[Résultats] Take Off #2

Accompagner et soutenir la stratégie de transformation pédagogique des établissements et des composantes

La deuxième vague d’appel à projets Take-off pour accompagner et soutenir la stratégie de transformation pédagogique des établissements et des composantes du consortium MUSE s’est déroulée du 15 octobre 2018 au 20 février 2019. Les principaux obejctifs de Take-off #2 sont de :

  • Promouvoir un enseignement de qualité, reflétant l’excellence du site en matière de formation et d’accompagnement des étudiants dans l’acquisition de compétences.
  • Promouvoir la transformation pédagogique des cursus d’enseignement et développer l’interdisciplinarité, en utilisant des méthodes pédagogiques innovantes.
  • Amener les programmes de Master existants vers les normes internationales en termes d’excellence et d’attractivité, et soutenir la création de nouveaux Masters.

Take-Off #2 se divisait en 3 grandes actions :

A

Laboratoires d’apprentissages

Soutien au développement d’espaces d’apprentissage physiques flexibles, collaboratifs et innovants. Ces espaces ont vocation à encourager et faciliter les pratiques pédagogiques créatives favorisant l’intelligence collective. Ces approches doivent s’intégrer à une stratégie d’animation pédagogique des espaces et par conséquent exercer un impact tangible sur la transformation pédagogique des établissements ou composantes.

Les 6 projets retenus dans cette action :

L’o@sis s’inscrit dans une stratégie d’évolution d’un centre de ressources déjà existant, tant sur le plan architectural que sur le plan de la transformation pédagogique du lieu. C’est actuellement un espace de vie où se retrouvent étudiants, professeurs, chercheurs, ingénieurs pédagogiques et autres personnels. Il comprend deux salles de réunion qui peuvent être réservées et empruntées par les usagers. L’idée est de revisiter ce lieu pour y créer un Learning Lab, en y apportant de la convivialité (grâce à un mobilier nouveau et en adéquation avec les futures activités qui y seront développées), de la créativité (en repensant les espaces, les volumes) et de l’ innovation (en mettant à disposition du matériel pédagogique innovant, en offrant un cadre propice à la pédagogie active, inversée…).

L’O@Asis sera un espace innovant en appui aux formations sur les thématiques de Muse #Nourrir #Soigner #Protéger au coeur du projet éducatif de l’Institut des Régions Chaudes de Montpellier SupAgro.

Comment faire naître les pédagogies innovantes, les expérimenter, former les enseignants ? Afin d’impulser une transition dans la manière d’enseigner et de développer l’ingénierie pédagogie à la faculté des sciences, nous souhaiterions l’équiper d’un « learning lab ». Alliant un mobilier mobile, coloré et modulable, des outils numériques, de la papeterie et des tableaux et parois mobiles multi-usage, elle permettra de nombreuses utilisations. Elle pourra servir de « brainstorming room », de salle projet, voir de « fablab » suivant les outils que l’on pourra aménager par la suite.

Elle sera munie d’un espace convivialité qui permettra de prendre une collation. Elle sera à la disposition principale des correspondants pédagogiques, des enseignants de la FDS, puis des étudiants en UE projet ou en apprentissage par problème. Les trois utilisations principales prévues sont : Echanges et Formation, Incubation, Démonstration.

Dans un contexte de refonte des programmes pédagogiques nationaux des DUT et de l’accueil des étrangers, la stratégie d’ouverture internationale de l’IUT de Montpellier-Sète est repensée et prend une forme plus ouverte grâce à l’usage de modalités pédagogiques innovantes, personnalisées et adaptées à toutes et tous en accord avec une grande variété d’exigences : cours de spécialités en anglais, accompagnement de projets et de stages à l’international, ateliers d’aide à la mobilité, accueil de professeurs invités, suivi personnalisé d’étudiants étrangers.

Le projet ILE souhaite promouvoir les échanges constructifs à cette transformation avec une formation plurilingue, socio-culturelle technique et scientifique, en support à la mobilité entrante et sortante, qu’elle soit physique ou virtuelle . La mise en oeuvre du projet ILE s’organise autour de trois tâches: 1) la construction de la stratégie internationale en conception participative avec tous les acteurs de la composante et des partenaires pour leur expertise, l’aménagement d’un espace physique et l’évaluation du dispositif global.

