Faire de Montpellier un centre d’excellence et d’expertise reconnu dans le monde dans le domaine de l’eau

La KIM (Key Initiative MUSE) WATERS (WATer Environment Resources Societies) a pour objectif de renforcer la structuration et le niveau d’excellence de la communauté « Eau » et d’accroître la visibilité internationale de la thématique EAU autour du continuum recherche – formation – entreprises, attirant ainsi les meilleurs scientifiques et les meilleurs étudiants.

Appuyée sur une communauté scientifique qui avait déjà entrepris une structuration au sein du Groupement d’intérêt scientifique IM2E et des rapprochements avec l’ensemble des acteurs de l’eau sur le territoire (Pôle Aqua-Valley, collectivités territoriales, Agences de l’eau…), Montpellier possède les forces et atouts nécessaires pour aborder les enjeux relatifs aux domaines des eaux continentales et des lagunes :

– 16 laboratoires de recherche,
– regroupant plus de 340 cadres scientifiques permanents,
– une offre de formation riche et inter-établissements,
– la présence du siège du pôle de compétitivité Aqua-Valley, chef de file des 3 pôles de l’eau français.

A travers les actions qui seront mises en œuvre par la KIM WATERS, il s’agira de renforcer et développer ces interactions entre les sphères académiques et socio-économiques tant à l’échelle régionale qu’internationale.

Un modèle de gouvernance appuyé sur l’existant

Par souci d’efficacité et afin de bénéficier des efforts de structuration déjà réalisés par la communauté « Eau », la KIM WATERS s’appuie au maximum sur les instances de gouvernance de l’IM2E tout en les adaptant au contexte particulier de la KIM. Outre l’Équipe de Direction et l’Executive Board, en charge de la mise en œuvre des actions proposées et leur suivi au quotidien, les structures de gouvernance constituées ont le souci d’associer la communauté scientifique (Conseil des directions des Unités membres de WATERS) comme l’ensemble des partenaires académiques, socio-économiques et institutionnels (Conseil d’Orientation Stratégique). Ces instances ont pour missions de garantir l’adéquation des actions entreprises avec les politiques scientifiques des Unités, de valider les orientations sur la base des rapports d’activité et de prospective et de veiller à la cohérence des moyens attribués à la KIM WATERS.

En appui à la Direction, deux ingénieurs projet (mettre un lien sur la TAB des recrutements) ont été recrutés afin de participer à la coordination et la mise en œuvre des actions phares de la KIM WATERS comme la réalisation des Écoles de Terrain Internationales ou le projet de création d’une Zone Ateliers.

La Key Initiative MUSE (KIM) WATERS rassemble des équipes pluri et interdisciplinaires avec des compétences reconnues dans de très nombreux domaines allant de la biophysique aux SHS en passant par la chimie et les sciences de la Terre. La KIM WATERS fédère ainsi une communauté composée d’environ 400 scientifiques et personnels administratifs, 2 structures fédératives (OSU OREME et IM2E) et 16 Unités de recherche :

Alexandre Alix, Ingénieur d’études, Chargé de projets MUSE

Parcours :

  • Consultant à l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), Département Climat et Eau, service Hydrologique
  • Master en Sciences de l’Eau – Université de Montpellier, Parcours Hydrologie, risque, environnement (HYDRE)
  • Stage à l’Institut National de la Recherche Scientifique de Québec (INRS), Sujet : Gestion intégrée de la ressource en eau dans la production de canneberge

Missions dans la KIM WATERS :

  • Mobilisation des scientifiques sur la construction de la Zone Atelier (ZA) :

– Synthétiser les questions scientifiques qui émaneront i) des discussions des chercheurs entre eux ii) des interactions entre chercheurs et acteurs de l’eau;

– Analyser la manière dont la gestion des données est organisée dans les autres ZA puis organiser/synthétiser les réflexions sur l’organisation des données à proposer dans la ZA « Bassins versant Méditerranéens » (en lien avec OSU OREME);

– Contribuer à la mise en visibilité des résultats des projets scientifiques déjà initiés au titre de la ZA.

  • Contribuer à l’organisation et à la mise en visibilité des évènements internationaux de WATERS (Water Tech Hackathon 2018 et 2019, Écoles Internationales de Terrain, Journée des Doctorants IM2E, séminaires internationaux 2019 et autres divers évènements)
  • Contribuer à l’écriture des parties scientifiques du futur dossier phase 2 de WATERS (dernier trimestre 2019)

Equipe :

Institut Montpelliérain de l’Eau et l’Environnement (IM2E) – Éric SERVAT

Amandine Romand, Ingénieur d’études, Chargé de projets MUSE

Parcours :

  • Mastère en Sciences de l’Eau (en cours) – Université Lumière Lyon 2
  • Connaissance, gestion et mise en valeur des espaces aquatiques continentaux (COGEVAL’EAU)
  • Stage à l’EPTB de l’Aude, etude de l’opportunité de la prise en gestion du fleuve Aude domanial
  • Carrière juridique en droit des entreprises avant une reconversion vers l’environnement

Missions dans la KIM WATERS :

  • Assistance au montage d’un dossier de labellisation d’une Zone Ateliers « Bassins versant Méditerranéens »:
  • Prendre connaissance des dossiers de ZA qui ont été labellisés et faire un bilan des points de vigilance
  • Organisation des interactions avec les acteurs de l’eau sur le territoire
  • Mobiliser les différentes communautés dechercheurs pour qu’ils participent/contribuent àce sdialogues avec les acteurs de l’eau
  • Organiser des rencontres au sein de la communauté scientifique pour que celle-ci propose une architecture du projet scientifique de la ZA
  • Rassembler les éléments d’information, attentes d’acteurs, projet scientifique pour que la direction de Waters élabore le dossier de labélisation ZA
  • Rassembler les éléments pour le dépôt d’une nouvelle demande de soutien de Muse à une phase 2 de Waters.
  • Appui à l’organisation d’autres projets de la KIM WATERS.

