L’UMR MISTEA, Mathématiques, Informatique et STatistique pour l’Environnement et l’Agronomie associe 43 permanents (enseignants-)chercheurs et ingénieurs sous tutelle de l’INRA et de Montpellier SupAgro. Les activités de l’UMR portent sur le développement de méthodes mathématiques, statistiques et informatiques pour l’analyse et l’aide à la décision des systèmes relevant de l’agronomie et de l’environnement, avec un accent particulier sur la modélisation, les systèmes dynamiques et les systèmes complexes.

La particularité de l’UMR MISTEA est de collaborer avec de nombreuses unités car elle est partie prenante sur des projets interdisciplinaires. Parmi les unités avec lesquelles MISTEA travaille, on peut nommer le LEPSE, IATE, SPO, SYSTEM, LBE, Eco&Sols, Pech-Rouge et plus largement les équipes des Labex AGRO.

L’équipe MOCAS, Modélisation Optimisation Commande pour des Agro-écoSystèmes, travaille sur le développement de méthodes mathématiques pour l’analyse et la conduite des agro-écosystèmes. Les travaux de l’équipe abordent la modélisation, la simulation et l’optimisation des systèmes représentant le fonctionnement d’agro-écosystèmes.

En modélisation, l’équipe développe des méthodes et des modèles. L’influence des aléas dans la prédiction des modèles et la mise en évidence de comportement liés à des séquences climatiques en agronomie sont plus spécifiquement étudiés. L’équipe poursuit également des travaux de recherche sur l’optimisation de critères et la commande, comme pour la prise de décision en présence d’incertitudes. Les applications peuvent concerner par exemple la gestion de ressources renouvelables. La commande des systèmes est très utile en vue de piloter des processus en génie des procédés ou pour la préservation de l’environnement. Les domaines d’application des méthodes développées concernent entre autres la fermentation alcoolique, comme dans le projet NV2.

L’équipe GAMMA, Gestion, Analyse et Modèles pour les Masses de données en Agronomie, travaille sur des quantités toujours plus grandissantes de données. Valoriser et exploiter ces masses de données diverses et de qualité hétérogène nécessite une nouvelle génération d’outils capables de les gérer et de les analyser. Les domaines d’applications des travaux de l’équipe sont notamment les plantes, les procédés pour la transformation des aliments, l’agriculture de précision ou la gestion de ressources naturelles.

L’objectif est le développement de méthodes pour permettre de gérer les données de façon intégrée. Une fois les données organisées, celles-ci sont souvent validées et un prétraitement est nécessaire, en développant des procédures automatiques et génériques. Nombre d’études agronomiques sont dédiées à l’évolution dynamique de plantes, et l’équipe GAMMA s’est impliquée dans l’analyse de ces données. Les domaines d’application sont aussi différents que l’étude de la parcelle agricole, ou l’étude à l’échelle de la filière complète, et ces travaux se concrétisent par la fourniture de logiciels. Ces logiciels sont développés en impliquant fortement les laboratoires partenaires durant toutes ces phases, ce qui permet de prendre en compte au mieux les problématiques et les besoins des utilisateurs comme pour le projet OpenSILEX. Parmi les projets dont MISTEA est partie prenante, le projet LACCAVE sur l’adaptation du secteur vitivinicole au changement climatique est emblématique, ou encore le projet PHENOME sur la recherche de variétés notamment de vignes adaptées aux changements climatiques à venir.

L’Unité Mixte de Recherche Informations et Technologies pour une Agriculture Pérenne (UMR ITAP) entre Irstea et Montpellier SupAgro a un effectif de 70 personnes.. L’objectif de l’UMR ITAP est réduction des impacts des agro-bio-procédés sur l’environnement et la santé pour une agriculture durable. L’UMR est structurée en quatre équipes de recherche :

L’équipe DéMo développe des méthodes de traitement des données spatiales et temporelles pour mettre en œuvre l’agriculture de précisions. Elle anime aussi le Master AgroTIC, et gère le Mas Numérique, mis en place au sein du Domaine du Chapitre via la chaire AgroTIC. La chaire AgroTIC vise à accompagner la transition numérique de l’agriculture en créant un lien étroit entre formation, recherche et entreprise.

L’équipe ELSA-ITAP développe des connaissances scientifiques et techniques permettant d’évaluer les performances environnementales et sociales des produits, procédés et services, mobilisant le cadre méthodologique de l’Analyse du Cycle de Vie (ACV). La chaire industrielle ELSA-PACT est portée par l’IRSTEA, ce qui permet une collaboration étroite entre la recherche et les partenaires industriels du domaine de l’ACV.

L’équipe PEPS développe des connaissances scientifiques et techniques permettant de caractériser les procédés de pulvérisation, et travaille sur la réduction de ses impacts environnementaux et sanitaires. Cette équipe mobilise les sciences de l’ingénieur et les sciences de l’agronomie et s’appuie sur la plateforme de recherche technologique (PRT) Reducpol qui possède des moyens expérimentaux uniques en France.

L’équipe COMIC développe des connaissances scientifiques et techniques permettant de caractériser les milieux et les procédés en développant des capteurs optiques et des méthodes de traitement associées. Son travail permet par exemple la détection précoce de maladies, ou encore d’évaluer précisément la quantité de produits reçue.

L’UMR ITAP porte l’Unité Mixte Technologique (UMT ECOTECH) avec ses partenaires l’IFV, le CTIFL et Montpellier SupAgro dans le cadre du plan Ecophyto du Ministère de l’Agriculture. Le programme de l’UMT vise à réduire la dépendance des exploitations viticoles aux produits phytosanitaires, notamment en améliorant la législation à ce sujet. Cette UMT a développé le banc EvaSprayViti qui mesure précisément la quantité de bouillie déposée par unité de surface, ou encore l’outil PulvéLab, un vignoble en production dédié au développement de solutions innovantes.

L’UMR ITAP fait également partie de #DigitAg, l’Institut Convergences en Agriculture numérique, qui réunit des acteurs pluridisciplinaires et propose notamment des enseignements en agriculture numérique et met en avant l’innovation dans son domaine.