L’apport des sciences et nouvelles technologies à l’expertise criminalistique et à la connaissance du risque de passage à l’acte

Un croisement de regards, multidisciplinaire et transversal, est de nature à permettre d’appréhender, de manière plus efficace, l’expertise criminalistique et la connaissance du risque de passage à l’acte délinquant. En ce sens, l’expertise criminalistique, fondée sur la combinaison de disciplines juridiques, de la psychiatrie médico-légale et de la chimie médico-légale, repose sur la nécessaire confrontation de ces différents regards. L’évolution des techniques scientifiques, mais  également des nouvelles technologies, renouvelle les questionnements et apporte un éclairage ,qu’il importe de mesurer en ce début de XXIème siècle. Par le croisement des disciplines et ,l’enrichissement réciproque que cela permet d’apporter, le colloque organisé le 13 décembre 2019 à la Faculté de droit et science politique de Montpellier combine des analyses de nature juridique, mais également psychiatrique et neuropsychiatrique et inclut le point de vue des chimistes et des criminologues. Grâce à ce type d’analyse transversale entre les sciences sociales, la chimie et la biologie-santé, inédit dans sa méthodologie, du point de vue des sciences sociales, seront dégagés à la fois des pistes de réflexion et des effets pratiques et concrets. Le colloque croisera justement les regards d’intervenants appartenant à ces disciplines plurielles. Il est organisé par l’Equipe de droit pénal de Montpellier (EDPM/UMR 5815 UM/CNRS Dynamiques du droit), l’Institut des Biomolécules Max Mousseron (IBMM), l’Unité 1061 de l’INSERM et le CRIAVS-LR, CHU de Montpellier.

Contact :
Equipe de droit pénal de Montpellier-EDPM
Faculté de Droit et de Science politique de Montpellier
Marie-Claude Vernet : marie-claude.vernet@umontpellier.fr – Tél : 0434432925

Organisation scientifique :
Equipe de Droit Pénal de Montpellier (EDPM, UMR 5815, UM/CNRS, Dynamiques du droit )
CRIAVS-LR, CHU de Montpellier
Unité U1061 INSERM, Neuropsychiatrie : recherche épidémiologique et clinique
Institut des Biomolécules Max Mousseron (IBMM)