WATERS

WATERS 2018-03-23T11:37:25+00:00

WATer, Environment, Resources and Societies

Faire de Montpellier un centre d’excellence et d’expertise reconnu dans le monde dans le domaine de l’eau

La KIM MUSE WATERS a pour objectif de renforcer la structuration et le niveau d’excellence de la communauté « Eau » et d’accroître la visibilité internationale de la thématique EAU autour du continuum recherche – formation – entreprises, attirant ainsi les meilleurs scientifiques et les meilleurs étudiants.

Appuyée sur une communauté scientifique qui avait déjà entrepris une structuration au sein du Groupement d’intérêt scientifique IM2E et des rapprochements avec l’ensemble des acteurs de l’eau sur le territoire (Pôle Aqua-Valley, collectivités territoriales, Agences de l’eau…), Montpellier possède les forces et atouts nécessaires pour aborder les enjeux relatifs aux domaines des eaux continentales et des lagunes :

  • 15 laboratoires de recherche
  • regroupant plus de 320 cadres scientifiques permanents
  • une offre de formation riche et inter-établissements
  • la présence du siège du pôle de compétitivité Aqua-Valley , chef de file des 3 pôles de l’eau français

L’importance de l’intégration dans le tissu économique et des interactions avec la société

Les liens de la communauté « Eau » avec le monde de l’entreprise ont déjà permis de développer de nombreux partenariats et développement de projets (brevets, créations d’entreprises, chaires industrielle ou d’entreprises). A travers les actions qui seront mises en œuvre par la KIM MUSE WATERS, il s’agira de renforcer et développer ces interactions entre les sphères académiques et socio-économiques tant à l’échelle régionale qu’internationale pour le bénéfice de l’ensemble de la Filière de l’eau.

Un modèle de gouvernance appuyé sur l’existant

Par souci d’efficacité et afin de bénéficier des efforts de structuration déjà réalisés par la communauté « Eau », la KIM MUSE WATERS s’appuie au maximum sur les instances de gouvernance de l’IM2E tout en les adaptant au contexte particulier de la KIM. Outre l’Equipe de direction et l’Executive Board, les structures de gouvernance constituées ont le souci d’associer la communauté scientifique (Conseil des directions des Unités membres de WATERS) comme l’ensemble des partenaires académiques, socio-économiques et institutionnels (Conseil d’orientation stratégique).

Actions et projets

Les actions préparatoires à la création d’une Zone Atelier « Petits Fleuves Côtiers Méditerranéens » (PCF-Med) pour coordonner, promouvoir et valoriser des recherches pluridisciplinaires de long terme sur le fonctionnement de socio-écoystèmes caractéristiques. Cette zone atelier sera le lieu d’interactions avec différentes communautés scientifiques MUSE (biodiversité, agriculture, santé) et le cadre d’un dialogue entre acteurs scientifiques et socio-économiques afin de faire converger les efforts vers une gestion adaptative et intégrée de l’eau et des territoires.

La candidature pour une labélisation « Centre UNESCO de Type 2 » en cohérence avec le réseau ancien et structuré de partenaires scientifiques, au Sud comme au Nord, que la communauté « Eau » de MUSE arrive à mettre efficacement en relation pour le bénéfice de tous. Ce réseau et ses interactions s’inscrivent dans le cadre des objectifs de l’UNESCO et, plus généralement, dans ceux que porte l’ONU dans son Programme de développement durable et, tout particulièrement, dans le cadre de l’Objectif de Développement Durable n°6 (ODD6) intitulé « Eau propre et Assainissement ». Le but de l’ODD6 est de « Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau ».
Qui plus est, la richesse des formations conduites par les établissements montpelliérains d’enseignement supérieur dans le domaine de l’eau et les projets de Capacity Building qu’ils portent sont largement reconnus au niveau international et, tout particulièrement, au Sud.

L’organisation de workshops de haut niveau en appui à l’émergence d’un réseau international dont Montpellier sera fer de lance. Ces workshops permettront de valoriser les travaux de recherches de la communauté scientifique MUSE, de préparer des Ecoles d’été et de développer des réseaux pour faire de Montpellier le site majeur d’un réseau académique international et pluridisciplinaire sur l’eau.

L’organisation d’Écoles d’été internationales en direction des docteurs, post-doc et jeunes chercheurs de l’ensemble de la communauté scientifique (publique et privée).

L’organisation d’Écoles de terrain internationales qui rassembleront 20 à 40 étudiants issus des formations en Sciences de l’Eau de manière à ce qu’ils appliquent, concrètement, des méthodes scientifiques dans le but de proposer une analyse interdisciplinaire en réponse à une question sociétale.

L’organisation, à l’automne 2018, d’un Hackaton « WaterTech Université de Montpellier » pour faire émerger des solutions innovantes en réponse à un challenge emblématique de la filière défini par une équipe de chercheurs et d’acteurs du monde socio-économique. Un Hackaton international sera organisé en 2019 simultanément dans différents pays des zones stratégiques privilégiées par MUSE et par le Pôle Aqua-Valley.

L’organisation de rencontres « Innovation » entre équipes de recherche et entreprises, « Formation » entre étudiants et entreprises, ainsi que des manifestations « grand public ».