AAP PROJETS EMBLEMATIQUES DEFICLE « VINID’OCC » 

« Accompagner l’innovation variétale en Occitanie dans un contexte de changement climatique et de réduction des intrants » 

Cet appel à projets s’inscrit dans le cadre de Vinid’Occ, lauréat de l’AAP défi clé de la région Occitanie visant à accompagner l’innovation variétale en Occitanie dans un contexte de changement climatique et de réduction des intrants.

CONTEXTE

Avec ses 270 000 ha de vigne (soit 34% des vignes françaises), la région Occitanie est la première région viticole nationale. La diversité des conditions pédoclimatiques et la diversité des produits et des conditions de production viticole régionales, lui confèrent des spécificités que l’on retrouve dans peu de régions françaises. La filière régionale, déjà engagée dans des processus innovants (première région pour le bio, expérimentation de vignes résistantes aux maladies cryptogamiques, déploiement durable des réseaux d’irrigation…), est un territoire ouvert à l’expérimentation, aux innovations de rupture et à leurs combinaisons pour inventer “les viticultures de demain”. L’enjeu est une plus grande résilience face au changement climatique et une participation accrue à l’atténuation, une réduction des intrants pour accompagner la transition agroécologique de la filière et l’adaptation aux marchés. Les scénarios climatiques prévoient une poursuite du réchauffement en Occitanie avec des contrastes saisonniers exacerbés et une augmentation du nombre de journées chaudes, conduisant à un assèchement des sols. De même, avec le réchauffement hivernal qui provoque des débourrements plus précoces, les vignobles sont plus sensibles qu’auparavant aux gelées tardives. Les impacts sur la production viticole sont déjà multiples : baisse des rendements, augmentation de la mortalité de la vigne, modification des profils des vins (augmentation du niveau d’alcool, baisse acidité, modification de l’équilibre aromatique et altération de la typicité…) et vont nécessiter des adaptations majeures des modes de production et de transformation, ainsi que des cahiers des charges afférents pour la mise en marché des vins. Outre cette adaptation au changement climatique, de nouvelles attentes sociétales d’ordre environnemental et sanitaire imposent en parallèle à la viticulture régionale une réduction des intrants – notamment fertilisants, produits phytosanitaires et additifs œnologiques – ainsi que le maintien d’une biodiversité nécessaire.
Ces enjeux appellent des réponses qui passent notamment par la création et l’adoption par les viticulteurs de nouvelles variétés de vigne, et par des pratiques viticoles et œnologiques à optimiser pour que la qualité des vins réponde aux attentes des marchés et préserve la compétitivité de la filière régionale mais aussi pour que la maîtrise des rendements contribue à une activité durable économiquement. La capacité à développer cette innovation variétale sera donc critique pour adapter la viticulture régionale et sa filière à ces transitions vers plus de soutenabilité.

Téléchargez l’AAP (.pdf)