Equipe :

Institut Montpelliérain de l’Eau et l’Environnement (IM2E) – Éric SERVAT

Pierre Balzergue, Ingénieur d’études, Chargé de projets MUSE

Parcours :

  • CEA en Géomatique d’AgroParisTech
  • Mastère en sciences politiques à l’Université Complutense de Madrid
  • Mastère en géosciences (Géorisques) de l’Université de Montpellier
  • Expérience de chargé de mission eau/environnement avec le réseau international de chercheurs IWRA (International Water Resources Association) puis avec la fédération d’associations France Nature Environnement.

Titre du projet :

Observatoire des impacts des inondations.

Descriptif :

Mise en place d’un système d’observation sur les impacts des inondations d’origine continentale et marine sur un territoire couvran le bassin versant du Lez et le bassin de l’Or.

Missions dans la KIM WATERS :

Chargé de l’animation et de la coordination avec les chercheurs et partenaires du projet SO-II. Organisation d’un colloque d’experts international sur les impacts des inondations prévu à Montpellier à l’automne 2019.

Equipe :

Frédérique GRELOT, UMR G-EAU.

Kevin Daudin, Docteur, Chargé d’études MUSE

Parcours :

  • Docteur en sciences de l’ingénieur, Université deTechnologie de Compiègne 2015 (Risques technologiques, interaction explosive sodium-eau)
  • Mastère Spécialisé Gestion de l’Eau AgroParisTech (promo 2017-2018)

Titre du projet :

Site Atelier : la caractérisation hydro-socio-historique des petits fleuves côtiers comme objet interdisciplinaire («Thau-Intermittence»).

Descriptif :

Aborder les petits fleuves et les systèmes lagunaires au travers des interactions hommes/milieu par des questionnements co-construits, interdisciplinaires autour de l’intermittence en tant que dynamique d’un système global spatialement et temporellement situé.

Missions dans la KIM WATERS :

Réalisation d’une méta-analyse des études scientifiques ayant eu lieu sur le bassin versant de Thau et d’une revue sélective des études concernant l’intermittence des cours d’eau. Rencontre des acteurs scientifiques en support à laconstruction d’un cadre d’échange pluridisciplinaire avec pour finalité la préfigurationd’un projet de plus grande envergure.

Equipe :

Christiane WEBER (UMRTETIS)et François COLIN(UMR LISAH)

Emmanuel Dubois, Docteur, Chargé d’études MUSE

Parcours :

  • Docteur Thèse INRA/IRSTEA 2015 «Exploration d’effets de paramétrage dans un modèle de jeu de rôles à travers une démarche de simulation. Impact des choix de conception et de mise en œuvre sur les changements d’attitudes».
  • Formation en psychologie, sociologie et sciences cognitives

Titre du projet :

InterExpe

Missions dans la KIM WATERS :

Chargé de concevoir un protocoleexpérimental basé sur l’économie comportementale et la psychologie sociale, pour étudier l’impact de solutions de gestion dans le cadre du partage de l’eau d’irrigation en périoded’étiage. La situation problématique sera représentée sous forme d’expérience économique de type dilemme social. Le protocole vise àcomprendre les liens entre stratégies économiques(e.g. coopération conditionnelle, altruisme…) et changements d’attitudes (i.e. jugements) desparticipants envers le partage de l’eau et l’optimisation des revenus.

Equipe :

Bruno Bonté et Stefano Farolfi (UMR G-EAU –Irstea et Cirad)

Sarah Traore– Stage M2 – ENSTP

Mounira Sarah Traoré a 21 ans, elle est ivoirienne, Technicienne supérieure de l’INP-HB en hydraulique et environnement (diplômée en 2016), et ingénieur INP-HB ESMG en exploitation et traitement des eaux (en cours). Passionnée d’environnement et d’hydraulique, elle a réalisé plusieurs stages dans ces domaines, sur des aspects de gestion, d’économie et de dimensionnement. Elle est présidente de sa promotion et organisatrice de l’Ivorian Leadership Seminar d’Abidjan(2018).Mounira est recrutée en qualité de stagiaire de master 2 par la KIM WATERS sur le projet NORMES pour une durée de 6 mois.

Christopher Johnson Kouakou – Stage M2 – ENSTP

Christopher Johnson Kouakou a 23 ans, il est ivoirien. Après avoir fait des classes préparatoires aux grandes écoles, il a intégré la formation d’ingénieur INP-HB ESMG en exploitation et traitement des eaux (en cours).Passionné d’hydrologie et de numérique, il a réalisé plusieurs stages en géophysique, hydrométrie, hydrogéologie et hydraulique sur des aspects de terrain, analyse et modélisation.Christopher est recruté en qualité de stagiaire de master 2 par la KIM WATERS sur le projet NORMES pour une durée de 6 mois.