initiatives qui se positionnent dans une logique de création de Diplômes d’Etablissements ou de Diplômes Inter-Etablissements pouvant être éventuellement transformés en Masters d’Excellence lors de la prochaine vague d’accréditation. Les critères d’évaluation seront fortement sélectifs et en accord avec les objectifs pédagogiques de l’I-Site MUSE (innovation, ressources numériques, enseignement en anglais, espaces d’apprentissage flexibles….)

Développement collaboratif de ressources numériques

L’objectif spécifique de ce volet est de soutenir le développement de ressources numériques (de type MOOC, SPOC et autres ressources potentiellement utiles au plus grand nombre) qui viennent en appui aux types de pédagogies décrites ci-dessus. Elles se réfèrent aux critères suivants :

  • Complémentarité entre la ressource, son utilisation pédagogique et sa diffusion au sein et entre les membres de la communauté MUSE
  • Attractivité, rayonnement et potentiel international de la ressource ou de l’ensemble de ressources

La qualité des ressources proposées sera évaluée par un panel d’experts et en collaboration avec la DSIN. La DSIN assistera les porteurs de projets lors du montage de leurs dossiers.

Création de laboratoires d’innovation pédagogique et numérique

Il est ici attendu des demandes pour la création d’espaces ou d’ensembles d’espaces dédiés à la créativité et à l’innovation en cohérence avec les pédagogies et technologies décrites ci-dessus. La création de ces espaces va de pair avec un dispositif d’accompagnement des enseignants dans leur démarche de transformation pédagogique.

Les Laboratoires d’innovation pédagogique et numérique sont des « lieux d’expérimentation dédiés aux nouvelles formes de travail et d’apprentissage collaboratif, ils se présentent comme des centres de ressources humaines, théoriques, méthodologiques et technologiques. Ces espaces ont ainsi recours aux outils, équipements et environnements numériques, ainsi qu’aux supports et méthodes d’apprentissage favorisant l’intelligence collective ». (Sanchez et al., 2015)

Selon la charte du LearningLab Network, un laboratoire d’innovation pédagogique et numérique (LearningLab) doit :

  • favoriser l’innovation pédagogique ;
  • disposer d’un espace innovant ;
  • disposer d’un ensemble d’équipements numériques ;
  • s’appuyer sur un dispositif de recherche ;
  • soutenir l’acquisition de compétences ;
  • être un lieu ouvert et accueillant.

Le laboratoire est à entendre comme « un dispositif permettant le développement d’un agir collectif et de nouvelles compétences professionnelles chez les praticiens et les chercheurs, par l’expérimentation d’un processus de co-conception centré utilisateurs, et la mobilisation de cette expérience dans un retour réflexif sur la pratique considérée. Véritable environnement capacitant (Fernagu-Oudet, 2012), cet espace se caractérise par un accompagnement humain des porteurs de projet de recherche orientée par la conception (chercheurs, enseignants partenaires membres des réseaux associés, formateurs…), la mise à disposition d’un lieu dédié et de ressources méthodologiques et techniques nécessaires à la conduite des dits projets. » (Sanchez et al., 2015)
L’ accompagnement dans ces laboratoires est « assuré par une équipe d’ingénieurs pédagogiques, formés à l’analyse des pratiques et des situations de travail ainsi qu’à l’usage des nouvelles technologies de l’information et de la communication (CSIP) en étroite collaboration avec des personnes ressources, experts des domaines concernés en fonction de la nature des projets conduits. Les résultats attendus de ce processus d’accompagnement sont le développement de nouvelles compétences professionnelles pour tous les acteurs impliqués ainsi que l’ouverture à la créativité des acteurs. » (Sanchez et al., 2015)

Formation linguistique dans le cadre de l’internationalisation des formations

L’ambition à long terme du projet MUSE est de faire de Montpellier l’une des capitales européennes de la santé et de l’agroenvironnement, et un véritable portail européen des questions scientifiques concernant les pays du Sud. Cette ambition demande aussi d’importants efforts pour accroître l’innovation pédagogique et l’internationalisation des programmes d’enseignement. De plus, l’une des missions du CSIP (Centre de Soutien à l’Innovation Pédagogique) est d’accroître le nombre de modules enseignés en anglais.

C’est pourquoi, cet appel à projet consacre naturellement une partie de son enveloppe budgétaire au soutien des initiatives individuelles ou de groupes allant dans le sens de l’apprentissage de l’anglais pour l’enseignement. Le Centre de Soutien à l’Innovation Pédagogique pourra éventuellement conseiller les enseignants sur les différentes options possibles pour ces formations.

Une enveloppe d’1M€ pour 2018

Pour ce premier programme de soutien à l’innovation pédagogique et pour faciliter la mise en œuvre de cursus Masters d’excellence, l’enveloppe est de 1M€ avec la distribution suivante :

  • Projets pédagogiques  innovants : max. 10 000 € par projet
  • Ressources numériques : cofinancement à hauteur de 35 000 € par ressource
  • Laboratoires d’innovation pédagogique : cofinancement à hauteur de 75 000 € par laboratoire
  • Formation linguistique : enveloppe globale de100 000€

Utilisation et distribution de l’enveloppe financière:

L’enveloppe financière pourra être allouée à un certain nombre d’heures complémentaires, à l’invitation d’experts, à l’organisation de voyages d’études inspirants, mais aussi à l’achat de matériel en adéquation avec les besoins du projet et à la sous-traitance de services.

L’évaluation sera organisée en trois temps :

  • Le CSIP coordonne l’évaluation de toutes les propositions avec l’aide d’un panel d’experts dans les domaines de l’appel à projets et représentatif du partenariat MUSE
  • Le CSIP présente une liste restreinte et documentée au groupe Formation MUSE pour sélection finale
  • Le CSIP présente la sélection finale au Board MUSE pour accord et financement

Pour déposer un dossier, il vous suffit de vous connecter à la plateforme par le lien ci-dessus. Il vous sera notamment demandé :

  • le titre du projet
  • le nom du responsable du projet
  • le nom de l’institution et/ ou de la composante qui porte le projet
  • la liste des personnels impliqués (vous pourrez faire remonter cette liste en téléchargeant directement sur la plateforme le présent fichier excel une fois renseigné)
  • la liste de vos potentiels partenaires extérieurs impliqués
  • la description de votre projet (Ambition générale, Excellence, Mise en œuvre, Impact, Risques et solutions envisagées, Allocation des ressources). L’ensemble de ces champs doit correspondre à un équivalent maximum de 5 pages (format A4)

Le formulaire imprimé et signé manuellement doit être scanné, envoyé en document attaché à : muse-takeoff@umontpellier.fr

Publication de l’appel :  21 février 2018
Dépôt des dossiers : 20 avril 2018 – 12h
Sélection des projets et publication des résultats :  juin 2018
Date limite de début des projets : octobre 2018

Calendrier du financement 

Phase 1 du financement  après sélection :  70% – juin 2018
Phase 2 du financement  après revue des projets : 30% – février 2019