Bio

William Moseley est professeur de géographie et directeur du programme Alimentation, agriculture et société au Macalester College de Saint Paul, aux États-Unis. Ses recherches portent sur l’écologie politique, l’agriculture tropicale, la sécurité alimentaire et la politique de développement.

Il est l’auteur de plus de 100 articles et chapitres de livres évalués par des pairs, ainsi que de huit livres, dont : Africa’s Green Revolution: Critical Perspectives on New Agricultural Technologies and Systems (2016); Land Reform in South Africa: An Uneven Transformation (2015); et Hanging by a Thread: Cotton, Globalization and Poverty in Africa (2008) Il est actuellement membre du comité directeur du groupe d’experts de haut niveau des Nations unies pour la sécurité alimentaire et la nutrition, président élu de l’Association des études mandingues, et siège au comité de rédaction de plusieurs revues universitaires.

Il a précédemment été rédacteur en chef adjoint de Food Policy, rédacteur en chef de l’African Geographical Review, conseiller national de l’American Association of Geographers (AAG) et président du groupe spécialisé en écologie politique de l’AAG.

En 2013, il a remporté le prix des médias de l’AAG et, en 2016, le prix Kwadwo Konadu-Agyemang du meilleur chercheur africain de l’AAG. En dehors du milieu universitaire, il a travaillé pour des organisations telles que le Save the Children Fund (Royaume-Uni), la Banque mondiale, l’International Livestock Research Institute et le Peace Corps.

Projet:

Une révolution géographique: Donner la priorité à l’accès à la nourriture et à l’agroécologie dans le développement africain

Le manuscrit du livre proposé fera un examen critique de l’histoire de la sécurité alimentaire et de la politique de développement agricole en Afrique et esquissera une vision de la prospérité future. L’Afrique a besoin d’une révolution géographique qui englobe les facteurs sociaux et biophysiques, qui réponde aux besoins des gens au quotidien et qui tienne compte de la position des pays africains dans le système mondial.

L’introduction du livre pose le problème et expose une vision de l’avenir. La section 1 analysera les expériences passées, en examinant de manière critique les trajectoires de développement de la sécurité alimentaire au Mali, au Burkina Faso, en Afrique du Sud et au Botswana. Elle sera guidée par un cadre inspiré de l’écologie politique transdisciplinaire, à l’intersection de la gestion des ressources locales et de l’économie politique au sens large.

La section 2 sera tournée vers l’avenir, examinant les efforts réussis dans chaque pays et imaginant les orientations futures. L’agroécologie, l’application des principes écologiques aux systèmes agricoles, occupera une place importante. La 3e section examinera le contexte international. Pour construire des systèmes alimentaires plus résilients et un autre type de développement, de nouvelles institutions devront émerger pour soutenir l’agroécologie, une ruralité dynamique et des réseaux de petites villes.