Camilla Toulmin est chercheuse principale à l’Institut international pour l’environnement et le développement (IIED) dont elle a été la directrice de 2003 à 2015. Dr. Toulmin a quarante ans d’expérience professionnelle dans la recherche et l’analyse politique, axée sur différents systèmes de subsistance africains. Elle a récemment été élue membre de la Royal Society of Edinburgh et nommée professeure au centre de l’environnement de l’université de Lancaster (LEC).

Économiste de formation, elle a récemment terminé une étude longitudinale de la vie des villages du centre du Mali, documentant les changements environnementaux, économiques, démographiques et d’utilisation des terres dans les sites où elle a effectué son travail de terrain 1980-82 : Land, Investment and Migration : Thirty-Five Years of Village Life in Mali (2020, Oxford University Press).

Elle est actuellement associée à l’Institute for New Economic Thinking (INET) et membre de sa commission sur la transformation économique mondiale (CGET). Coprésidée par les professeurs Joe Stiglitz et Michael Spence, la CGET a pour objectif d’aborder les questions économiques les plus difficiles de notre époque et d’explorer des solutions audacieuses et créatives. Camilla contribue à façonner les dimensions africaines du travail du CGET, en s’appuyant sur l’expertise africaine et en ancrant l’analyse dans les centres d’excellence africains, afin d’étudier les conséquences d’une croissance démographique rapide dans le contexte des perturbations dues aux transformations technologiques, à la désindustrialisation prématurée, aux conflits, aux impacts climatiques et à la faible gouvernance. Son livre Climate Change in Africa (2009, Zed Books), présente clairement les divers défis et opportunités que le changement climatique apporte au continent africain, ainsi que la nécessité de démêler comment ces derniers interagissent avec toute une série d’autres forces en jeu.