Retrouvez tous les prix et distinctions qui ont été décernés à nos chercheurs montpelliérains dans le domaine de la Biologie-Santé.

Médailles

Franck Molina
Médaille de l’innovation 2020

Biologie synthétique (laboratoire : Sys2Diag – CNRS, ALCEN , laboratoire intégré à l’initiative d’excellence I-SITE MUSE)

Concepteur de cellules artificielles, Franck Molina reprogramme le vivant pour des applications de diagnostic. Il obtient ainsi des détecteurs rapides, bon marché, qui changent de couleur en présence de certains biomarqueurs. Ses travaux ont fait l’objet de nombreux transferts industriels.

Jamal Tazi
Médaille de l’innovation 2017

Génomique fonctionnelle (laboratoire : IGMM – CNRS, Université de Montpellier)

Martine Simonelig
Médaille d’argent 2018

Génétique (laboratoire : IGH – CNRS, Université de Montpellier)

Monsef Benkirane
Médaille d’argent 2015

Virologie moléculaire (laboratoire : IGH – CNRS, Université de Montpellier)

Les biologistes lauréats de la médaille de bronze du CNRS 2021

La médaille de bronze récompense les premiers travaux consacrant des chercheurs et des chercheuses spécialistes de leur domaine. Cette distinction représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes. Cette année, elle récompense 10 chercheurs et chercheuses de l’INSB.

Lauréat : Nadine LAGUETTE
Institut de génétique humaine (IGH – CNRS/Université de Montpellier) – Délégation Occitanie Est – Institut des sciences biologiques (INSB)
Année : 2021

Prix

Grand Prix de la Fondation pour la Recherche Médicale
Montant : 120 000€

  • Lauréat 2020 : décerné à Giacomo Cavalli, Directeur de recherche au CNRS et à la tête de l’équipe « Chromatine et Biologie Cellulaire » à l’Institut de Génétique Humaine de Montpellier (IGH, UMR 9002 CNRS, Université de Montpellier).

Prix Raymond ROSEN 2019
Montant : 40 000€

  • Lauréat 2019 : Bernard de Massy. Le Jury du Prix « Raymond ROSEN 2019 », récompensant un chercheur en activité pour ses travaux orientés sur le cancer et sa guérison, a désigné Bernard de Massy comme Lauréat de ce prix pour l’année 2019.

Lauréats de la Fondation pour la Recherche Médicale 2019

  • Lauréats 2019 :
    Maelle Bellec (équipe M. Lagha)
    Adham Safieddine (équipe E. Bertrand)
    Eric Soler (équipe E. Soler)

Les lauréats 2020 montpelliérains dans le domaine de la Biologie-Santé :

  • PRIX JEAN-PIERRE LECOQ (30 000€ / Sciences fondamentales) : Philippe Pasero, IGH

Philippe Pasero, directeur de recherche Inserm, pour le domaine des sciences fondamentales.
Philippe Pasero anime une équipe à l’Institut de Génétique Humaine (CNRS/Université de Montpellier). Il s’intéresse aux bases moléculaires de la tumorigenèse et au rôle du stress réplicatif dans ce processus. Son équipe étudie les causes des défauts de réplication et leurs conséquences sur la stabilité du génome. Ils ont notamment identifié un lien direct entre stress réplicatif et réponse immunitaire pouvant être exploité pour le développement de nouvelles stratégies antitumorales.

  • PRIX JAFFÉ – Fondation de l’Institut de France (6850€ / Biologie) : Philippe Jay, IGF

Le prix est décerné à Philippe Jay, directeur de recherche à l’Inserm et dirige une équipe de recherche à l’Institut de Génomique Fonctionnelle de Montpellier (CNRS/Inserm/Université de Montpellier).
Avec son équipe, il s’intéresse au rôle de l’épithélium intestinal dans les interactions entre notre organisme et les microbes ou parasites présents dans l’intestin. Ainsi, l’équipe de Philippe Jay a découvert la fonction des cellules tuft, permettant de détecter les infections parasitaires et d’alerter le système immunitaire. Ces travaux ont déjà eu des retombées importantes dans le domaine des maladies infectieuses.