La Faculté d’Éducation impulse une dynamique de transformation pédagogique par la création d’un cursus licence décliné par compétences, engageant des modalités pédagogiques innovantes. Il favorise l’intelligence collective en développant l’interactivité et la pluridisciplinarité, la réflexivité et la créativité, la collaboration et la co-formation. Ceci implique d’adapter les lieux d’apprentissage, la FDE engage donc une transformation architecturale par la création de laboratoires d’apprentissage apportant la flexibilité physique et un niveau d’équipement technologique indispensables aux pratiques innovantes, créatives et collaboratives : classes inversées et hybrides, création vidéos, ateliers de l’imaginaire, espace d’échanges et de rencontres (etc).

Les sites de Montpellier et Carcassonne sont en cours d’équipement, le site de Mende utilise un espace appartenant à Canopé, le projet vise donc le développement conjoint de laboratoires d’apprentissage sur les sites de Nîmes et de Perpignan.

Dans ce projet, nous souhaitons développer un laboratoire d’apprentissage interdisciplinaire innovant pour encourager les étudiants de biologie et de bioinformatique à interagir en conjuguant leurs compétences, et ainsi être acteurs de leur formation. Cet espace collaboratif comprenant deux salles de biologie moléculaire dédiées au séquençage d’ADN, ouvertes sur deux salles informatisées modulables, permettra de confronter les étudiants à un vrai un laboratoire de recherche dans lequel ils pourront générer et analyser eux-mêmes les données pour répondre ensemble à une même question scientifique.

Une équipe pluridisciplinaire dynamique composée d’enseignants-chercheurs, de chercheurs et de techniciens les accompagneront jusqu’à la valorisation (rédaction de publications scientifiques internationales) et la dissémination des résultats obtenus (communications en congrès, vulgarisation auprès du grand public).

Le “HIVE” offrira un espace modulable attractif optimal pour le Junior Research Lab, module de formation par la recherche. Notre ambition est d’offrir aux étudiants (y compris les étrangers) un cadre d’apprentissage participatif favorisant la créativité, la collaboration en partageant un projet multidisciplinaire, et l’immersion dans la communauté de MUSE. Le “HIVE” est inclus dans un ensemble rassemblant l’@rchipel (Learning center) et l’AgroFablab et des équipements d’excellence des UMRs associées au projet.

Les impacts attendus sont pluriels : meilleure acquisition des compétences pour la conduite de projets de recherche pluridisciplinaires, renforcement des liens formation-recherche, création d’un lieu de rencontre entre les entreprises et la recherche académique et renforcement du sentiment d’appartenance à MUSE, à la fois pour les étudiants et les intervenants.

B

Innovation pédagogique cursus MUSE

Soutien à la transformation pédagogique d’un module ou d’un cursus universitaire. Cette action vise à stimuler la créativité pédagogique et à permettre l’accompagnement du changement de posture des enseignants et des enseignants-chercheurs pour aller dans le sens de l’autonomie des étudiants et l’internationalisation des formations. Ceci peut couvrir deux types de projets :

  • Les activités pédagogiques innovantes qui impliquent une masse critique d’enseignants et d’étudiants autour d’un enseignement en pédagogies actives, inversées, renversées, hybrides, mutuelles, etc.
  • De nouvelles formations de Master, Diplômes d’université, diplômes d’ingénieurs et diplômes d’architectes qui répondent aux caractéristiques des formations attractives à l’échelle internationale. (cours en langue étrangère, pédagogies innovantes, etc.)

Les 21 projets retenus dans cette action :

Encourager les bonnes pratiques du travail collaboratif sur les outils numériques et créer des liens entre deux composantes UM via la production de scénarios de réalité virtuelle par les étudiants de licence MMI de l’IUT Béziers utiles aux étudiants de Génie Civil sur l’IUT de Nîmes . La montée en compétences des deux publics se fera dans leurs disciplines respectives pour la première mouture du projet : d’une part, en Génie Civil les étudiants apprendront à repérer les rôles des acteurs de la vie d’un chantier et identifier les missions et les documentations associées et d’autre part, les étudiants de MMI mobiliseront leurs compétences dans la création de jeux vidéo sur la base d’enregistrement en caméra 360º.

