MAK’IT : Un groupe pilote de renommée internationale

MAK’IT, Montpellier Advanced Knowledge Institute on Transitions, est l’institut des Connaissances Avancées de MUSE. L’institut a invité 5 chercheurs seniors internationaux pour conduire à partir d’août un exercice pilote de 5 mois précédant le lancement officiel de l’Institut en mars 2019. Ce projet pilote permettra de définir les bases de la démarche fondée sur le traitement de controverses, comme contribution aux transitions vers le développement durable. Le thème retenu et traité par le groupe se rapporte à l’organisation de la circularité des systèmes alimentaires. Cette controverse s’intéresse aux 3 domaines de recherche de MUSE et à leurs intersections : agro-alimentaire, environnement et santé.

Le groupe pilote, constitué de 5 chercheurs seniors internationaux a travaillé à Montpellier d’août à décembre, a rencontré  de nombreux chercheurs et experts, de Montpellier ou non,  pour contribuer aux travaux et enrichir les débats portant sur le traitement des thèmes et controverses. Ont ainsi pu prendre part aux échanges des chercheurs et experts du   CIRAD, d’Agropolis International, de l’ESSEC, de l’IRD, de SUEZ, du GRET, de l’Université de Tuscia, de l’Université de Perpignan, de KU Leuven, etc.

Parmi les 5 chercheurs internationaux du groupe pilote, trois d’entre eux se sont récemment distingués à l’échelle internationale.

John Porter, Hal Koch Prize

Le 11 mai 2018, 301 chercheurs danois ont publié dans le journal Politiken un texte rendant compte d’un débat collectif sur le climat. Adressé par ailleurs aux responsables politiques du pays, ce texte les invite à ne pas fonder une nécessaire politique climatique ambitieuse sur la croissance économique. Le 5 novembre 2018, le débat sur le climat a été honoré par le prix Hal Koch, décerné à des personnes, des organisations ou des projets assumant une responsabilité particulière dans le développement et la vitalité de la démocratie.

«L’agenda climatique est aujourd’hui le programme le plus important et le débat des scientifiques sur le climat a instauré un débat démocratique sur un sujet important qui aurait autrement été difficile à installer publiquement. Il est important que les chercheurs participent au débat public et, par conséquent, nous voudrions rendre hommage au prix Hal Koch décerné cette année », a déclaré l’auteur du prix, Rasmus Meyer.

Le rapport de recherche souligne la frustration selon laquelle le rôle du Danemark en tant que pionnier mondial du climat est unilatéral et sous-estime le défi fondamental auquel nous sommes confrontés.

Habiba Bouhamed Chaabouni, Jeune Afrique

En novembre, Jeune Afrique publiait un dossier sur la science en Afrique donnant un aperçu des activités scientifiques et recherches en cours sur le continent. Pionnière en Afrique, dans les domaines scientifiques de la génétique et de la médecine, Habiba Bouhamad Chaabouni a été élue pour représenter les progrès de la recherche en Tunisie et en Afrique pour sa contribution, de manière positive, aux progrès de la science, de la médecine et de l’éducation, non seulement au niveau local, mais également à l’échelle régionale et internationale. Jeune Afrique est un hebdomadaire francophone panafricain fondé en 1960 et par la suite publié à Paris. C’est le magazine panafricain le plus lu.

Martin van Ittersum, Highly Cited Researcher for 2018 pour la quatrième année consécutive 

Martin van Ittersum fait partie d’un groupe d’élite reconnu pour ses performances de recherche exceptionnelles, comme en témoigne la publication de plusieurs articles fréquemment cités et qui en font l’un des scientifiques classés dans la catégorie  des 1% les plus cités du Web of Science pour son domaine et pour l’année. Cette distinction ne résulte pas de Clarivate Analytics, mais du choix de collègues chercheurs, qui ont maintes fois reconnu l’influence des contributions de Martin aux recherches dans leurs publications.

2018-12-18T16:47:38+00:0011 décembre 2018|