  • PRIX MOTTART (5000€) : Patrick Lemaire, CRBM

Le prix est décerné à Patrick Lemaire, directeur de recherche CNRS au Centre de recherche en biologie cellulaire de Montpellier (CNRS/université de Montpellier).
Avec les membres de son équipe, il étudie le développement embryonnaire d’un petit invertébré marin, l’ascidie Phallusia mammillata, choisi en raison de la simplicité et de la transparence de ses embryons. Ses derniers travaux ont combiné des approches de microscopie, d’analyse d’images et de modélisation mathématique pour décrire, cellule par cellule, l’embryogenèse de cet animal et pour analyser le rôle de la communication entre les cellules.

Les lauréats 2015 montpelliérains dans le domaine de la Biologie-Santé :

  • PRIX des Grandes avancées françaises en Biologie : Vanessa Delfosse, CBS

Lauréat 2020 montpelliérain du Prix Bettencourt pour les jeunes chercheurs (25 000€) :

  • Mathilde Gauchier, est docteure en sciences, spécialisée en génétique moléculaire. Dès son master, elle se forme aux questions d’organisation structurelle de l’ADN. Elle réalise ensuite sa thèse dans le laboratoire « Biologie des séquences répétées » sous la supervision du Dr Jérôme Dejardin à
    l’Institut de Génétique Humaine de Montpellier. Elle effectuera son post-doctorat dans le laboratoire « Reprogrammation de l’Epigénome du mammifère » sous la direction du Dr Todd Macfarlan à l’Institut américain de la santé (NIH) de Bethesda. Elle étudiera l’influence des séquences répétées sur l’ activité du génome. Elle souhaite, à plus long terme, mieux comprendre l’apparition de traits complexes chez les mammifères en créant sa propre équipe de recherche dans ce domaine.

Lauréats : Patrice Rassam & Linnea Olofsson, CBS Montpellier
Année : 2015

Influence de l’assemblage du VIH-1 et de l’organisation du cytosquelette sur la dynamique et la répartition membranaire des tétraspanines CD9 et CD81 analysée à l’échelle de la molécule unique

Grand Prix Charles Oberling 2018
Montant : 25 000€

  • Lauréat 2018 : Philippe Pasero.
    Le grand prix Charles Oberling 2018 est décerné à un chercheur âgé de moins de 55 ans, travaillant dans un laboratoire français, qui se sera distingué par une œuvre scientifique originale ayant trait à l’étiologie du cancer, aux mécanismes de la transformation maligne, à la relation hôte-cancer, ou au traitement de cette maladie.

Prix Sabatier d’Espeyran 2019

  • Lauréat 2019 : Flavie Coquel
    L’Académie des Sciences et Lettres de Montpellier, créée en 1706 sous le nom de Société Royale des Sciences, a pour but la diffusion de la connaissance et de la culture. Elle s’intéresse à tous les domaines scientifiques, à leurs applications, aux arts et aux lettres.

Prix Hélène Starck 2018

  • Lauréat 2018 : Mathilde GAUCHIER
    Mathilde Gauchier a été récompensée par le Prix Hélène Starck dans la catégorie « doctorant » pour son travail sur le maintien des télomères dans le cancer. Ces extrémités des chromosomes, essentielles à la survie des cellules, sont régénérées en permanence dans les cellules cancéreuses. Mathilde Gauchier a pu identifier des protéines qui pourraient être ciblées pour bloquer ce mécanisme et ainsi perturber la prolifération des cellules tumorales.

Prix de la Fondation Allianz 2018

  • Lauréat 2018 : Monsef Benkirane.
    Le prix de la fondation Allianz 2018 est décerné à Monsef Benkirane, directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique à l’Institut de génétique humaine à Montpellier.

