Thierry Lefrançois, vétérinaire, spécialiste des réseaux et approches intégrées de la santé au Cirad, vient d’être nommé membre du conseil scientifique français sur la Covid-19. Pour la première fois, un vétérinaire rejoint les experts de ce conseil, créé en mars dernier, pour éclairer la décision publique dans la gestion de la situation sanitaire, auprès du ministère des Solidarités et de la Santé.

« Nos politiques publiques doivent s’inscrire concrètement et complètement dans un concept One Health » / une seule Santé. Lutter avec efficacité contre l’émergence ou la diffusion de certaines maladies nécessite une meilleure prise en compte des interactions entre humains, animaux et leur environnement » a déclaré Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation à l’annonce de la nomination de Thierry Lefrançois du Cirad, premier vétérinaire à intégrer le Conseil scientifique Covid-19. L’arrêté de nomination a été publié ce 17 février au Journal Officiel.

Les dernières décennies ont été marquées par des crises sanitaires qui ont souvent mis en évidence l’interdépendance entre l’animal, l’humain et les écosystèmes. Plusieurs zoonoses en témoignent comme par exemple la rage, les grippes aviaires et porcines, les salmonelloses… et bien sûr la Covid-19. Préserver la biodiversité, assurer la biosécurité des systèmes de production animale, en suivant une approche sanitaire globale, peut permettre de prévenir l’apparition et la propagation de ces maladies.

Cette nomination est emblématique d’une volonté de décloisonner les trois domaines que sont la santé animale, humaine et environnementale. « Nous mettons en œuvre le concept One Health – Une seule Santé depuis plus de 10 ans au Cirad dans une approche multisectorielle, multidisciplinaire et multiacteurs en intégrant toutes les santés » , souligne Thierry Lefrançois, directeur du département Systèmes biologiques du Cirad, dont les travaux portent sur le vivant et sa diversité, du génome jusqu’au socio-écosystème.

Derrière cette nomination, ce n’est pas seulement une personnalité scientifique qui a été choisie mais un corps de métier, une expertise et une capacité d’animation de réseaux à l’international. « Les vétérinaires ont une connaissance et une pratique poussées des coronavirus, des épizooties, des transmissions inter-espèces, de l’épidémiologie prédictive et des approches multidisciplinaires et multi-acteurs permettant d’anticiper les crises », précise Thierry Lefrançois. Ce savoir-faire est mis en œuvre sur de nombreuses maladies et dans de nombreux projets du Cirad.

Thierry Lefrançois compte ainsi, dans ses nouvelles fonctions, mettre à contribution un vaste réseau de pairs en France et à l’international.

© F. Dunouau, Cirad