Avec le soutien de la Région Occitanie, PRIME@MUSE va permettre des avancées de la recherche sur la résistance des plantes à la sécheresse en lien avec des entreprises régionales. Le laboratoire Charles Coulomb a en effet reçu un financement PRIME pour la mise en place d’outils nécessaires à l’étude de la lutte contre la sécheresse.

En effet, les feuilles des plantes sont des organes particulièrement complexes d’un point de vue de l’interaction lumière matière. Dans le cadre du projet PRIME@MUSE, nous avons regardé comment la spectroscopie Térahertz impulsionnelle peut nous révéler la structure en couche de la feuille si utile au phénotypage.

Les variations d’épaisseurs des différentes couches constituant une feuille, leur variation d’indice de réfraction et de coefficient d’absorption ont été mesurées durant la déshydratation, sur des lignées de plantes préalablement choisies dans le cadre d’une collaboration entre trois Laboratoire : le L2C UM-CNRS (Dominique Coquillat), ITAP INRAe à Montpellier (Ryad Bendoula, responsable de l’ANR OptiPAG), l’Institut Fresnel à Marseille (Claude Amra) pour la modélisation et la Société INNOLEA – société de recherche en génétique et génomique végétale qui fédère trois acteurs français majeurs dont Limagrain. Ces résultats ont été publiés à SPIE San Francisco début 2020.

La première question principale est comment mettre en œuvre l’interaction rayonnement Térahertz /feuille pour en assurer une caractérisation optimale. Dans une prochaine étape ces expériences seront réalisées in-vivo et sous contrainte hydriques contrôlées dans le cadre des protocoles développés par nos partenaires agronomes. On pourra ainsi relier les paramètres mesurés par Térahertz à l’état physiologique de la plante.

Le but final est de promouvoir les technologies Térahertz dans le cadre de l’adaptation des plantes à des conditions environnementales stressantes. Pour cela, nos travaux Térahertz financés en partie par MUSE visent à évaluer les caractères de la feuille favorables à cette adaptation, puis à amener les outils Térahertz sur le terrain afin d’assurer des observations en continu des plantes sous conditions de stress.