Evènement de Marcelo Lorenzo : « Comportement des arthropodes vecteurs de maladies : une piste pour la lutte antiparasitaire bio-rationnelle dans un contexte ‘One Health’»

4-5 juillet 2022

L’Anthropocène se caractérise par un impact considérable des activités humaines sur les écosystèmes. Les modifications du paysage, de l’utilisation des terres et des pratiques agricoles, la mondialisation, la pollution environnementale, l’abus de pesticides et le changement climatique sont les principaux moteurs de l’émergence ou de la réémergence des maladies infectieuses. Dans ce contexte, il devient évident que contrôler les vecteurs de maladies nécessite une connaissance plus approfondie de la biologie des arthropodes sur laquelle fonder des stratégies intégrées prenant en compte les impacts environnementaux potentiels et la durabilité.

Nous nous réunissons à Montpellier pour débattre sur l’état de l’art de la neuroéthologie et du contrôle des vecteurs arthropodes dans un contexte de prise de conscience croissante des impacts de l’Anthropocène. Notre objectif est de générer de nouvelles perspectives pour développer des stratégies durables de contrôle des nuisibles, basées sur la manipulation comportementale des arthropodes dans un contexte ‘One Health’.

Programme et intervenants

JOUR 1 : lundi 4 juillet 2022

9h00 – 9h30 Discours de bienvenue

Marcelo Lorenzo, Fondation Oswaldo Cruz, Brésil & Scientifique invité MAK’IT (MiVEGEC), France

Patrick Caron, Directeur de MAK’IT

9h30 – 10h45 Session 1 – L’Anthropocène : Impacts sur le comportement des arthropodes et la lutte contre les nuisibles

(modération : David Carrasco)

Vincent Corbel, IRD, France – « Défis et perspectives pour le contrôle des moustiques vecteurs résistants aux insecticides »

Magali Proffit, CNRS, France – « La pollution par l’ozone : une menace majeure pour la communication chimique entre plantes et pollinisateurs »

Florence Fournet, IRD, France – « Comment la végétalisation urbaine affecte-t-elle les maladies vectorielles ? »

10h45 – 11h15 Pause café

11h15 – 12h30 Session 2 – L’alimentation non sanguine des moustiques comme cible pour la manipulation comportementale

(modération : Romina Barrozo)

Thierry Lefevre, IRD, France – « Les rôles écologiques des moustiques et leur contribution à la pollinisation »

Rickard Ignell, Université suédoise des sciences agricoles (SLU), Suède – « Interactions fleurs-moustiques »

Sharon Hill, Université suédoise des sciences agricoles (SLU), Suède – « Attraction et alimentation complémentaire des moustiques porteurs de la malaria via l’urine de bétail »

12h30 – 14h00 Buffet déjeunatoire

14h00 – 15h15 Session 3 – Cibles liées à l’hôte pour la manipulation comportementale

(modération :  Rickard Ignell)

Marieke de Swart, Université de Wageningen, Pays-Bas – « Pourquoi les humains attirent différemment les moustiques porteurs de la malaria ? »

Craig Montell, Université de Californie Santa Barbara, Etats-Unis – « Contrôler la population d’Aedes aegypti et la manière dont ils sentent les gens »

Paul Garrity, Université de Brandeis, Etats-Unis– « Capteurs de chaleur et d’humidité alertant les moustiques sur les hôtes proches »

14h15 – 15h45 Pause café

15h45 – 17h00 Session 3 – Cibles liées à l’hôte pour la manipulation comportementale (suite)

(modération : Anna Cohuet)

Niels Verhulst, Université Institut de Technologie de Zurich, Suisse – « Préférences en termes de température et d’hôtes des moustiques »

Manuela Carnaghi, Institut des ressources naturelles (NRI), UK – « Houston, les moustiques ont atterri ! – Comprendre le comportement avant l’atterrissage, à l’atterrissage et après l’atterrissage des moustiques porteurs du paludisme à la recherche d’un hôte lorsqu’ils reçoivent des signaux de l’hôte »

