Le programme d’action

Un programme d’action qui touche tous les volets de la vie de l’université

Même si la recherche est souvent la partie la plus visible des grands projets de type IDEX-ISITE, ceux-ci sont en fait destinés à donner un coup d’accélérateur à l’ensemble des activités de l’université et de ses partenaires :

  • La production des connaissances sur les fronts de science, mais également sur des questions inter et pluridisciplinaires.
  • L’enrichissement des cycles de master et doctorat dans une vision internationale ;
  • L’ouverture des campus aux entreprises (des Start-Ups aux grands groupes) et, plus généralement, aux acteurs de la société civile.
  • Des collaborations internationales renforcées avec des partenaires ciblés, au Nord comme au Sud. La composante de coopération internationale tournée vers les pays du « Sud » est une particularité distinctive de notre projet.
  • Une gouvernance efficiente et réactive.

Les thématiques des actions prévisionnelles se résument schématiquement comme suit :

Une université qui se transforme

Au sein du projet MUSE, l’Université de Montpellier (UM) se voit confier un rôle particulier :
elle est, d’une part, un partenaire du consortium au même titre que les 18 autres ;
elle est aussi le porteur administratif du dossier, garante du bon usage des fonds dans le respect des engagements pris par chacun des partenaires ;
elle est, enfin un des objectifs du projet, puisqu’elle est appelée à se transformer pour devenir cette « Université de référence » visée par l’AàP.

Ainsi, dans les prochaines années, l’Université de Montpellier transformera son organisation interne afin d’offrir un cadre propice aux actions communes, associant ses forces à celles de ses partenaires, et qui soit cohérent avec la vision d’une université de recherche intensive :

Des départements de recherche qui incluent l’ensemble des unités de recherche des établissements partenaires. Ceci n’implique pas de modification des tutelles, les diverses unités continuant d’être pleinement intégrées dans leurs établissements respectifs.

Des Collegiums qui coordonnent les cursus d’enseignement de l’ensemble des membres.

Une Graduate School qui déploie le programme des « cursus d’excellence » dans l’optique d’une amélioration des enseignements de Master et Doctorat.

Une Doctoral Academy, composante de la Graduate School de l’UM, qui coordonne l’ensemble des écoles doctorales du périmètre de MUSE, et remplace dans ce rôle le collège doctoral de la ComUE LRU.

Les plateformes de relations internationales et de relations Université-Industrie sont mises en œuvre afin de coordonner l’action des services des partenaires dans le champ de MUSE.

Un budget global annuel de 17 M€

(fonds produits par les intérêts d’une dotation non consommables de 550 M€), en plus des ressources apportées par tous les partenaires.

La pérennisation de ces moyens nouveaux dépend de notre capacité à mener à bien ce projet, en démontrant notre engagement et la vigueur de l’attachement de tous les partenaires au modèle d’université cible.