Depuis 2012, la Haute Autorité de Santé recommande que l’enseignement de la chirurgie et des gestes techniques ne se fassent « jamais la première fois chez le patient ». Ceci implique la nécessité d’un enseignement actif par simulation suffisamment réaliste pour reproduire l’anatomie chirurgicale. L’objectif du projet est : 1) de créer une base de données 3D des grandes régions anatomiques d’intérêt multidisciplinaire pour l’apprentissage chirurgical; 2) de développer une méthode de dissection virtuelle in-silico, visualisable en 3D et dynamique pour reproduire les étapes successives de la dissection ; 3) de proposer un nouvel outil pédagogique de formation et d’évaluation qui soit une alternative à la dissection s’inscrivant dans le programme d’enseignement de médecine en premier cycle (apprentissage de l’anatomie), en troisième cycle (anatomie chirurgicale) ou en formation continue.

Mise en place d’une innovation pédagogique : création du 1er Serious Escape Game ou escape game pédagogique interdisciplinaire dans une maternité de centre de simulation. Le projet présenté est une demande de matériel afin de finaliser la mise en place d’un Serious Escape Game (SEG) conçu dans un milieu médical et rendu possible grâce à l’infrastructure existante sur le site nîmois de l’UFR de Médecine-Maïeutique : le centre de simulation hospitalo-universitaire SimHU Nîmes, dans lequel est reconstitué l’environnement d’une maternité (salle d’accouchement, chambre de patiente, salle de soins).

Ce SEG, qui peut être proposé en mono ou pluridisciplinaire, est destiné à des étudiants en maïeutique, en médecine et en sciences infirmières. Pensé avec différents niveaux de difficultés selon le niveau d’étude des étudiants, l’objectif est de développer le travail en équipe, les compétences de communication et de collaboration nécessaires aux futurs professionnels.

La Clinique Juridique de Montpellier est une association étudiante comprenant près de 170 étudiants en Droit bénévoles actifs dont l’objectif premier, d’ordre social, est de promouvoir et renforcer l’accès au droit des étudiants et plus largement aux personnes vulnérables. Notre rôle est donc de permettre aux plus démunis, ainsi qu’aux étudiants et notamment les étudiants entrepreneurs, d’obtenir une assistance juridique gratuite élaborée par des étudiants et des élèves-avocats sous le contrôle d’universitaires et d’avocats. L’idée est d’associer une fonction sociale à une fonction pédagogique en enseignant le Droit par sa pratique aux étudiants bénévoles.

La Biologie cellulaire est une discipline importante aussi bien en Biologie animale qu’en Biologie végétale. Malheureusement, cette discipline demande l’acquisition d’un certain nombre de savoirs qui pourront, dans un deuxième temps, être combinés à des savoirs être et des savoirs faire pour analyser des situations complexes. La façon dont est actuellement enseignée la Biologie cellulaire, particulièrement en L1, reste donc très frontale avec des cours magistraux, des travaux dirigés et des travaux pratiques « classiques ».

Nous proposons d’introduire une activité plus ludique et active par l’intermédiaire de ce projet de jeu sérieux de type Trivial pursuit aux niveaux L1 et L2. Le logiciel de ce jeu, déjà développé en Faculté de Droit par les ingénieurs pédagogiques de l’UM, est adaptable à toute discipline. Cette adaptation, nécessitant la conception d’un logo spécifique et d’une importante base de données de questions, permettra aux étudiants d’allier plaisir et acquisition de savoirs.

Le master Mobility European Master in Evolution est un master international issu de la synergie de quatre universités européennes majeures : Université de Groningen, Université de Uppsala, Université de Munich Ludwig-Maximilians et l’Université de Montpellier ; et d’un partenariat privilégié avec
l’Université Harvard (US), un partenariat de même type avec l’Université de Lausanne est en cours de développement.

Ce master international, dont tous les enseignements se font en anglais et qui est basé sur la mobilité (un étudiant ne peut pas faire plus de deux semestres dans la même université) contribue grandement au rayonnement international via la formation de l’Université de Montpellier. Le présent projet vise à consolider certaines innovations que nous proposons d’entreprendre afin de permettre à ce master de se maintenir à la tête des formations de la discipline internationalement.

