Appel à Candidatures : Labellisation de projets & Financement de prestations de service auprès des Plateformes et/ou des Centres de Ressources Biologiques

Objectif

La KIM «Biomarkers & Therapy» propose un appel à candidatures « Labellisation de projets & Financement de prestations de service »
qui s’inscrit dans une action d’aide à l’émergence de projets innovants de Biomarqueurs et de Thérapies innovantes.

Cet appel à candidatures a pour vocation 1) d’apporter une validation scientifique de ces projets sous forme d’un label «MUSE», reconnu par la Région Occitanie, par la SATT AxLR et par les structures de valorisation. Ce label facilitera la mise en place de collaborations et l’obtention de financements 2) de financer des prestations de service auprès des plateformes et/ou des Centres de ressources biologiques, pour valider ces biomarqueurs et molécules/approches thérapeutiques.

Contexte

La Key initiatives MUSE « Biomarkers & Therapy » est une action transversale de l’I-SITE MUSE mise en place pour favoriser les synergies Recherche – Formation – Société avec pour objectif de promouvoir la recherche translationnelle dans le domaine des Biomarqueurs, du Diagnostic et de la Thérapie Ciblée et d’accompagner des projets performants, innovants, valorisables.

  • Moyens alloués
    Le soutien financier proposé est compris entre 5 000€ et 10 000€
  • Montant total 
    Le montant total dédié à cette action est de 120 000€.

Modalités de soumission

Pour répondre à cet appel, il vous suffira de compléter le document «fiche de candidature» et de l’adresser à : laure.bourbon@umontpellier.fr
Si le projet concerné n’a jamais été labellisé/ accompagné par la KIM, vous devrez impérativement compléter la fiche de candidature dans son intégralité : labellisation + financement de prestation.
Si le projet concerné a déjà été labellisé/ accompagné par la KIM, vous compléterez uniquement la partie «financement» de la fiche de candidature.

Éligibilité

LABELLISATION DE PROJETS :
Pour être éligibles, les projets doivent être d’un niveau de maturité technologique bas sur l’échelle Technology Readiness Level (TRL, cf tableau dernière page de l’AAP), c’est à dire en amont d’une validation industrielle (pas encore de partenariat industriel…). Ils doivent impliquer une équipe, un laboratoire ou un partenaire de l’I-SITE MUSE.

FINANCEMENT DE PRESTATIONS DE SERVICE :
Pour être éligibles, les prestations de service devront être réalisées, dans la mesure du possible (si ce n’est pas le cas, un argumentaire sera nécessaire), dans le cadre du périmètre de l’I-SITE MUSE :

  • Les plateformes qui pourront être utilisées sont celles de l’UMS BioCampus Montpellier, de l’UMS CEMIPAI, mais également des plateformes technologiques et cliniques qui sont ouvertes sur l’extérieur (c.a.d pas saturées par les besoins de l’Unité qui l’héberge), qui possèdent une tarification et si possible qui sont certifiées ISO 9001 ou équivalent selon le type d’activité (ISO/NFS).
  • Dans le cas des ressources biologiques, le porteur fera appel aux ressources concentrées dans le périmètre de BBLRO (CRB Nîmes, CRB Montpellier, CRB ICM).

Évaluation et Sélection des projets

LABELLISATION DE PROJETS :
L’évaluation du projet se fera en deux temps : pré-sélection de la demande de labellisation puis audition du porteur de projet. A l’issu de l’audition, deux cas de figure seront possibles :

  • le projet présente un potentiel de valorisation, il recevra le label KIM MUSE
  • le projet est potentiellement labellisable mais nécessite des investigations supplémentaires (développement analytique, tests sur modèle in vivo…) afin de confirmer sa pertinence en terme de future valorisation dans le domaine. La KIM offre la possibilité d’un accompagnement, lors de l’audition du candidat, par le Comité d’accompagnement de la KIM composé d’experts (chercheurs, industriels, cliniciens, structures de valorisation…).

Critères généraux de sélection :

  • intérêt par rapport à un besoin clinique et à l’existant dans le domaine
  • valorisation potentielle (perspective d’intéresser des industriels)
  • maturité technologique du projet : TRL de 0 à 3

Critères spécifiques aux Biomarqueurs :

  • proposer une méthode de détection
  • proposer une méthode de validation du biomarqueur dans des modèles sains vs
    pathologiques
  • préciser si ce biomarqueur pourra être proposé en thérapie (test compagnon)

Critères spécifiques à la Thérapie :

  • exposer la thérapie dans un modèle relevant

FINANCEMENT DE PRESTATIONS DE SERVICE :
Le comité de la KIM classera les projets qui seront financés par ordre de priorité sur la base des critères suivants :
– Projet déposé dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêt du co-creative workshop (condition non obligatoire)
– Projet labellisé (condition non obligatoire)
– Impact de la demande de prestation sur l’avancement du projet émergent et sur sa capacité de valorisation future en lien avec un besoin clinique ou technologique dans le domaine du diagnostic ou de la thérapie ciblée

Résultats

Vous recevrez par courriel dans un premier temps les résultats concernant la labellisation de votre projet et dans un deuxième temps ceux concernant le financement de votre projet.

https://muse.edu.umontpellier.fr/files/2018/10/ligne.png

COMITE D’ACCOMPAGNEMENT DE LA KIM « BIOMARKERS & THERAPY »

Son rôle est de :

  • présélectionner les projets candidats à la labellisation MUSE et d’auditionner les porteurs de projet
  • apporter une expertise pour accompagner les projets vers un niveau de maturité qui leur permette d’être pris en charge par les acteurs régionaux de la valorisation
  • décerner le label KIM MUSE aux projets

Il est composé d’experts de la filière Biomarqueurs, Diagnostic, Thérapie couvrant la recherche, la clinique, les plateformes, la valorisation, les industriels, les institutionnels. Ce sont des représentants de toute la chaîne de valeur des Biomarqueurs du Diagnostic et de la Thérapie ciblée.

  • Jean-Pierre Bleuse (Institut régional du Cancer de Montpellier)
  • Armelle Bonet-Kerrache (Inserm)
  • Stéphanie Bonnin (SATT AxLR)
  • Édouard Bosvert (BB-LRO)
  • Jean-Paul Brouillet (CHU de Nîmes)
  • Julien Cau (UAR BioCampus Montpellier)
  • Karine Chorro (PHOST’IN)
  • Virginie Coste (Business Developer MUSE)
  • Brigitte Couette (KIM B&T)
  • Nathalie Coux (Plateformes de recherche cliniques)
  • John De Vos (KIM B&T)
  • Jeannette Fareh (GMED)
  • Chantal Fournier – Wirth (Etablissement Français du sang)
  • Laurent Garnier (Pôle de compétitivité Eurobiomed)
  • Bénédicte Jardin-Watelet (Thermo Fisher Scientific)
  • Laurent Journot (Institut de Génomique Fonctionnelle)
  • Daniel Laune (KYomed INNOV)
  • Emmanuel Le Bouder (Pôle de compétitivité Eurobiomed)
  • Sylvain Lehmann (CHU Montpellier)
  • Sarah Le saux (Business Developer MUSE)
  • Sophie Marchal (Région Occitanie)
  • Gérard Mathis (ex-CisBio)
  • Léa Mazel (Université de Montpellier)
  • Franck Molina (Sys2diag)
  • Marjorie Monleau (Agence Régionale AD’OCC)
  • André Pelegrin (Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier)
  • Philippe Rondard (Institut de Génomique Fonctionnelle)
  • Gilles Subra (Institut des Biomolécules Max Mousseron)