Romina Barrozo, Université de Buenos Aires, Argentine – « Reconnaissance de la nourriture : l’organisation de l’organe gustatif pharyngé d’un vecteur de maladie »

17h00 – 19h00 Présentation de posters & Réception

JOUR 2 : mardi 5 juillet 2022

9h00 – 10h15 Session 4 – Répulsifs pour la manipulation comportementale des vecteurs

(modération : Manuela Carnaghi)

Christopher Potter, Faculté de médecine de l’Université Johns Hopkins, Etats-Unis – « Réponses fonctionnelles aux insectifuges pour moustiques »

Nicoletta Faraone, Université Acadia, Canada – « Détection de l’hôte par les tiques et effet de l’exposition aux répulsifs »

David Carrasco, IRD, France – « Évitement de la perméthrine par le vecteur du paludisme Anopheles gambiae : implications pour la résistance comportementale aux insecticide »

10h15 – 10h45 Pause café

10h45 – 12h00 Session 5 – Cibles comportementales pour la manipulation des vecteurs : l’importance des mâles

(modération : Sharon Hill)

Nadia Melo, Université de Lund, Suède – « Comprendre les mâles – un nouvel aspect de la lutte contre les moustiques ? »

Lionel Feugère, Institut des ressources naturelles (NRI), Royaume-Uni – ‘Réponses comportementales des moustiques au son : implications pour les pièges sonores’

Marcelo Lorenzo, Fondation Oswaldo Cruz, Brésil & Scientifique invité MAK’IT (MiVEGEC), France – « Le corécepteur ionotrope IR8a est nécessaire à l’expression d’un comportement sexuel robuste chez les mâles Rhodnius prolixus, vecteurs de la maladie de Chagas »

12h00 – 13h30 Buffet déjeunatoire

13h30 – 15h15 Session 6 – Contrôle des vecteurs et caractéristiques modulant le comportement (modération : Thierry Lefèvre)

Evyatar Sar-Shalom, Université hébraïque de Jérusalem, Israël – « L’indice de ponte, l’indole, inhibe l’attraction animal-hôte chez les moustiques Aedes aegypti »

Katherine Mosquera, Université d’Uppsala, Suède – « Réponses à la ponte d’Aedes aegypti et identification de substances volatiles provenant de bactéries symbiotiques associées aux moustiques »

Gideon Wasserberg, Université de Caroline du Nord, Etats-Unis – « Intégration olfactive et visuelle dans la sélection du site de ponte des phlébotomes »

Carlo Constantini, IRD, France « Nouvelles approches quantitatives dans l’étude des comportements périodiques des moustiques »

15h15 – 15h45 Pause café

15h45 – 17h00 Session 6 – Contrôle des vecteurs et caractéristiques modulant le comportement (modération : Nadia Melo)

Aman Bonaventure Omondi, CGIAR, Bénin – « Interaction entre la maladie des touffes de poils et le vecteur puceron du bananier : effet de la BBTD sur la préférence et la convenance de l’hôte »

Lise Roy, Université Paul Valéry Montpellier III, France – « La configuration spatiale et les processus de prédation comme facteurs limitant la croissance de la population de Dermanyssus gallinae, l’acarien rouge de la volaille : la nécessité d’une recherche fondamentale sur les petits animaux pour faire progresser la lutte contre les parasites »

Agenor Mafra-Neto, ISCA Technologies, Etats-Unis – « Développement d’outils et de stratégies sémiochimiques commercialement viables »

17h00 – 18h00 Débat de clôture – Comportement, lutte antivectorielle et approche One Health

Jeroen Spitzen, Groupe d’entomologie “One Health”, Wageningen University & Research, The Netherlands

Didier Fontenille,  Directeur KIM RIVE et RIVOC, IRD, France

18h30  Soirée Montpellier Ecusson