Le bien-être animal est un concept qui fait l’objet de controverses scientifiques, éthiques, politiques et pragmatiques particulièrement vives. Il questionne son traitement didactique, notamment auprès d’étudiants ingénieurs agronomes confrontés à l’évolution de la demande sociétale et des pratiques professionnelles en élevage. Nous proposons d’expérimenter une méthode pédagogique s’inspirant des courants de la didactique des questions socialement vives et de la didactique professionnelle. Elle se fonde sur une approche hybride combinant des temps de formation individuels à distance et des temps de débats en présentiel. Elle s’appuie sur deux plates-formes numériques, l’une présentant un panel de pratiques filmées et commentées d’éleveurs au regard du bien-être animal, l’autre permettant de mettre en oeuvre la méthode Delphi. L’approche pédagogique vise à favoriser la pensée critique et l’émancipation de l’ingénieur.

E-ose est une démarche innovante entreprise au CHU de Montpellier pour l’amélioration des  stages infirmiers hospitaliers. L’objectif est d’aider les étudiants et les professionnels qui les encadrent sur le terrain à mieux intégrer cet accueil dans une activité de soin très exigente. Pour faciliter le transfert de la vision théorique du portfolio officiel en l’adaptant à la réalité pratique de terrain , le concept original a revisité  tout acte ou activité de soins en les scindant en étapes logiques. L’effet attendu est de mieux inscrire l’étudiant dans une posture professionnelle.

Développé et testé sur un site pilote, E-ose doit être configuré, adapté en collaboration avec les experts de chaque équipe, aux spécificités et aux attentes de la multitude des services. L’évaluation bienveillante et continue grâce à des grilles d’auto et d’hétero-évaluation, va améliorer les pratiques de tous, faire gagner du temps et faciliter des échanges objectifs entre étudiants, encadrants et enseignants.

Notre projet a pour but la mise en place d’un « Master International One Heath & Maladies Infectieuses (e-learning)», porté par la Faculté de Médecine. Ce Master est un partenariat fédérant plusieurs acteurs de MUSE, il s’appuie sur l’étendue des activités de recherche et d’enseignements de Montpellier (cours
existants-mutualisation) dans des domaines de compétences complémentaires et transversaux et sur un réseau de partenaires au Sud. Ce projet s’inscrit dans la continuité du DU international « Agents pathogènes émergents & approches One Health » soutenu par MUSE lors du premier APP « Take off #1 ».

Outre ce projet, ce Master possède la particularité d’être évolutif et de constituer un élément de construction à plus long terme d’un Master International Global Health notamment (adjonction de nouveaux partenaires de MUSE).

Le projet d’innovation pédagogique Chem’Sc@pe fédère trois Départements Enseignement de la Faculté des Sciences : Chimie, Informatique et Langues. Il consiste à concevoir et à développer un jeu d’évasion pédagogique (“escape game”) sur le thème de la chimie organique de niveau L1. Il s’adresse principalement aux étudiants (~950) inscrits à l’UE Chimie Organique, HLCH201, au second semestre de la 1ère année de licence à la Faculté des Sciences. Chem’Sc@pe a pour objectifs de rendre la chimie organique plus accessible et ludique auprès des étudiants, faciliter les apprentissages, et développer la coopération entre étudiants (travail en petits groupes).

Chem’Sc@pe associera un plateau de jeu à un jeu de cartes et une application sur smartphone. Le jeu sera décliné en versions française et anglaise. A moyen terme, ce jeu pourrait être adapté à d’autres disciplines scientifiques enseignées au sein de la Faculté des Sciences, et de façon plus générale aux autres composantes de l’Université de Montpellier.

Retrouver le plaisir d’apprendre, co-construire des dispositifs d’apprentissage avec les étudiants, assurer l’engagement et la motivation essentiels à leur réussite. D’une part, les jeux de plateau, escape game, jeux de rôle permettent d’allier le plaisir et l’apprentissage afin d’encourager la curiosité et le goût d’apprendre. D’autre part, réfléchir au contenu d’un cours pour en déduire des questions de quiz est une manière stimulante de réviser.

