Partenaire stratégique de Montpellier Université d’Excellence, l’Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar (UCAD, Sénégal) signe un accord-cadre avec l’Université de Montpellier.

Ce mercredi 6 novembre 2019, à la Faculté de Droit et Sciences Politique de l’Université de Montpellier, Philippe Augé, Président de l’Université de Montpellier et Prof. Ibrahima THIOUB, Recteur de l’Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar (UCAD) ont signé un accord-cadre entre les deux établissements afin de conforter et développer les partenariats existants dans le cadre de l’I-SITE MUSE (Montpellier Université d’Excellence), en particulier avec le CIRAD, l’IRD, Montpellier SupAgro et l’Université de Montpellier.

Université parmi les plus importantes d’Afrique de l’Ouest, l’Université Cheikh-Anta-Diop (UCAD) est la principale université de Dakar, capital du Sénégal. Définie comme une « université performante au service du développement économique, social et culturel du Sénégal et de l’Afrique […] enracinée dans les systèmes de valeurs qui fondent la Nation sénégalaise », l’UCAD accueille près de 85 000 étudiants dont bon nombre sont originaires de plusieurs pays africains et européens.  MUSE  partage avec l’UCAD un intérêt particulier pour les champs thématiques de la biologie-santé, notamment dans le domaine des maladies à vecteurs, et dans le domaine agronomie-environnement-biodiversité.

Cet accord-cadre vise à poursuivre et développer les échanges et les collaborations entre les équipes scientifiques et pédagogiques de l’UCAD et de MUSE.  Ces échanges ont donc vocation, entre autres, à :

  • organiser, programmer et mettre en œuvre des projets pédagogiques ou scientifiques conjoints ;
  • échanger des informations scientifiques, techniques et éducatives et organiser des séminaires, symposiums et conférences en commun ;
  • signer conjointement des publications et valoriser les résultats de la recherche;
  • répondre conjointement à des appels d’offres nationaux, régionaux et internationaux et rechercher des financements nationaux et internationaux;
  • partager des ressources scientifiques et/ou d’équipements: installations à des fins de recherche, d’éducation et d’informations…

Ce partenariat bilatéral conforte la volonté affirmée devant le jury international qui a sélectionné l’I-SITE MUSE de dynamiser les échanges communs de chercheurs et d’étudiants dans une approche unifiée et globale et de démontrer une capacité collective à atteindre une visibilité internationale reconnue, notamment en direction des Pays du Sud.