LANCEMENT OFFICIEL DU MONTPELLIER ADVANCED KNOWLEDGE INSTITUTE ON TRANSITIONS (MAK’IT)

7 mars 2019, Institut de Botanique, Montpellier

Nouveau venu parmi les Instituts d’Études Avancées (IEA), le Montpellier Advanced Knowledge Institute on Transitions (MAK’IT) est l’un des projets phares de l’Initiative « Montpellier Université d’Excellence » (MUSE).

Lancé officiellement début 2019, espace d’élaboration d’une intelligence collective de l’action pour le développement durable via la mobilisation des communautés scientifiques, MAK’IT contribue au rayonnement international de l’université de Montpellier et de ses partenaires stratégiques.

En savoir +

Téléchargez le programme (.pdf)

Suivez-nous sur Twitter :
#MAKIT @IsiteMUSE

Institut de Botanique
UNIVERSITÉ DE MONTPELLIER
163 rue Auguste Broussonnet
34090 MONTPELLIER – FRANCE

Accès Tramway
Ligne 1 Arrêt Albert 1er Saint-Charles
Ligne 4 Arrêt Albert 1er Cathédrale

Philippe Augé, Président de l’Université de Montpellier

Philippe Augé est professeur de droit public spécialiste en droit fiscal, procédures fiscales et finances publiques. Réélu président de l’Université de Montpellier en janvier 2019, il était auparavant :

  • Président de l’Université Montpellier 1, (mars 2009 – décembre 2014 ; réélu en mars 2012)
  • Président du PRES Sud de France, (janvier 2012 – janvier 2015)
  • Président de la commission juridique de la Conférence des Présidents d’Université, (2012 – 2014)
  • Vice-Président du Conseil d’Administration de l’Université Montpellier 1, (avril 2004 – mars 2009)
  • Directeur du Service Commun Universitaire d’Information, d’Orientation et d’Insertion Professionnelle (SCUIO-IP), (2002 – 2009)
  • Président de la Conférence nationale des Directeurs de SCUIO-IP, (juillet 2007 – juin 2009)
  • Directeur du DESS puis du Master professionnel de Droit Public Financier, (2003 – 2006)
  • Membre du Conseil national des universités, 2ème section : Droit Public, (octobre 2005 – décembre 2008)
  • Directeur des Études de l’Institut de Préparation à l’Administration Générale (IPAG), (2002 – 2007)
  • Vice Doyen de la Faculté de Droit, (2001 – 2003)
  • Directeur adjoint de l’Institut de droit d’Outre-mer (IDOM), (1999 – 2005)
  • Philippe Augé est Chevalier de la Légion d’Honneur, Chevalier dans l’Ordre national du Mérite et Officier dans l’Ordre des Palmes Académiques.

Gilles Boeuf, Président du Conseil scientifique de l’Agence française pour la biodiversité

Gilles Boeuf est Professeur à Sorbonne Université (Université Pierre et Marie Curie, UPMC), affecté à l’Observatoire Océanologique de Banyuls ou il développe sa recherche au sein de l’Unité « Biologie intégrative des organismes marins ». Il a passé 20 ans à l’IFREMER (Institut français de recherche pour l’exploration de la mer) à Brest puis a été directeur du Laboratoire Arago (UMPC et CNRS), observatoire des sciences de l’Univers, à Banyuls-sur-mer durant 6 ans, directeur de l’Unité « Modèles en biologie cellulaire et évolutive » durant 4 ans.

Il a été Président du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), entre 2009 et 2015. Il a également été professeur invité au Collège de France pour l’année universitaire 2013-2014, sur la Chaire « Développement durable, énergies, environnement et sociétés » et avait alors dédié son enseignement au thème « Biodiversité, ses croisements avec l’humanité ». Il a été deux ans conseiller scientifique pour les sciences de la vie et de la nature, le climat et l’océan au Cabinet de Ségolène Royal, alors ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer (MEEM). Il est aujourd’hui président du Conseil Scientifique de l’Agence française pour la Biodiversité.
Il est membre du Conseil Consultatif des Terres Australes et Antarctiques Françaises, membre du Conseil Scientifique de la Maison des Sciences de l’Homme du Pacifique et président du Comité Scientifique du Parc Naturel de la Mer de Corail. Il préside la Réserve naturelle de la forêt de la Massane dans les Pyrénées Orientales. Il a reçu en 2013 la Grande Médaille Albert 1er de Monaco pour l’ensemble de sa carrière, dédiée aux mers et à l’océan.