Une équipe d’enseignants déjà engagés dans la démarche de ludification des contenus proposeront des sessions de fun learning aux DUT deuxièmes années pour ensuite leur demander de participer eux-mêmes à la création d’énigmes pour les premières années. Puis, ce sera aux premières années de créer des jeux de découverte des sciences pour les lycéens et collégiens. Un effet domino à l’initiative des enseignants de l’IUT de Nîmes.

La Faculté d’Odontologie souhaite mettre à la disposition des étudiants un nouvel outil pédagogique sous forme d’un film 3D HD, d’une dissection de pièce anatomique dont le but est de mettre en évidence les structures anatomiques pièges en chirurgie orale. La réalisation du film sera confiée à la société Revinax, leader sur le marché avec un procédé stéréoscopique novateur et exclusif. Destiné aussi bien pour la formation initiale que pour la formation continue, la restitution du film sera faite sur masque de projection 3D, qui permet de vivre l’expérience à travers les yeux d’une personne réelle, tout en l’expérimentant à la première personne. Cette expérience immersive permet une assimilation importante favorisant mémorisation et restitutions.

C’est une pédagogie inversée qui laisse une certaine autonomie à l’etudiant et qui permet aussi une évaluation à distance par l’enseignant. Ce projet rentre dans le cadre de la réforme pédagogique de notre composante et dans le rayonnement d’exellence de l’Université de Montpellier.

Le Projet Plat-Ini-UM est né d’une problématique simple : Comment allier l’enseignement universitaire qui se veut théorique avec l’insertion professionnelle fondée plutôt sur des compétences quantifiables essentiellement pratiques ? Afin de proposer une réponse adaptée à cette question nous souhaitons développer l’apprentissage par problème dans un domaine scientifique très valorisable en milieu professionnel, à savoir l’étude des phénomènes électriques biologiques. Pour cela nous proposons la mise en place d’un enseignement fondé sur l’expérimentation permettant de rassembler les pédagogies inversées et renversées, offrant aux étudiants une vraie liberté d’imagination, de conceptualisation et de réalisation de leurs expériences, en interaction directe avec des acteurs du monde professionnel.

Ceci devrait permettre d’acquérir un esprit critique, et des compétences techniques valables et valorisables dans le monde professionnel, comme l’industrie pharmaceutique et agronomique.

Le projet consiste en la création d’une webradio au service des apprentissages et de la mise en valeur des formations et des connaissances construites par la Faculté d’Éducation (FDE) site de Montpellier. Attaché sans exclusive à la mise en oeuvre des formations délivrées dans les master TERE, FFEEF, EIFFALE et dans la licence « pluridiscinarité et MEEF », le projet installe un écosystème d’innovation pédagogique dynamique, qui, partant de la construction des connaissances par les étudiants, vise à les transformer en contenus d’informations fiables et critiques diffusables hebdomadairement sur les ondes.

Un tel projet implique et développe : des apprentissages par la pratique, la résolution de problèmes, l’échange avec des professionnels, le créativité, l’usage des TICE. Il sollicite l’intelligence collective qu’il créé et dont il se nourrit. Il inverse le rapport traditionnellement instauré entre le savoir, l’apprenant et l’enseignant. Son ouverture au public rend visibles les recherches pédagogiques construites à la FDE.

Ce projet vise à développer un jeu sérieux en économie de l’environnement permettant d’étudier des questions liées à la gestion des ressources naturelles qui sont au coeur des enseignements en sciences sociales à travers le monde. Le format jeu vidéo se prête particulièrement à l’apprentissage puisqu’il permet ici d’illustrer de nombreux résultats théoriques liés, en particulier, aux interactions entre les différents joueurs.

Le projet est au coeur des thématiques fortes de MUSE et s’adresse aussi bien aux étudiants en sciences sociales qu’aux étudiants d’autres disciplines (agronomie, écologie, hydrologie, biologie etc.) souhaitant se familiariser avec les enjeux sociaux sous-jacents aux systèmes qu’ils étudient. Le projet a également pour objectif de diffuser le produit fini à l’échelle nationale et internationale à travers des réseaux biens identifiés, ce qui contribuerait à la visibilité du site Montpelliérain sur ces thématiques.

