Avec le soutien de la Région Occitanie, PRIME@MUSE va permettre des avancées de la recherche sur la résistance des plantes à la sécheresse en lien avec des entreprises régionales. Le laboratoire Charles Coulomb a en effet reçu un financement PRIME pour la mise en place d’outils nécessaires à l’étude de la lutte contre la sécheresse. Il s’agit en effet de trouver une variété de tournesol résistant à la sécheresse. Les variations d’épaisseurs des différentes couches constituant une feuille, leur variation d’indice de réfraction et de coefficient d’absorption ont été mesurées durant la déshydratation sur des lignées de tournesols préalablement choisies.

Cette étude a été menée dans le cadre d’une collaboration entre le laboratoire Charles Coulomb (Dominique Coquillat)l’unité mixte de recherche technologies & méthodes pour les agricultures de demain (INRAE – Ryad Bendoula, responsable de l’ANR OptiPAG), de l’institut Fresnel de Marseille (Claude Amra) et de la Société Innolea (société de recherche en génétique et génomique végétale).

Grâce au travail des équipes de recherche et au financement « primes aux recherches innovantes menées avec les entreprises » (MUSE – Région Occitanie), les chercheurs ont pu mettre en place une technique permettant l’identification des différentes couches sans détruire la plante.

Le financement d’un dispositif d’imagerie de spectroscopie térahertz impulsionnelles grand échantillon a été possible car les chercheurs travaillent en synergie avec des entreprises régionales étant intéressées par cette technique innovante.

« Le but final étant de contribuer à l’amélioration des plantes (le tournesol dans cet exemple) en favorisant notamment leur adaptation à des conditions environnementales stressantes. Pour cela, nos travaux Térahertz financés en partie par PRIME@MUSE visent à aider évaluer les caractères de la feuille favorables, et à développer les outils Térahertz permettant les observations en continu les plantes sous conditions de stress. » précise le Dr. Dominique Coquillat.

Une avancée régionale donc notable, car véritable futur outil pour l’entreprise que de potentiellement savoir pourquoi tel génotype résiste à la sécheresse.

Références :

Yannick AbautretDominique CoquillatMyriam ZerradRyad BendoulaGabriel SorianoDaphné HéranBruno Grèzes-BessetFrédéric Chazallet, and Claude Amra « Optical thickness of a plant leaf measured with THz pulse echoes », Proc. SPIE 11279, Terahertz, RF, Millimeter, and Submillimeter-Wave Technology and Applications XIII, 112790L (2 March 2020);

© Thierry Chastagner – Unsplash