Le projet Plantdrought, lauréat de l’Appel à Projets Take Off 1 du Centre de Soutien à l’Innovation Pédagogique de l’I-Site MUSE, s’est déroulé du 24 au 28 juin 2019 à SupAgro.

L’école d’été Plantdrought a permis d’accueillir 14 participants, doctorants, post-doctorants et jeunes-chercheurs des Universités de Montpellier, d’Avignon et de Lorraine, réunis autour d’une question commune : face aux défis croissants du changement climatique, comment les agro-écosystèmes s’adaptent-ils aux sécheresses plus intenses ?

Basée sur une approche pédagogique innovante et s’appuyant sur une approche transdisciplinaire de la sécheresse et des réponses des plantes, l’école d’été a combiné interventions d’agronomes, écologues, éco-physiologistes et bioclimatologistes (CIRAD, SUPAGRO, CEFE CNRS et IRD), travaux collaboratifs et visites du site expérimental de Puechabon.

Pendant cinq jours, les participants ont bénéficié de conseils d’experts et discuté de recherches sur la thématique. Un objectif était donné : réaliser un travail de sélection de références scientifiques afin d’élaborer et présenter une keynote sur la question « Qu’est-ce que le stress hydrique ? »

Les retours particulièrement positifs des participants ouvrent de nouvelles perspectives à ce type d’école d’été qui entrevoit à présent un format semblable dans un pays du Sud, voire un format dédié aux chercheurs. A l’heure actuelle, le financement Take Off 1 va permettre à l’équipe porteuse du projet de poursuivre ses actions via une collaboration avec l’Université publique du Colorado.