L’approche par compétences est de plus en plus conseillée en pédagogie universitaire, notamment pour permettre une bonne harmonisation européenne. Cependant, la compétence fait appel à différents savoirs, savoirs être et savoirs faire qui ne sont pas toujours aisés à évaluer dans nos unités d’enseignement. Nous prevoyons de développer un « serious escape game » en salle de TP de Biologie moléculaire pour des étudiants de L3. Nous pourrons ainsi tester des compétences transversales (travail en équipe, argumentation, respect de délais, logique, observation, imagination…) de nos étudiants à travers de multiples énigmes en lien avec la Biologie moléculaire voire cellulaire.

Nous espérons, grâce à ce projet, créer de l’attractivité en montrant à nos étudiants que l’Université sait s’adapter aux changements de la société. Nous souhaitons également abaisser les barrières étudiant-enseignant en rendant nos étudiants actifs face à des situations nouvelles pour eux.

Face au défi majeur de minimiser notre impact sur l’environnement, une transition est nécessaire, notamment dans le choix de nos matériaux. Le bois est le seul matériau renouvelable, à faible coût énergétique de production, produit localement, stockant du carbone et recyclable. Les usages du bois se multiplient et cette tendance va s’amplifier dans les prochaines décennies. Forte de sa large palette de compétences sur le bois, nous proposons que le site de Montpellier soit acteur de cette transition en portant un cursus Sciences du Bois résolument interdisciplinaire. Ce matériau complexe sera abordé depuis sa formation dans l’arbre jusque dans ses usages en matériau ou molécules, mettant en oeuvre des compétences en biologie, écologie, chimie, physique, mécanique, génie civil et génie des procédés.

L’aide demandée dans ce projet vise à fédérer les acteurs locaux et nationaux, académiques et socio-économiques, pour la création d’un Master en Sciences du Bois porté par le site montpelliérain.

SPHINX-IUT regroupe un ensemble d’initiatives émergentes sur l’IUT de Nîmes visant la refonte des modes de transmission-acquisition des compétences développées dans tout ou partie des modules tous départements confondus. L’ambition de SPHINX est d’abord de formaliser et essaimer les méthodes
d’hybridation qui seront adoptées par l’ensemble des acteurs : les différentes classes inversées, la pédagogie par projet et par problème, le développement des ressources pédagogiques co-construites, co-évaluées, mutualisées et diffusées sur site et en ligne.

L’objectif est de motiver tous les profils d’étudiants et de permettre aux équipes enseignantes de se concentrer sur ce qui a le plus de valeur ajoutée pour l’étudiant en classe. On vise une montée progressive de l’autonomie des groupes étudiants qui favorisera l’émergence des compétences transversales et disciplinaires pour la réussite de tous.

Ce projet de création d’un parcours international du Master CGAO (Contrôle de Gestion et Audit Organisationnel) en double diplomation avec Barcelona School of Management de l’Université Pompéu Frabra de Barcelone a pour objectif de proposer aux étudiants une formation dispensée en totalité en langue anglaise et de permettre la mobilité sortante et entrante pour un semestre. Ce double diplôme bénificiera du maximum de dispenses pour l’obtention de la certification professionnelle internationale CIMA (Chartered Institute Management Accountants) ainsi que d’une préparation pour l’examen final non-dispensé.

Par ailleurs, dans le cadre de ce partenariat nous envisageons la création d’un MOCC conjoint « Advanced Management Accounting » qui fera suite aux MOCCs « Repenser et piloter son business model avec le Balanced Scorecard » et « Conception et pilotage du budget 3.0 » favorisant la volonté de mobiliser des innovations pédagogiques. Ainsi les différents aspects de ce projet pourront conforter l’attractivité internationale de notre établissement.

Les écoles d’été Polytech FLOW visent à élargir notre offre de formation en anglais et à accueillir en mobilité entrante courte (3 semaines) des étudiants non francophones. Nous ciblons en particulier l’accueil d’étudiants américains, britanniques et de Hong-Kong issus d’établissements partenaires, afin d’équilibrer les échanges et de renforcer les partenariats. La première édition de l’école aura lieu du 27/05 au 14/06/19 sur des thématiques au coeur ou à l’interface des priorités de MUSE.

