Qu’est-ce qu’un icebreaker ? Pourquoi et quand l’utiliser ?

L’Icebreaker est une technique, un jeu ou une activité dont le but est de permettre à un groupe de faire connaissance en établissant une ambiance favorable à l’interaction. Bien évidemment ce n’est pas le seul objectif. Il permet aux équipes de travailler ensemble sur un projet de manière décontractée, permet une mise en condition pour trouver des idées créatives, il favorise la cohésion d’un groupe. Les icesbreakers conviennent à des groupes de personnes qui se connaissent ou pas.

Un exemple d’application dans un contexte d’apprentissage : vous souhaitez faire travailler des étudiants dans un projet et au second semestre. Ils se connaissent depuis quelques mois puisqu’ils viennent à votre cours. Pour le projet, il est intéressant toutefois de relancer la dynamique du groupe.

Cependant, le choix  des icebreakers est important et ils sont à utiliser avec modération. En effet, ils semblent faciles à mettre en place, ils peuvent ajouter du piquant à nos événements, formations, réunions… Mais comme un iceberg, ils peuvent aussi, s’ils sont mal choisis ou mal animés, jeter un coup de froid et faire chavirer votre activité.

Notre atelier IDEON #5, s’est déroulé dans la bonne humeur, la bienveillance et l’empathie

Un groupe fait vivre son icebreaker à l’autre groupe

Pendant cet atelier entièrement expérientiel, nous avons abordé quelques techniques :

  • un challenge icebreaker pour proposer un concept de réunion avec une activité ludique à des collègues (les pairs) ;
  • un projet basé sur l’organisation de l’accueil et l’intégration d’une centaine d’étudiants de licence 1.

Icebreaker de démarrage

Dans ce icebreaker, les participants s’adossent à leur voisin immédiat

Objectif : Faire connaissance et créer du lien

Durée : 10 min pour 10 à 20 personnes

Matériel : un instrument  pour donner le signal (sifflet, tambourin, djembé …) ou des claps, une salle vide

Déroulé :

  • 1er coup sur l’instrument – les participants occupent l’espace en marchant
  • 2ème coup – les participants s’adossent à leur voisin immédiat, le facilitateur pose une question (par exemple quel est ton plat préféré et pourquoi ?)
  • 3ème coup – les participants se retournent et échangent sur la question posée

Répéter 3 ou 4 fois

Prévoir 1 à 2 minutes pour répondre à la question.

Nous avons terminé l’atelier en partageant quelques astuces et les incontournables à prendre en compte pour réussir son icebreaker. Ce qui en est ressorti c’est de penser :

  • au public ciblé
  • à la glace qui doit être brisée
  • au lieu (la salle, le plein air …)
  • à raccrocher à l’objectif de votre activité
  • à faire les bons choix

Le rôle de l’animateur est primordial pour créer une ambiance de bienveillance, d’empathie et permettre au groupe de s’amuser.

Cet atelier a été très populaire et sera dupliqué. Consultez notre agenda régulièrement.