Gilles Boeuf est un spécialiste de physiologie environnementale et de biodiversité, marine et terrestre. Il est l’auteur de plus de 400 articles scientifiques et de vulgarisation scientifique, de chapitres de livres, de communications et est fréquemment invité, en France et à l’étranger. Il a fait plus de 150 missions à l’étranger à destination d’une centaine de pays. Il fait de nombreuses conférences publiques ainsi qu’à destination des personnels de collectivités, de grands établissements ou d’entreprises, essentiellement sur la vie dans l’océan, les ressources vivantes, le rôle de l’eau dans le vivant, la biodiversité et les interactions humain-nature.

Patrice Burger, Président, Centre d’Action et de Réalisations Internationales (CARI)

Après une dizaine d’années de chef d’entreprise dès 20 ans en matière de tourisme rural, et dès 1985 je me suis investi dans une succession d’initiatives de développement associant agriculture et environnement, notamment en matière d’agroécologie au Burkina Faso, puis en France près de Montpellier.

Initiateur de la première formation en Agroécologie des régions chaudes en Europe en 1992 dans le cadre d’une ONG ( CIEPAD) cofondée avec Pierre Rabhi et Edgard Pisani, le parcours se poursuit par un engagement dans la lutte contre la désertification et la dégradation des terres dans les zones arides dans le cadre de la Convention Des Nations Unies de lutte contre la désertification.

Cet engagement m’amène à aider à structurer les acteurs et devenir le fondateur de plusieurs réseaux dans ce domaine : le l’ONG CARI (1998), le Groupe de Travail Désertification ( GTD 2000), le Réseau associatif de développement durable des Oasis (2001 RADDO), le ReSaD (2010 réseau Sahel Désertification), Drynet (2007), Le Groupe de Travail Sur les Transitions agroécologique (2015).

En 2011 je suis désigné porte parole des organisations de la société civile à l’Assemblée Général des Nations Unies. Président du CARI depuis 2017 et membre de plusieurs Conseils d’administration (Observatoire du Sahara et du Sahel, Agropolis International, Agrisud International), l’effort consiste à accroître la voix de la société civile dans le dialogue multi-acteurs portant sur l’agriculture et l’environnement.

Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

  • 4 janvier 2016 : élue Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée
  • 18 juillet 2015 – 20 juin 2017 : Députée du Comminges-Save, 8ème circonscription de la Haute-Garonne
    membre de la commission défense
  • 3 juin 2014 – 17 juin 2015 : nommée Secrétaire d’État déléguée au Commerce, à l’Artisanat, à la Consommation et l’Économie sociale et solidaire
  • 2012 (1er tour) : Députée du Comminges-Save, 8ème circonscription de la Haute-Garonne
    membre de la commission des Finances de l’Assemblée nationale, rapporteure spéciale du budget Education National et Enseignement Agricole
  • De 2010 à 2012 : Vice-présidente de la Région Midi-Pyrénées en charge de la ruralité, des services au public et des Technologies de l’information et de la communication
  • 2008 (1er tour), réélue en 2014 (1er tour) : Maire de Martres-Tolosane puis 1ère Adjointe jusqu’en juillet 2016 (2 300 habitants, Haute-Garonne)

Catherine Geslain Lanéelle, Candidate de la France et de l’Union Européenne au poste de Directrice Générale de la FAO

  • Directrice générale de la performance économique et environnementale des entreprises (ministèrede l’Agriculture et de l’Alimentation, Paris)
  • Directrice exécutive de l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA, Italie)
  • Directrice générale de l’alimentation (ministèrede l’Agriculture, Paris)
  • Directrice régionale de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt (Région Île-de-France)
  • Conseillère auprès du ministre de l’Agriculture, chargée des productions animales etde l’environnement
  • Experte à la Commission européenne (Bruxelles)
  • Contribution à la création de la plateforme internationale 4 pour 1 000 : Soils for Food security and Climate
  • Création d’un réseau de coopération scientifique et technique dans le domaine de la sécuritédes aliments et la nutrition (28 agences nationales, plus de 50 organisations scientifiques et de recherche dans le monde)
  • Participation active aux échanges ministériels avec les organisations internationales suivantes : FAO, OMS, OIE, EPPO, OMC et OCDE
  • Vice-présidente, membre du conseil d’administration de l’EFSA (2002-2006)
  • Présidente du comité du Codex Alimentarius sur les principes généraux (2001-2002)

Edgar Morin, Philosophe et Anthropo-sociologue français

Le penseur moderne de la complexité, Edgar Morin, a publié pas moins de 40 ouvrages dans sa carrière, traduits dans le monde entier. Directeur de recherche émérite du CNRS et Docteur Honoris Causa de plusieurs universités internationales, Edgar Morin est depuis décembre 2018 à l’Université de Montpellier pour réfléchir aux enjeux sociétaux portés par l’I-SITE MUSE.

