Les recherches développées au sein des instituts du pôle chimie ont abouti à des avancées importantes et contribuent à l’attractivité technologique et scientifique des PME et TPE dans les domaines stratégiques de la santé et de la protection de l’homme, des procédés de la chimie durable et de la transition environnementale, énergétique et écologique. 

Les nombreux contrats et les laboratoires communs établis avec le secteur privé témoignent de l’engagement et du dynamisme des membres du pôle en faveur de la valorisation des résultats de recherche pour le développement socio-économique régional.

Plus de la moitié des startups créées depuis 2009 sont toujours implantées sur le territoire régional. D’autres ont fait l’objet d’acquisition par des multinationales.

Performances et traçabilité

En 2012, la certification ISO 9001 initiée par l’école Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier, ENSCM et l’institut Carnot Chimie Balard CIRIMAT, récompense la qualité et le professionnalisme de l’ensemble des activités du pôle chimie (formation, recherche et valorisation).

L’harmonisation du système de management de la qualité s’est étendue à l’Institut Européen de Membranes en 2014 ainsi qu’aux plateformes techniques: SynBio3 en 2015 et 2016.

Campus chimie Balard : Innovation & Transfert de Technologies

Initié en 2012, le projet Campus Chimie Balard s’articule autour d’un grand plan d’investissement fédérant sur un même site, la formation, la recherche et la valorisation.
Financés à hauteur de 104.7 millions d’euros par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, les bâtiments de formation ont été inaugurés en 2018. La livraison de la nouvelle section recherche a débuté ainsi que le centre d’innovation et de transfert (CIT) d’une superficie de 3 000 m² destiné à l’accueil des jeunes pousses issues des travaux de recherche des équipes des instituts.

Le rôle du pôle chimie dans l’industrie du futur

Le pôle chimie se positionne dans les enjeux stratégiques français d’innovation et de compétitivité définis par  le ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique et par la Direction générale des entreprises.
Selon sa dernière édition « Technologies Clés 2020 », l’étude de prospective technologique et d’orientation des marchés mondiaux a identifié les technologies stratégiques facilitant l’identification des priorités en termes de R&D pour la compétitivité des entreprises françaises à moyen et long terme.

Sur les 47 technologies clés et les 9 domaines que recensent l’étude, plus de la moitié des technologies identifiées et sept domaines cités sont abordés par les équipes de recherche du pôle : alimentation, environnement, habitat, santé et bien-être, mobilité, énergie.

Au niveau national, le pôle se positionne sur les technologies liées aux :

  • Matériaux avancés et actifs
  • Capteurs – Gestion intelligente de l’eau
  • Ingénierie tissulaire et cellulaire
  • Nouvelles modalités d’immunothérapie
  • Procédés relatifs à la chimie verte
  • Technologies de l’hydrogène

Dans le périmètre de spécialisation définis pour les investissements prioritaires de R&D de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, les travaux de recherche menés par les équipes du pôle chimie portent sur :

  • Transition énergétique
  • Petit et Grand cycle de l’eau
  • Médecine et santé du futur
  • Matériaux et procédés pour l’aéronautique et les industries de pointe

Contexte régional : R&D et Valorisation

L’Occitanie bénéficie d’un fort investissement tant dans le domaine de sa recherche publique que privée et se place comme leader national en terme d’investissement interne de R&D avec plus de 5.7 Milliards d’euros soit 3.4% du PIB régional pour l’année 2018*.

Elle se positionne au 3ème rang national des régions déposant des brevets en 2018.
L’institut Carnot de Chimie Balard Cirimat, à travers des recherches faites au sein du pôle, représente ainsi la 4ème force régionale, avec 27 brevets déposés*.

*Sources Ministère enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

L’industrie chimique en quelques chiffres

La région Occitanie

7,5% des établissements et 7,8% de l’industrie chimique française (5ème rang)
3,9% des salariés de la branche (10ème rang) avec plus de 8000 personnes principalement représentées dans les activités de production chimique, (codes NAF « savons, parfums et produits d’entretien ; la chimie organique et le commerce de gros »). 1

Au niveau national

75 milliards d’euros de chiffre d’affaires. 2
1er secteur industriel exportateur : 60,6 milliards d’euros.3
Solde commercial > 10 Milliards d’euros en 2018 soit + 2,1 % de croissance par an.3
4ème secteur industriel en investissement R&D : 3 milliards d’€ d’investissements soit 10 % de tout le secteur industriel.3
175 000 emplois salariés.4

A l’international

2ème rang en Europe après l’Allemagne.5
7ème rang dans le monde.5

1Données : DADS, 2013.
2 Sources : INSEE, estimation France Chimie 2018
3 Données : Insee, ministère enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et services des douanes, 2018.
4 Données : Insee 2017.
5 Sources : CEFIC