Un Contrat de Plan Etat-Région (CPER-IBDLR 2015-2020) obtenu pour financer des équipements de pointe indispensables à la validation des Biomarqueurs

A l’automne 2013 une nouvelle génération de contrat de plan Etat-Région (CPER 2015- 2020) basé sur une stratégie de développement commune entre l’Etat et la Région a été mise en place pour financer des opérations visant à faire progresser le niveau d’équipement pour créer à terme un effet de levier pour l’investissement local.

C’est dans ce contexte et dans le cadre de la politique 3S de la Région ex-Languedoc Roussillon que l’Université de Montpellier, en association avec les Pôles Biologie-Santé RABELAIS et chimie Balard, a mis en place une initiative intitulée « Initiative Biomarqueurs et Diagnostic en Languedoc-Roussillon » (IBDLR) dont l’objectif était de faciliter l’émergence de nouveaux projets dans le domaine des biomarqueurs et du diagnostic par différentes actions.

Une demande CPER, d’un montant de 6,389 Millions d’euros, a été déposée et retenue le 20 Juillet 2015 pour financer les équipements indispensables à la validation des Biomarqueurs. Cette demande qui est portée par l’Université de Montpellier (UM), a pour établissements publics partenaires l’INSERM, le CNRS, les CHU de Montpellier et Nîmes et l’Institut régional du Cancer de Montpellier (cf tableau).

La liste, des équipements retenus pour faire partie de la demande CPER, a été établie à partir de l’analyse des enquêtes régionales réalisées au préalable auprès des chercheurs académiques et des Unités hospitalières. Ils sont et seront positionnés sur les plateformes labellisées IBiSa, certifiées ISO9001 ou reconnues par la Région Occitanie et dont le domaine d’activité concerne les Biomarqueurs. Ces investissements visent à être complémentaires et sans « concurrence » avec les équipements déjà présents ou prévus dans les sociétés privées et dans les sociétés de service de la Région. Ils visent également à répondre aux besoins exprimés par les industriels notamment dans le cadre d’une enquête réalisée par Eurobiomed auprès des industriels.

Le financement de ces équipements s’échelonne entre 2015 et fin 2019 selon quatre tranches d’achat. Les équipements de la première tranche de ces investissements qui concerne la période 2015-2017 sont décrits ici.