Le Pôle Agriculture-Environnement-Biodiversité

Créé en décembre 2017 au sein de la fondation MUSE, il a pour objectif de devenir un Pôle de recherche de l’Université Cible fin 2021.

Il constitue un lieu de mise en synergie des structures de recherche et de concertation scientifique pour développer des actions communes entre les membres du Consortium MUSE.

Ce pôle regroupe plus de 3500 agents permanents de plusieurs organismes de recherche comme le BRGM, le Cirad, le CNRS, l’IFREMER, INRAE, l’IRD, ou d’enseignement supérieur comme l’Université de Montpellier, Montpellier SupAgro, AgroParisTech et le CIHEAM-IAM. Il compte chaque année environ 1300 thèses en cours.

Ses missions

  • Animer, Communiquer, Mettre en exergue stratégie et prospective scientifique
  • Fédérer et Favoriser les collaborations partenariales
  • Accroître la visibilité et Concourir à l’excellence de la Région en matière d’agronomie, d’environnement, d’écologie et de biodiversité au niveau National et à l’International
  • Favoriser le lien entre Formation et Recherche
  • Animer une réflexion collective sur les plateformes et les infrastructures en lien avec les établissements et les organismes
  • Animer une réflexion collective sur une programmation concertée des emplois, des compétences et des ressources humaines en lien avec les établissements et les organismes

Son périmètre scientifique

Le Pôle regroupe 51 unités de recherche, expérimentales ou de service en rattachement principal et 8 autres unités en rattachement secondaire. Il englobe les sciences agronomiques, de l’environnement ou encore de l’écologie et de l’évolution et il regroupe deux Laboratoires d’Excellence et un centre Unesco sur ces disciplines.

L’ensemble de cette communauté, très multidisciplinaire, travaille sur une grande diversité de questions liées à la promotion d’une agriculture durable et écologiquement innovante, à la sûreté et à la sécurité alimentaire, à la conservation de la biodiversité, au fonctionnement des écosystèmes, à la santé, et à la qualité environnementale, en prenant explicitement en compte l’impact des changements environnementaux et globaux, en particulier climatiques, sur l’ensemble de ces sujets.

Son action s’inscrit totalement dans les piliers Nourrir et Protéger de Muse mais également en partie sur le pilier Soigner notamment via l’alimentation, la nutrition et une approche de santé globale.