Donatienne Hissard, Directrice adjointe du développement durable Ministère de l’Europe et des affaires étrangères

Spécialiste de négociation multilatérale et de la zone Asie, Donatienne Hissard est actuellement directrice adjointe du développement durable à la Direction générale de la mondialisation, de l’enseignement, de la culture et du développement international du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères (MEAE). Ancienne responsable de la coopération technique et du suivi des questions environnementales à l’ambassade de France en Chine, elle s’est aussi beaucoup investie dans les enjeux de sécurité alimentaire en tant que Représentante adjointe de la France auprès des organisations des Nations unies à Rome, et membre du Conseil d’administration du Fonds international pour le développement agricole (FIDA) et du Programme alimentaire mondial (PAM).

Diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris et de la Sorbonne, Donatienne Hissard a acquis, en 18 ans de carrière diplomatique, une expérience diversifiée du pilotage stratégique des organisations internationales et des établissements publics, des ressources humaines et de la gestion.

Xavier Litrico , Directeur Scientifique de SUEZ

Xavier Litrico, diplômé de l’Ecole Polytechnique, Ingénieur des Ponts, des Eaux et des Forêts, est docteur en sciences de l’eau et habilité à diriger des recherches en Automatique. Après une carrière de 15 ans dans la recherche publique (Irstea, Inria, UC Berkeley), il a rejoint le Groupe SUEZ en 2011 pour diriger le LyRE, son centre R&D sur la gestion de l’eau localisé au sein de l’Université de Bordeaux, où il a développé de nombreux projets de recherche ambitieux en lien avec les partenaires universitaires, au niveau national et international.

Depuis 2017, Xavier Litrico est le directeur scientifique de SUEZ, en charge de la propriété intellectuelle, de la normalisation et des partenariats scientifiques pour l’ensemble des activités du Groupe. Il a publié une centaine d’articles et communications scientifiques, dont plus de cinquante dans des revues internationales à comité de lecture. Il est le co-auteur de 2 livres et de plusieurs chapitres d’ouvrages scientifiques.

David Nabarro, Directeur Stratégique, 4SD

David Nabarro est professeur en santé globale à l’Imperial College de Londres et soutient les approches systémiques en matière de leadership pour le développement durable à travers son entreprise sociale basée en Suisse, 4SD. Il est par ailleurs conseiller à la Commission internationale sur l’adaptation à Rotterdam.

David Nabarro a obtenu sa qualification médicale en 1974 et a travaillé dans plus de 50 pays, au sein de communautés et d’hôpitaux, de gouvernements, d’organisations de la société civile, d’universités et aux Nations Unies. David Nabarro a travaillé pour le gouvernement britannique dans les années 1990 comme directeur « Santé et population » puis « Développement humain » au Département pour le développement international.

De 1999 à 2017, il a occupé des postes de direction au sein du système onusien sur les questions de santé et d’épidémies, l’insécurité alimentaire et la nutrition, le changement climatique et le développement durable. Avec Lawrence Haddad, David Nabarro a reçu en octobre 2018, le Prix mondial de l’alimentation, pour son rôle de chef de file dans l’accroissement de la visibilité et la construction de coalitions tournées vers l’action pour une meilleure alimentation, répondant à l’ensemble des Objectifs de Développement Durable.

Louise O. Fresco, Présidente, Wageningen University & Research (WUR)

Louise combine une longue carrière de professeure à Wageningen et Amsterdam et un engagement de longue date dans les politiques publiques et le développement, à travers des programmes en Afrique, Asie et Amérique latine et des activités d’enseignement en Suède, Belgique et aux Etats-Unis.

Louise O. Fresco est membre de huit Académies scientifiques. Elle a été pendant dix ans Sous-directeur général à l’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation. Elle a siégé dans les Conseils de direction d’entreprises comme Rabobank et Unilever, et de nombreuses fondations privées.

