KEY INITIATIVE MUSE FOOD & HEALTH

Projet IDIL

La KIM Food & Health, partenaire du projet IDIL : se former par et pour la recherche

En septembre prochain, neuf parcours de master verront le jour à l’Université de Montpellier dans le cadre du programme baptisé IDIL. Leurs nouveautés ? Des étudiant.e.s immergé.e.s en laboratoire six mois par an, des cours dispensés en anglais et des programmes interdisciplinaires. Mathieu Sicard et Agnès Fichard-Carroll sont les co-porteurs de ce projet.

A la rentrée prochaine, l’UM ouvrira huit nouveaux parcours de masters et un parcours d’ingénieur.e, tous exclusivement dispensés en anglais.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme de Structuration de la formation par la recherche (SFRI).

Les parcours de masters estampillés IDIL sont qualifiés d’innovants pédagogiquement.

Dès le master 1, les étudiant.e.s se verront proposer six mois gratifiés en immersion dans un laboratoire. La deuxième caractéristique est une large ouverture du master à l’interdisciplinarité et un rôle inédit donné au mentorat.

Qui seront ces mentors et quel sera leur rôle ?

Les mentors seront des chercheur.e.s ou des enseignant.e.s-chercheur.e.s dont le rôle sera d’encadrer et d’accompagner un.e étudiant.e tout au long de son stage in lab mais pas seulement. Chaque mentor s’engage à lui présenter d’autres chercheur.e.s, à le/la guider dans ses lectures, dans le choix de ses cours, des conférences auxquelles il/elle peut assister…

Dans quelles disciplines se déclinent ces parcours de master ?

Il y en a huit : écologie, biologie-santé, agrosciences, chimie, science-politique, management, modélisation et géologie-hydrologie.

Ces parcours sont adossés à des mentions portées par différentes composantes de l’Université, le projet stimule aussi les échanges inter-composantes.

En quoi ces parcours sont-ils ouverts à l’interdisciplinarité ?

Ce ne sont pas des masters interdisciplinaires, les étudiants sortent avec un diplôme dans leur mention. Par contre à côté de leurs « unités cœur » ils pourront choisir des unités « d’ouverture » qui proposeront une initiation aux disciplines des autres parcours. Un étudiant en hydrologie-géologie pourra ainsi suivre une unité d’ouverture en science politique ou en management.

Le programme IDIL ne veut pas proposer un parcours élitiste.

Ce programme s’attend à recevoir des étudiant.e.s autonomes, matures, avec une vraie appétence pour la recherche et l’interdisciplinarité et qui souhaitent expérimenter de nouvelles méthodes pédagogiques. Ces étudiant.e.s sauront parler anglais et apprécieront le travail collaboratif.

Le programme IDIL est ouvert aux français et aux internationaux.

 

Pour en savoir plus, retrouvez l’interview des co-porteurs du projet IDIL sur le lien suivant :

En savoir +
Site web IDIL