Nous demandons à nouveau un soutien de MUSE pour l’organisation de la seconde édition, prévue au printemps-été 2020, dont nous adapterons le contenu et les dates afin d’accueillir également des étudiants d’établissements partenaires de MUSE (UC Davis, U. Laval).

La transformation de la pédagogie au sein de l’UFR Pharmacie requiert l’installation d’une salle munie d’un équipement d’enregistrement vidéos : l’Espace PharMovie Action ! ouvert à la communauté MUSE. Les supports audiovisuels sont déjà utilisés tant par les enseignant-chercheurs que les étudiants et ce, dans plusieurs finalités : Favoriser l’autonomie des étudiants, dynamiser les travaux de groupe, renforcer l’acquisition de compétences en adéquation avec les nouveaux besoins des industries de santé. L’UFR Pharmacie souhaite développer de nouveaux diplômes interuniversitaires en e-learning.

Cette dynamique de transformation de la pédagogie par l’usage de tels supports a besoin d’être soutenue et accompagnée pour une amélioration de la qualité. Ainsi nous pourrons poursuivre l’internationalisation de nos formations et développer de nouvelles collaborations avec les entreprises.

C

De la connaissance théorique à la pratique de l’entreprise

Aider les établissements à rapprocher leurs étudiants du monde de l’entreprise. Cette action concerne les dispositifs et/ou les modules de formation centrés sur la découverte et la compréhension des mécanismes et des enjeux de l’entreprise. Elle se concentre sur l’accompagnement de l’émergence d’initiatives étudiantes ou de dispositifs permettant de former les étudiants à la création d’entreprise. Ceci peut couvrir diverses formes de projets, par exemple un module de cours sur la découverte de l’entreprise, de l’aide à la conception d’une junior entreprise, etc. Dans ce cadre, une réflexion sur la pérennisation des projets doit être présentée.

Les 3 projets retenus dans cette action :

L’objectif du projet est de proposer un soutien innovant à la création d’entreprise dédiée aux trois piliers de MUSE en favorisant le passage de l’idée au projet. Le parcours pédagogique permet à la fois de tester et développer une idée de création d’entreprise, mais aussi de confronter l’étudiant à la démarche entrepreneuriale. Le dispositif proposé est intégralement à distance et peut être réalisé dans le cadre de tous les cursus.

Il sera initialement développé au sein de l’IAE (UM) et de l’Ecole des Mines d’Alès, deux acteurs reconnus pour leur expérience dans la création d’entreprises au sein de MUSE, mais il a vocation à irriguer l’ensemble du périmètre MUSE.

MUSE I-LAB by MOMA est un incubateur d’entreprises destiné à des étudiants entrepreneurs et jeunes diplômés de MUSE. Ceux dont le projet a été sélectionné par une commission ad hoc seront suivis par des professionnels de l’accompagnement, des enseignants-chercheurs, des étudiants de masters et des doctorants. L’originalité de cet incubateur est d’initier une formation à double entrée : celle des étudiants spécialistes en management et droit qui pourront participer à l’accompagnement des porteurs de projets ; celle des étudiants ou jeunes diplômés porteurs des projets. Cet accompagnement sera valorisé sous forme d’ECTS, notamment à partir de la prochaine accréditation des formations.

Les étudiants-accompagnants seront encadrés par des enseignants chercheurs. L’incubateur sera un terrain de recherche dans le cadre du Labex Entreprendre et des laboratoires partenaires (cf. §5). Ce projet sera d’abord centré sur des projets SHS puis étendu à tous les autres domaines de MUSE.

L’objectif de cette proposition est de développer des partenariats forts et durables entre Polytech Montpellier, l’IAE et le monde de l’Entreprise. Elle repose sur plusieurs axes de développement qui sont rassemblés sous le projet de « CARRE Numérique » (Centre de documentation, Anciens, Relations Partenariales, Relations Internationales, Entrepreneuriat. L’idée est de mettre en place un ensemble d’outils, et tout particulièrement un nouveau lieu d’apprentissage et de travail collaboratif convivial, équipé des ressources (documentaires, numériques, multimédias) nécessaires afin de favoriser l’échange entre les étudiants, diplômés, enseignants, et entreprises. L’offre de formation sur la sensibilisation à l’entrepreneuriat sera également adaptée.