Axe de recherche

Neurosciences

Neurosciences

La Communauté Neurosciences de Montpellier réunit plus de 300 chercheurs, enseignant-chercheurs et cliniciens travaillant dans les CHU de Nîmes et Montpellier et dans 8 instituts de recherche, spécialisés en Neurosciences pour les uns (INM, MMDN, U1061) ou couvrant des thématiques plus larges pour les autres (IGF, CRBM, IGMM, IGH, IRMB).

Elle dispose de 2 Centres d’Excellence labellisés AVIESAN. Le premier, le Centre d’Excellence Maladies Neurodégénératives de Montpellier « CoEN » a pour spécificité de mettre en avant les biomarqueurs et la médecine personnalisée. Ce centre a pour objectif de favoriser l’émergence de projets multidisciplinaires rassemblant recherche fondamentale, préclinique, clinique, épidémiologique, et sciences sociales sur des maladies qui sont des enjeux majeurs de santé publique telles que la maladie d’Alzheimer, de Parkinson ou encore la Sclérose en Plaques et la SLA. Le deuxième est un Centre d’Excellence sur l’Autisme « CesaM » qui a pour enjeu de favoriser la recherche translationnelle dans le Trouble du spectre de l’autisme (TSA) et la découverte de biomarqueurs dans une pathologie fréquente dont le diagnostic clinique est parfois difficile à établir.

La Communauté Neurosciences est également dotée d’une Fédération Hospitalo-Universitaire FHU NEUROCLIN dont le but est de structurer la recherche en Neurosciences dans des domaines ou l’expertise régionale est forte (Pathologies Sensori-Motrices, Neurodégénérescence, Cognition, Psychiatrie) jusqu’aux essais cliniques, et la création d’entreprises pour développer des nouveaux médicaments ou dispositifs technologiques.

Ces structures d’excellence sont en forte synergie, notamment sur l’aspect biomarqueurs par le partage de cohortes multicentriques, de bio-banques certifiées et d’approches technologiques de dernière génération (NGS, spectrométrie de masse quantitative, immuno-détection multiplexe et ultrasensible…).

Une véritable recherche partenariale –  L’axe Neuroscience est fortement impliqué dans le transfert des technologies et connaissances acquises vers le monde économique. Trois grands projets impliquant des équipes de neurosciences et des entreprises ont été fortement soutenus par le Fond Unique Interministériel (FUI) :

Identification de nouveaux biomarqueurs pour la détection précoce de la maladie d’Alzheimer.

Partenaires : BioRad et Sanofi

Mise en place et validation d’un modèle in silico de fonctionnement synaptique pour tester de nouveaux traitements pharmocologiques contre les épilepsies.

Partenariats : IGF,  Rhénovia et SynapCell

Développement et à la caractérisation de nouveaux essais pour la recherche d’agents thérapeutiques visant les cibles principales des médicaments (récepteurs couplés aux protéines G, les canaux ioniques et les récepteurs tyrosine kinase).

Un laboratoire collaboratif CNRS-entreprise a également été créé avec la société CisBio(IGF Bioassays), visant au développement d’outils innovants pour l’étude des cibles thérapeutiques. Beaucoup d’autres contrats industriels sont en cours, et plusieurs brevets ont récemment été déposés.
Des créations d’entreprises – La dynamique de valorisation des acteurs de l’axe Neurosciences se mesure aussi au nombre d’entreprises récemment créées, telles que Sensorion, Amylgen, Advicen Pharma, Medicis Pharma.

Les chercheurs en Neurosciences de Montpellier participent au développement, et en retour, bénéficient des multiples plateformes technologiques de BioCampus pour leurs études.