En mai dernier, le projet de transformation pédagogique de la Faculté de droit et de science politique a été retenu dans le cadre de l’appel à projets Take Off 4 visant à soutenir les projets d’équipement pédagogique.

Le projet – porté par Guylain Clamour, doyen de la faculté – consiste en l’aménagement d’une salle d’audience conçue comme un véritable espace d’apprentissage pour les étudiants. Il s’agit d’une initiative rare, qui a pour seules précurseures les Universités de Laval (Canada) et de Bruxelles (Belgique)

Fidèle à sa démarche d’accompagnement personnalisé, le Centre de Soutien aux Innovations Pédagogiques (CSIP) a souhaité organiser une séance de co-design d’espace. Prévu à l’origine en présentiel, le co-design a été repensé et adapté au format en ligne suite à l’annonce du 2nd confinement.

Conçue et animée par Brigitte Lundin – Responsable du CSIP – et Noëmie Treder – Ingénieure pédagogique – la séance s’est tenue le 5 novembre dernier sur Zoom et a rassemblé un groupe hétérogène composé d’enseignants et d’étudiants.

Une salle d’audience, pourquoi ?

S’inscrivant dans un objectif de valorisation des pédagogies actives, la configuration en salle de tribunal permettra de faciliter le développement de serious game et la mise en situation (exercice de type procès fictif, concours de plaidoiries …)

Complémentaire des enseignements magistraux, cette salle d’audience sera l’occasion de travaux pratiques en condition quasi réelles.

Le co-design, c’est quoi ?

La méthode du co-design est directement inspirée du Design Thinking.

Sa particularité repose sur la participation et l’implication des futurs usagers de l’espace à repenser. Véritable co-conception de l’espace, le co-design se veut collaboratif. Par la mise en œuvre de ces processus participatifs dans la prise de décision comme dans la conception, la communauté universitaire est ainsi actrice de la transformation de ses espaces.

A la clé ? Davantage d’idées et de solutions innovantes, une adhésion plus forte au projet et un renforcement des liens entre les différents acteurs !

Après avoir identifié les différents utilisateurs d’une salle d’audience et avoir décrit leur rôle, leur position dans l’espace et leurs besoins, nous nous sommes recentrés sur l’espace à imaginer.

Quelques sources d’inspiration et exemples de salles d’audience réelles ont permis d’éveiller les créativités et de stimuler les imaginations. Quelques contraintes à prendre en compte cependant : la future salle de tribunal se devant avant tout d’être un espace d’apprentissage, de porter la culture de l’Université de Montpellier et d’être fidèle aux valeurs du droit.

Les échanges et contributions de chacun ont permis un premier prototypage que l’équipe va approfondir et compléter. Un joli projet plein de promesses qui se réalisera d’ici la fin 2021 !

Nous remercions chaleureusement chacun des participants au co-design, et tout particulièrement les étudiants.