Prix « Jérôme Lejeune – Jeune Chercheur » 2018

  • Lauréat 2018 : Flavie Coquel.
    Flavie Coquel s’est vu decerné le prix « Jérôme Lejeune – Jeune Chercheur », édition 2018, pour le projet « Etude mécanistique de l’inflammation induite par la mutation de SAMHD1 dans le syndrome d’Aicardi-Goutières ».

Prix Maurice Nicloux 2018 de la SFBBM

  • Lauréat 2018 : Hervé Seitz à reçu le prix Maurice Nicloux 2018 de la SFBBM, société française de biochimie et biologie moléculaire.

Prix 2019 de la société européenne de pneumologie

  • Lauréat 2019 :  Laurent Kremer
    Laurent Kremer, chef d’équipe à l’IRIM du groupe « Pathogénie Mycobactérienne et Nouvelles Cibles Thérapeutiques », lauréat du Prix 2019 de la Société Européenne de Pneumologie pour ses recherches en science et médicine sur les Mycobactéries Non-Tuberculeuses.

Prix 2020 « Jack Fowler » de la Radiation Research Society

  • Lauréat 2020 : Julie Costanzo
    Ce prix récompense un chercheur junior pour son travail remarquable en radio-oncologie, physique médicale et / ou radiobiologie. La recherche du Dr Constanzo porte sur le rôle des vésicules extracellulaires dans l’activation du système immunitaire, dans un contexte de Radiothérapie vectorisée des tumeurs à base d’anticorps monoclonaux radiomarqués. Ce projet est conduit au sein de l’équipe dirigée par le Dr. J-P Pouget « Radiobiologie et Radiothérapie Vectorisée » de l’Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier (IRCM, INSERM U1194).

Prix de l’académie de médecine 2017

Julie PANNEQUIN et François GERBE, 2 chercheurs de l’IGF ont reçu des prix de l’académie de médecine pour leurs travaux de recherche. La cérémonie de remise des prix s’est tenu le 19 décembre à l’académie de médecine, Paris.

  • PRIX GALLET ET BRETON : Julie PANNEQUIN, chargée de recherches INSERM, Directrice de l’Equipe « Signalisation, plasticité et Cancer » au sein de l’institut de Génomique Fonctionnelle de Montpellier, pour ses travaux intitulés « Caractériser les cellules souches cancéreuses pour mieux les éliminer afin de prévenir la récidive tumorale”.
  • PRIX ALBERT SÉZARY : François GERBE, chargé de recherches au CNRS, pour ses travaux intitulés « Rôle des cellules tuft dans le maintien de l’intégrité mucosale”.

Prix Galien 2015

  • Lauréat 2015 : Jean-Philippe Pin, IGF

Prix Valérie Chamaillard 2015

  • Lauréat 2015 : Badreddine Boussadia a reçu le PRIX VALERIE CHAMAILLARD 2015 de la fondation Française pour la Recherche sur l’Epilepsie (FFRE). La FFRE attribue une fois par an le prix Valérie Chamaillard, financé par la Fondation Chamaillard, sous l’égide de la Fondation de France. Ce prix récompense un chercheur pour ses travaux de recherche réalisés sur l’épilepsie de l’enfant et/ou de l’adolescent. Ce jeune chercheur dans l’équipe de Nicola Marchi à l’Institut de Génomique Fonctionnelle a été récompensé pour ses travaux de recherche réalisés sur l’épilepsie. 30000 euros qui serviront à financer son projet portant sur l’implication des récepteurs nucléaires CAR et PXR dans la régulation des enzymes métaboliques P450 et dans le maintien de l’intégrité cérébrovasculaire.

Prix de la Fondation Pierre Fabre 2019

  • Lauréat 2019 : Franck Mennechet, IGMM
    « Études collaboratives épidémiologiques et fondamentales dirigées contre les adénovirus au Tchad et au Burkina Faso, dans un contexte global de vaccination »

Lauréats ATIP-AVENIR

IGMM (Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier)

Karim MAZJOUB
Maud BORENSZTEIN

CBS (Centre de Biochimie Structurale)

Jakub GRUSZCZY