Présentées en juin et juillet 2020 devant le Boardi* de MUSE, 4 nouvelles thématiques transversales seront labellisées Key Initiatives MUSE à la rentrée. Risques infectieux et Vecteurs (RIVE),Nutrition et systèmes alimentaires, Réseau interdisciplinaire des Sciences du Sang (Riss) et Risques climatiques et Santé (Phoenix). 

Ces 4 nouvelles key initiatives MUSE viennent compléter les dispositifs existants pour affirmer l’identité singulière de MUSE et son implication dans des thématiques à forts enjeux tant au niveau du territoire qu’au niveau international. Il s’agit de renforcer les synergies Recherche, Formation, Économie au sein d’une communauté pluridisciplinaire. Ces 4 nouvelles KIM vont permettre de mettre en valeur le fort potentiel des forces scientifiques montpelliéraines dans le domaine de la santé en se plaçant aux interfaces des trois piliers MUSE : Nourrir – Protéger – Soigner.

Si les projets doivent être encore précisés sur certains points particuliers d’ici leur lancement officiel, voici les grandes lignes autour desquelles vont se développer ces quatre initiatives.

Risques infectieux et Vecteurs (RIVE)

Les changements globaux actuels conduisent à un risque accru d’émergence de maladies vectorielles, aux humains, aux animaux et aux plantes, y compris dans notre région. La communauté Montpelliéraine, académique, institutionnelle et économique a l’ambition, et la capacité, de développer des approches innovantes et durables pour la compréhension des risques d’émergence, la surveillance et le contrôle de ces maladies. Le projet proposé au board vise à conforter Montpellier comme centre d’excellence et d’expertise européen, en structurant sa communauté dans une approche « une seule santé / Eco Health» répondant aux défis de MUSE : Nourrir, Soigner, Protéger.

Avec plus de 40 structures de recherche et 600 actrices et acteurs, la KIM soutiendra des recherches sur l’émergence, la transmission vectorielle des agents infectieux, et leur contrôle. Résolument orientée vers les parties prenantes, en particulier du territoire, la KIM RIVE déploiera ses actions à travers un réseau dense de partenariats au Sud comme au Nord, et sera le socle d’une expertise et d’une formation de haut niveau. Les entreprises de la région seront encouragées à développer les applications issues des recherches. La KIM organisera des évènements internationaux et des écoles d’été qui augmenteront la visibilité de MUSE.

Nutrition et systèmes alimentaires

Enjeu de société majeur, le triptyque Alimentation – Nutrition – Santé est un marqueur fort pour le projet de développement de l’I-SITE MUSE à l’échelle internationale. Le rapprochement des communautés « Agro » et « Santé » autour d’approches translationnelles alliant recherches fondamentales et participatives, transdisciplinaires et transsectorielles doit permettre de faire de Montpellier un écosystème original de recherche, formation et développement dans le domaine de la nutrition. Les expertises complémentaires permettront d’apporter des bases scientifiques pour mieux appuyer les politiques alimentaires et de santé, de proposer une formation originale par la construction d’un nouveau Master centré sur le nexus agri (aqua)culture – environnement – santé dans le cadre conceptuel d’Ecosanté – Econutrition, de contribuer à la compétitivité des entreprises et à améliorer les capacités de résilience des territoires au Sud par une approche multi-acteurs.

Réseau interdisciplinaire des Sciences du Sang

A l’échelle du site, de nombreux acteurs traitent de questions en lien avec le sang et/ou développent des expertises permettant de répondre à ces questions : CHU de Montpellier et Nîmes, unités de recherche, partenaires socioéconomiques publics et privés, Établissement Français du Sang, formations de Master. Si les forces sont disponibles, les interactions entre les acteurs peuvent être optimisées et les collaborations entre praticiens, biologistes, biophysiciens, vétérinaires et représentants des sciences dures sont trop peu nombreuses, tout comme les activités de transferts entre les mondes académique et économique. La KIM a pour objectif de favoriser l’émergence de synergies entre les différents acteurs du domaine. Parmi les actions qui seront mises en place, on peut noter une programme d’action pour attirer de jeunes chercheurs formés à la multidisciplinarité ou des actions fortes en matière de visibilité internationale par l’accueil et l’organisation à Montpellier de manifestations scientifiques d’envergure.

Risques climatiques et Santé (Phoenix)

Parmi les enjeux majeurs de ce siècle, les effets des changements climatiques sur la santé des populations sont de plus en plus prégnants. Ils peuvent affecter de manière notable les systèmes de santé. En Occitanie, selon un rapport de l’Insee de février 20201, les épisodes de chaleurs de l’année 2019 offrent un aperçu des canicules à venir. L’objectif majeur de la KIM PHOENIX est de mettre en lumière les effets des risques climatiques extrêmes (canicule, dans un premier temps) sur les organisations de santé et proposer des solutions managériales pour développer des organisations résilientes. Parmi les actions proposées au Board de MUSE, on notera la création et l’animation d’un observatoire multidisciplinaire, le développement de partenariats internationaux pour bénéficier d’effets d’expérience et l’organisation d’une mise en situation visant à mettre les acteurs des établissements de santé à l’épreuve d’un risque climatique.

Le Board de MUSE est l’instance de pilotage de l’I-SITE. Il se compose du Président de l’Université de Montpellier (UM) et des représentants du CEA, du Cirad, de l’Inrae, de l’Inserm, de l’IRD, de l’UM et d’un représentant de chacun des pactes de partenaires « Institut agro-Montpellier SupAgro, ENSCM, CIHEAM IAMM » , » CHU de Montpellier, CHU de Nîmes et ICM » et « BRGM, Ifremer, Inria ».