Pour répondre à cette question, la Chaire Coo-innov publie sa seconde étude. Elle propose de mener une réflexion sur la structure des projets d’innovation collaborative labellisés par les pôles en s’appuyant sur l’exemple d’Eurobiomed, un pôle central de l’écosystème montpelliérain. Tels qu’ils ont été pensés par l’Etat lors de leur création en 2004, les pôles de compétitivité ont pour ambition d’améliorer la compétitivité de la France grâce au développement de projets d’innovation collaborative.

Mais est-ce que ces pôles jouent-ils bien leur rôle ?

La principale conclusion de ce rapport est : oui, Eurobiomed favorise l’innovation et la compétitivité de la France grâce à ses projets collaboratifs même si quelques améliorations sont possibles.

Téléchargez le rapport (.pdf)