Engagés dans la formation des néo-MCF de l’Université de Montpellier, le CSIP a poursuivi sa mission à distance avec créativité. En plein confinement COVID-19, le 21 avril, s’est déroulé le premier atelier IDEONLINE, le premier d’une longue série nous l’espérons !

La finalité de cet atelier : permettre une rétrospective sur l’année passée et engager une réflexion sur l’avenir des pratiques d’enseignement au regard de la situation actuelle. Une situation qui impacte fortement les façons d’enseigner et qui sera probablement amenée à générer des modifications durables dans nos habitudes de communication avec les étudiants, entre enseignants, etc.

Nos objectifs à travers nos ateliers : mêler découverte de pédagogies innovantes et expérience en action grâce à des activités collaboratives. Nous avons tout naturellement conservé cette ligne de conduite lors de la conception d’Ideonline. Les outils comme Zoom le permettent : nous avons en effet pu mixer temps de réflexion collective, mais aussi temps de travail en groupe avec un animateur dédié.

Après deux micro-activités ice-breaker pour mettre en place la cohésion dans le groupe, une première partie était consacrée à prendre du recul sur son activité d’enseignement. Pour ce faire, les participants ont été scindés en deux groupes et ont réfléchi à partir d’un format SWOT collaboratif. Après un temps de restitution en plénière, la seconde partie était dédiée aux perspectives des néo-MCF : comment voient-ils l’enseignement en 2025 ? Leurs étudiants ? L’UM ?

L’atelier s’est clos par un débrief général, une explication des outils mobilisés et de notre démarche-pensée lors de la réalisation de notre premier atelier de formation en ligne. Une expérience extrêmement enrichissante pour le CSIP et que nous travaillons d’ores et déjà à déployer !