Portée par l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier, la chaire UNESCO SIMEV (sciences et membranes appliquées à l’environnement) s’intéresse aux questions de pollution et traitement de l’eau, en particulier dans les pays du Sud.

Animée par des femmes et des hommes passionnés, des universitaires de l’Institut Européen des membranes (IEM) et de l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier (ENSCM), la chaire SIMEV propose une approche originale pour prévenir et traiter les problèmes liés à l’accès à l’eau potable et aider à la préservation de cette ressource (dépollution, recyclage, … ).

Mêlant en son sein concepts académiques, verrous scientifiques et réalisations techniques, elle opère depuis 2004 à travers le monde.

La chaire UNESCO- SIMEV, le pôle chimie MUSE et le centre international UNESCO de l’eau de Montpellier (ICIREWARD) participent ensemble à l’édition 2020 du congrès international de la paix de Genève, (GENEVA PEACE WEEK 2020).

Le vendredi 6 novembre de 14h à 15h15,ces acteurs montpelliérains, regroupés sous la bannière de l’I-SITE MUSE, seront présents pour une session plénière, en ligne, sur la thématique :  » Beyond water : Science diplomacy for local conflict prevention ».

Au cœur de tous les débats et des futurs enjeux économiques, industriels, environnementaux, agricoles, climatiques et de santé publique, l’eau peut être aussi bien une source de vie que de conflits.

En partageant leurs bonnes pratiques et méthodologies avec la communauté internationale en charge de la construction et du maintien de la paix, la chaire SIMEV et le centre ICIREWARD souhaitent apporter leurs expériences et enrichir la réflexion globale sur de nouvelles approches pour la prévention de conflits notamment par la diplomatie scientifique.

La chaire présentera notamment les travaux réalisés au Maroc et au Sénégal. Ceux-ci illustrent le développement et l’implantation sur le terrain de pilotes autonomes pour l’accès à l’eau potable et la façon dont ils répondent aux besoins sociétaux inhérents à la santé, à l’éducation, au mieux vivre … et ainsi contribuent à la prévention de nouveaux conflits.

Le centre UNESCO-ICIREWARD présentera son rôle, ses différents axes de recherche ainsi que ses travaux réalisés en Côte d’Ivoire sur l’importance des données scientifiques pour le suivi, la qualité et la caractérisation de l’eau s’inscrivant dans une stratégie globale de développement durable des villes de demain.

La conférence sera diffusée en live streaming sur le site internet de la GENEVA PEACE WEEK dans la section « Environnement, climat, conflit et construction de la paix ».

Cette conférence regroupera également les expériences de CLINGENDAEL —The Netherlands Institute of International Relations, La Haye, de la chaire UNESCO Hydropolitiques de l’Université de Genève et de la Commission Nationale Française pour l’UNESCO.

En savoir +