Son fameux livre Hamburgers in Paradise, the stories behind the food we eat a été traduit en plusieurs langues. Elle a publié au total 13 livres de fiction et autres, et a contribué deux fois par semaine à l’écriture d’une colonne dans le principal journal des Pays-Bas, NRC. Elle a également présenté un documentaire sur l’alimentation et le développement en six épisodes pour la télévision hollandaise (à consulter sur son site internet). Elle a participé à un TED talk à Palm Springs en 2009.

Photo : Jeroen Oerlemans

Jean-Paul Moatti, Président-directeur général de l’Institut de Recherche pour le Développement

Pr. Jean-Paul Moatti est nommé Président-Directeur général de l’Institut de recherche pour le développement depuis 2015. Il a été nommé, en 2016, par le Secrétaire général de l’ONU, membre du groupe d’experts internationaux chargés de rédiger le rapport de l’ONU sur le développement durable en 2019 (GSDR).

Il occupe également le poste de Président de l’Alliance AllEnvi depuis 2018. Au cours de sa carrière il a exercé de nombreuses responsabilités scientifiques en économie de la santé, contribuant en particulier à la lutte contre les grandes pandémies de VIH/Sida et de paludisme, à l’accès aux médicaments essentiels, au renforcement des systèmes de santé et à la réduction des inégalités socio-sanitaires.

Photo : IRD – Studio Cabrelli

Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

Avant d’être nommée ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal était présidente de l’Université de Nice Sophia-Antipolis (UNS), depuis 2012.

Titulaire d’une maîtrise de biochimie à l’Université Nice Sophia-Antipolis, d’un D.E.A. à l’Institut Pasteur, et d’un doctorat à l’Université de Nice Sophia-Antipolis, elle y est recrutée en tant que maître de conférences en 1995. Frédérique Vidal était, depuis 2004, professeure des universités en biochimie, biologie moléculaire et cellulaire, à l’UNS.

Elle y a par ailleurs occupé la fonction de directrice adjointe du département des sciences de la vie, de 2007 à 2009, a été nommée assesseur à la recherche auprès du doyen de la faculté, puis directrice du département dès 2009. Elle était auparavant responsable des stages, puis directrice adjointe du magistère de pharmacologie.

Membre extérieur du conseil scientifique régional de l’Inserm de 1999 à 2003, Frédérique Vidal est membre du jury du master de virologie de l’ U.P.M.C-Paris Diderot-Institut Pasteur depuis 2004. Elle a été coresponsable du projet européen Tempus sur la mise en place du L.M.D. dans les Balkans, de 2006 à 2009.

Frédérique Vidal est par ailleurs chevalier de la Légion d’honneur depuis 2013.

Photo : MESRI/XR Pictures

Abdoulaye Yéro Baldé, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Ayant occupé de hautes fonctions au sein d’institutions guinéennes, internationales, et dans le secteur privé pendant plus d’une vingtaine d’années, Yéro Baldé a occupé le poste de 1er Vice-Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) de 2010 à 2015.

Entre 2005 et 2010, Abdoulaye Yero Baldé fut nommé comme Vice-Président Finance à Global Alumina à New-York avant de rejoindre Conakry en tant que Directeur Financier du Projet à Guinea Alumina Corporation (GAC), joint-venture avec Dubal et Mubadala pour construire une raffinerie d’alumine à Sangarédi. Pour ce projet d’investissement d’environ 5 milliards de dollars, il a conduit et coordonné entre autres les questions liées au financement des infrastructures.

Entre 1996 et 2002, Yéro Baldé a occupé le poste d’Économiste à la Banque Mondiale où il a travaillé à la conception et la mise en œuvre d’opérations macroéconomiques et de programmes de développement, avant d’aller poursuivre des études aux États-Unis.

Il a de façon bénévole donné des cours d’économie à l’Université de Conakry dans laquelle il a suivi aussi des études. Yéro Baldé est aussi titulaire d’un MBA obtenu à la Columbia Business School (Université de Columbia à New York). D’un DESS en Gestion de la Construction et Aménagement Urbain commun à la Sorbonne et à l’Ecole des Ponts et Chaussées de Paris et d’une Maîtrise en Économie à l’Université de la Sorbonne à Paris.

Informations pratiques :

Date : Jeudi 7 Mars 2019 – 10h00-17h00

Lieu : Amphithéâtre Charles Flahault

Adresse : 163 Rue Auguste Broussonnet, 34090 Montpellier

Voir sur la carte

Réseaux sociaux :

Suivez-nous sur Twitter : #MAKIT

Live de l’évènement :

Suivez le live du lancement de MAK’IT en direct sur notre page d’accueil !

La solution d’interactivité avec le public sera fournie par la société www.livewall.fr