Cet événement porte sur l’ADN non-B (non canonique), « la bénédiction et la malédiction » du génome. Les recherches menées au cours de la dernière décennie ont clairement démontré que l’ADN non-B se forme dans les cellules vivantes, qu’il est omniprésent dans l’arbre de vie et qu’il est important pour de multiples processus moléculaires. L’ADN non-B, qui représente jusqu’à 13% du génome humain, se forme de manière transitoire et intervient dans la régulation des phénomènes de réplication, de transcription et de traduction.

Les intervenants insisteront sur le rôle central et essentiel de l’ADN non-B dans les organismes, des virus et plasmodiums aux plantes et animaux, y compris les humains. Les applications aux maladies humaines, à l’agriculture et à l’évolution seront abordées.

POURQUOI ASSISTER A CET EVENEMENT ?

  • Si vous n’avez jamais entendu parler de l’ADN non-B, nous vous proposons un tutoriel ;
  • Si vous souhaitez savoir en quoi l’ADN non-B est lié à vos recherches (c’est très probablement le cas) ;
  • Si vous travaillez sur l’ADN non-B et que vous souhaitez rencontrer la communauté de l’ADN non-B à Montpellier et établir de nouvelles collaborations ;
  • Si vous voulez apprendre quelque chose de nouveau et avoir partager un déjeuner convivial.

 

Programme et intervenants

08h30 – 09h00 Café d’accueil

09h00 – 09h30 Tutoriel : « Qu’est-ce que l’ADN non-B ?

09h30 – 10h10 Discours liminaire : « Le rôle régulateur des G-quadruplexes au niveau des promoteurs : focus sur le VIH »Sara Richter, Université de Padoue, Italie

10h10 – 10h30 « Le rôle des G4 dans les origines de réplication chez les mammifères » Marcel Mechali,, Institut de génétique humaine (IGH), France

10h30 – 11h00 Pause café

11h00 – 11h20 « G4, boucles R, et mutagenèse dans les cancers plasmatiques » Laure Dutrieux, Institut de Génétique Humaine (IGH), France

11h20 – 11h40 « ADN non-B et évolution » Kateryna Makova, Penn State University, USA & Boursière MAK’IT (JRU ‘ISEM’)

11h40 – 12h00 « Les G-quadruplexes comme éléments promoteurs fonctionnant sur l’exclusion des nucléosomes »Jean-Christophe Andrau, Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier (IGMM), France

12h00 – 12h20 « Découverte de l’initiation généralisée de la transcription à des microsatellites prévisible par un réseau neuronal profond basé sur les séquences »Charles Lecellier, Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier (IGMM) & Laboratoire d’Informatique, Robotique et Microélectronique de Montpellier (LIRMM), France

12h30 – 13h20 Pause déjeuner

13h20 – 13h40 « Séquences G4 et biologie de l’ADN chez les parasites du paludisme »Jose-Juan Lopez-Rubio, Laboratoire d’Interactions Pathogène-Hôte (LPHI), France

13h40 – 14h00 « Le Machine Learning pour identifier les régions de faible complexité impliquées dans la liaison des facteurs de transcription »Laurent Brehelin, Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier (LIRMM), France

14h00 – 14h20 « L’accès aux G4 et le rôle des G4 dans l’empreinte génétique »Cyril Esnault, Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier (IGMM), France

14h20 – 14h50 Table ronde : « Le rôle de l’ADN non-B dans l’évolution »

Modérateur : Frédéric Brunet, École Normale Supérieure de Lyon, France

Panélistes : Nicolas Galtier, Institut des Sciences de l’Évolution de Montpellier (ISEM), France

Nicolas Nègre, Diversité, Génomes et Interactions Microorganismes-Insectes (DGIMI),

Montpellier, France

Mark Stoneking, Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive (LBBE), Lyon, France

14h50 – 15h20 Pause café

15h20 – 15h40 « La régulation des ARN G4 ayant un impact sur la fonction mitochondriale »Stéfania Millevoi, Centre de Recherche en Cancérologie de Toulouse (CRCT), France

15h40 – 16h00 « Le rôle fonctionnel des ARN G-quadruplex dans la croissance des plantes »Yiliang Ding, John Innes Centre, UK

16h00 – 16h20 « La pertinence des G4 pour la réparation de l’ADN après une irradiation UV » – Katrin Paeschke, Hôpital universitaire de Bonn, Allemagne

16h20 – 16h40 « Les quadruplexes sont partout »Jean-Louis Mergny,, Institut Polytechnique de Paris, France

16h40 – 17h00 Conclusion