MAK’IT /// Montpellier Advanced Knowledge Institute on Transitions

MAK’IT /// Montpellier Advanced Knowledge Institute on Transitions2018-09-06T10:44:45+00:00

Nouveau venu parmi les Instituts d’Etudes Avancées (IEA), le Montpellier Advanced Knowledge Institute on Transitions (MAK’IT) est l’un des projets phares de l’Initiative « Montpellier Université d’Excellence » (MUSE).  Lancé officiellement au premier trimestre 2019, MAK’IT contribue, comme espace d’élaboration d’une nouvelle intelligence collective de l’action pour le développement durable via la mobilisation des communautés scientifiques, à l’ouverture internationale de l’université de Montpellier et de ses partenaires stratégiques.

Vision

Les Objectifs de Développement Durable (ODD), tels qu’adoptés sous l’égide des Nations Unies, ne seront atteints à l’horizon 2030 qu’à la condition d’une profonde transformation de nos sociétés, vers des modèles plus innovants, intégratifs et adaptatifs. Cette transformation repose sur une série de transitions majeures à orchestrer au croisement des domaines de la santé,  de l’environnement et du climat, de l’agriculture et de l’alimentation. Du local au global, elles représentent, pour la recherche et l’enseignement, autant de défis à accompagner. Renouveler les lieux et formes de mobilisation de la connaissance scientifique et  inventer de nouvelles enceintes où appréhender les controverses, multiples, suscitées par ces changements, c’est l’objectif que se fixe MAK’IT.

Mission

Analyser, accompagner et accélérer les transitions agricoles et alimentaires, environnementales et sanitaires nécessaires à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD)

Fonctions

  • Programmer: contribuer à la programmation de la recherche et de l’enseignement sur ces transitions et renforcer la mise en place d’une école de pensée correspondante aux niveaux local, national et international ;
  • Se projeter: identifier et stimuler la réalisation d’exercices de prospective afférents ;
  • Influencer: alimenter les débats sociétaux au sein d’instances nationales et internationales en lien avec ces transitions, répondre aux demandes publiques et privées en jouant le rôle d’interface science-société et science-politique.

Les activités

MAK’IT entend offrir à des universitaires, scientifiques et acteurs issus du monde socio-économique, politique et artistique, provenant d’horizons géographiques et disciplinaires divers, la possibilité d’un séjour de recherche de 5 à 10 mois à Montpellier. Au cœur du dispositif de l’institut, cet accueil, co-organisé avec les institutions et laboratoires locaux, vise à stimuler échanges, collaborations et production intellectuelle autour du traitement de controverses sociétales préalablement sélectionnées pour leur impact sur les transitions vers le développement durable.

Afin de soutenir le montage de MAK’IT, un groupe pilote de 5 chercheurs seniors internationaux a rejoint Montpellier le 22 août 2018 pour une période de 4 mois .  Ils seront accueillis simultanément au sein de différents laboratoires montpelliérains :

Afin de renforcer l’implication des communautés scientifiques dans le débat public, MAK’IT se veut moteur dans l’organisation de conférences, séminaires et rencontres publiques de haut niveau impliquant à la fois chercheurs et acteurs résidents ou invités, institutions universitaires et de recherche montpelliéraines et partenaires extérieurs et internationaux.

Véritable laboratoire du changement, MAK’IT souhaite que les conclusions de ses travaux puissent être utiles aux générations futures et stimulent leur engagement en faveur du développement durable. Outre une diffusion large de ses publications, l’institut encourage notamment le déploiement de contenus pédagogiques et de cursus d’enseignements innovants, met en place en son sein des dispositifs d’« immersion » pour les étudiants ainsi que des Summer Schools de quelques semaines ouvertes aux doctorants et post-doctorants.

MAK’IT entend tisser des partenariats privilégiés avec d’autres organismes, espaces, think tanks de même nature ou s’intéressant à des thématiques similaires, avec un accent particulier sur le renforcement des capacités scientifiques dans les pays du « sud ».