KEY INITIATIVE MUSE
INTERDISCIPLINARY BLOOD SCIENCE

Une communauté scientifique interdisciplinaire qui se mobilise sur la thématique des Sciences du Sang

Forum

Annuaire dynamique

Offres de stage

Présentation des 4 projets lauréats des Bourses de Master 2020-2021

Structures encadrantes :

Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes (CHU Nîmes)

HORIBA Medical

Encadrants :

Au CHU Nîmes: Jean-Christophe GRIS, Sylvie BOUVIER

A HORIBA Medical : Damien ISEBE, Pierre TARACONAT

Stagiaire : Clémentine Ansel

Formation : Diplôme Ingénieur ENSTA Paris

Titre du projet : Etude de la déformabilité érythrocytaire chez le patient diabétique

Description du projet

L’objectif du projet est, sur la base de la technologie de mesure par impédance disponible actuellement sur les instruments d’hématologie, de prendre en compte l’ensemble des données acquises afin d’en extraire l’information liée à la déformation des cellules dans le cadre de diabète sucré notamment.

En d’autres termes, le projet consistera à analyser la pertinence d’un paramètre de déformabilité dans l’évaluation et le suivi du diabète sucré, qui constitue une pathologie acquise phare, à dimension d’enjeu de santé publique, par sa prévalence en constante augmentation et par la gravité des complications dégénératives qui peuvent grever son évolution, parmi lesquelles la microangiopathie.

Structures encadrantes :

CBS – Centre de Biologie Structurale de Montpellier (UMR 5048)

Zoo de Montpellier

Encadrants :

Au CBS : Manouk Abkarian

Au Zoo de Montpellier : David GOMIS ; Baptiste CHENET ; Laurie VIROLLE

Stagiaire : Margot Bellenguez

Formation : Université de Montpellier, Master Physique

Titre du projet : Et si la perte évolutive des noyaux des globules rouges de mammifères était associée à une question d’écoulement ?

Description du projet

On suppose généralement que les oiseaux et les mammifères ont trouvé deux solutions évolutives différentes au problème de la circulation rapide de leur sang composé en majorité de globules rouges .Les oiseaux ont généralement des génomes plus petits que les autres vertébrés terrestres, et cette réduction de la charge génomique permettrait d’avoir des GRs de plus petite taille pour circuler plus facilement dans la microcirculation sanguine . Les mammifères ont développé quant à eux des GRs plus petits par une voie complètement différente : ils perdent leur noyau durant l’érythropoïèse.  Ces globules rouges sont considérés dans la littérature comme les champions de la « déformabilité » en regard de ceux des autres classes de vertébrés et expliquerait la fluidité du sang des mammifères. Le but de ce projet est de vérifier si une telle affirmation est exacte en la testant en situation d’écoulements identiques et en comparant la fluidité relative du sang en fonction de la présence ou non d’un noyau et de la taille relative des GRs par rapport à la taille des canaux de circulation.

Structures encadrantes :

IRMB – Institute for Regenerative Medicine & Biotherapy (U1183)

L2C – Laboratoire Charles Coulomb (UMR 5221)

IBMM – Institut des Biomolécules Max Mousseron (UMR 5247)
CHU de Montpellier

Encadrants :

A l’IRMB : Jean-Marc LEMAÎTRE et Paul BEN SADOUN

Au L2C : Pascal ETIENNE

A l’IBMM : Gilles SUBRA
Au CHU de Montpellier : Stephan MATECKI

Stagiaire : Amine Grain

Formation : Université de Montpellier, Master Sciences du médicament et des produits de santé

Titre du projet : Peut-on sur simple prélèvement sanguin identifier une signature épigénétique pouvant rendre compte d’une atteinte de la fonction biologique des cellules satellites musculaires, acquise au cours d’un séjour en réanimation ?

Description du projet

Un séjour prolongé en réanimation s’accompagne souvent d’une perte d’autonomie fonctionnelle et d’une altération de la performance musculaire. Ces séquelles, très variables d’un patient à un autre, constituent le « Post Intensive Care Syndrome (PICS) ». Notre hypothèse est que le statut épigénétique des cellules souches musculaires est un contributeur important dans l’établissement et l’intensité du syndrome. La caractérisation de ces mécanismes et le développement de biomarqueurs sanguin permettraient d’identifier les patients susceptibles de développer un PICS, afin de proposer une prise en charge ciblée. L’objectif de ce stage est, d’identifier à partir de cellules satellites une signature épigénétique du PICS identifiable au niveau des cellules sanguines.

Structures encadrantes :

IES – Institut d’Electronique et des Systèmes (UMR 5214)

IRIM – Institut de recherche en infectiologie à Montpellier (UMR 9004)

Encadrants :

A l’IES : Benoît CHARLOT

A l’IRIM : Raphaël GAUDIN

Stagiaire : Clarisse Montet

Formation : Université de Montpellier, Master Biologie Agrosciences

Titre du projet : Développement de répliques de microcirculation sanguine à endotheliums : application à

l’étude de la diapédèse des leukocytes

Description du projet

La diapédèse est le mécanisme par lequel un leucocyte circulant du sang s’insinue entre les cellules endothéliales d’un capillaire sanguin afin de patrouiller les tissus en conditions physiologiques et inflammatoires. La transmigration des cellules immunitaires à travers les endotheliums des vaisseaux sanguins est un mécanisme complexe qui mêle biochimie, biophysique et biologie cellulaire. De ce fait, l’étude in vivo de ce processus est périlleuse et le développement de modèles de diapédèse in vitro est nécessaire. Le stage vise donc le développement d’un cicruit microfluidique endothélialisé pour étudier la transmigration des monocytes.